Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Contrepoints

 | 
Philippe Junod

IV. Synesthésies, correspondances et convergence des arts : la nostalgie de l’unité perdue

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La fin des formalismes et du purisme esthétique, qui culminèrent dans les années cinquante avec la vogue de l’abstraction, a profondément bouleversé notre vision de l’histoire de l’art de ces deux derniers siècles, entraînant la réhabilitation d’expériences et de spéculations qu’on avait crues marginales, ou qui avaient longtemps semblé suspectes. Envisagé de ce nouveau point de vue, l’art contemporain apparaît comme le lieu d’une transgression des frontières, décloisonnement systématique qui marque le renoncement à l’autonomie et à la spécificité de chaque moyen d’expression. C’est dire l’actualité d’une problématique qui ne s’affirme pas que dans la pratique artistique, où les formes mixtes abondent (happenings, performances, installations, etc.1), mais aussi dans l’historiographie et la réflexion esthétique qui la sous-tend, comme en témoigne la grande exposition de 1983 consacrée au Gesamtkunstwerk2.

L’intérêt d’une étude de la préhistoire du phénomène se fonde ainsi sur le lien ...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540