Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le chemin vers la nouvelle musique et autres écrits

 | 
Anton Webern

Pour Adolf Loos

À l’occasion de son soixantième anniversaire

Anton Webern
Traduction de Georges Starobinski

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans sa satire Mon entrée en scène avec la Melba, Adolf Loos pose la question suivante : « Et en musique, est-il vraiment nécessaire de pouvoir lire les notes et de savoir ce qu’est une basse continue et le contrepoint ? ». Évidemment pas ! Et c’est précisément Adolf Loos lui-même qui en fournit la preuve la plus éclatante : car lui qui avoue en plaisantant « qu’il doit faire bien attention pour distinguer une clef de sol de la clef d’une porte de maison » fut un des premiers à reconnaître la valeur de Schönberg et à s’engager pour nous autres, de la plus jeune génération. La musique est donc vraiment son domaine à lui.

Et lorsqu’un jour il a pris la parole au milieu d’un scandale provoqué par un concert symphonique où Schönberg dirigeait des œuvres de lui-même, de Zemlinsky, de Berg et de moi, ou lorsqu’il l’a refait par la suite à Salzbourg dans des circonstances analogues – on se moquait de l’une de mes pièces – il a aussi peu « parlé dans le vide » que dans tout son enseignement....

Auteur

Georges Starobinski (Traducteur)

© Éditions Contrechamps, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540