Version classiqueVersion mobile

Le chemin vers la nouvelle musique et autres écrits

 | 
Anton Webern

Six Pièces pour orchestre opus 6

Anton Webern
Traduction de André Carruzzo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Écrites en 1909, les pièces de l’opus 6 ont été créées en 1913 - donc il y a tout juste vingt ans - à Vienne, sous la direction d’Arnold Schönberg. Il s’agit de brèves formes-lied, dans le sens qu’elles suivent la plupart du temps la forme tripartite. Il n’y a aucun lien thématique entre elles ou à l’intérieur de chacune des différentes pièces. C’est même là le résultat d’un effort conscient, animé par la recherche d’une expression en évolution perpétuelle. Le caractère des pièces, qui sont de nature purement lyrique, peut se décrire brièvement de la façon suivante : la première exprime l’attente d’un malheur ; la deuxième la certitude de son accomplissement ; la troisième le contraste le plus tendre ; elle fait pour ainsi dire office d’introduction à la quatrième, qui est une marche funèbre ; les cinquième et sixième pièces forment un épilogue : souvenir et résignation. En 1928, les pièces ont fait l’objet d’une nouvelle instrumentation, considérablement simplifiée par rapport à la...

© Éditions Contrechamps, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search