Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Contrepoints

 | 
Philippe Junod

III. Le nouveau paragone

Paradoxes et contradictions du musicalisme pictural

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

...et si vis similem pingere, pinge sonum
Ausonius1

En 1859, dans le premier numéro de la Gazette des Beaux-Arts, paraissait un article au titre révélateur : « Ut pictura musica2 ». Son auteur, l’écrivain Louis Viardot, mari de la cantatrice Pauline Viardot et ami de Delacroix, y prophétisait : « On fera quelque jour un livre sur le parallèle de la peinture et de la musique ». Il ne croyait pas si bien dire, et ce n’est pas un, mais des dizaines d’ouvrages qui ont été consacrés à ce thème depuis lors. L’inflation est particulièrement spectaculaire depuis la grande exposition de Stuttgart en 19853, et la multiplication récente des travaux témoigne de l’actualité persistante du sujet, que met aussi en évidence le foisonnement de la création multimedia contemporaine4.

Mais en prétendant traiter « pour la première fois une question toute neuve », Viardot se montrait mal informé et ignorait ses nombreux prédécesseurs. En effet, la comparaison entre les arts – et celle de la musique et de la...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540