Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

György Kurtág : entretiens, textes, écrits sur son œuvre

 | 
György Kurtág

Préface à Játékok (Jeux)

György Kurtág
Traduction de Peter Szendy

Note de l’éditeur

Ce texte a été réédité avec des modifications substantielles dans l’ouvrage « György Kurtág, Entretiens, Textes, Dessins » (Contrechamps, 2009). C’est cette dernière version qui doit être utilisée comme référence.

Texte intégral

1Le bonheur du jeu, le bonheur du mouvement – circuler sans peur et, s’il le faut, avec rapidité sur tout l’espace du clavier, dès le début de l’apprentissage, au lieu de chercher la note avec circonspection, au lieu de compter les rythmes – ce projet d’abord un peu vague aura finalement été à l’origine de ce recueil.

2Le jeu – c’est le jeu. Il requiert beaucoup d’initiative et de liberté de la part de l’interprète. La notation ne doit pas être prise au sérieux – la notation doit absolument être prise au sérieux : le flux musical, la qualité de l’intonation, du silence.

3Croyons à l’image de la partition, laissons-la agir sur nous. L’image graphique donne une indication pour l’organisation temporelle des pièces les plus libres.

4Utilisons toutes nos connaissances et nos souvenirs encore vivaces de la déclamation libre, du parlando-rubato de la musique populaire, du chant grégorien et de tout ce que la pratique de la musique improvisée a fait surgir.

5Et affrontons bravement – sans craindre l’erreur – le plus difficile : créer, avec des valeurs longues ou courtes, des proportions valides, une unité et un flux – pour notre propre joie aussi.

6Ce texte est publié dans le premier volume de Játékok (Editio Musica Budapest).

Table des illustrations

Légende György Kurtág
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/1912/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 243k

Auteur

Peter Szendy (Traducteur)

© Éditions Contrechamps, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540