Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Schoenberg – Busoni – Schoenberg – Kandinsky

 | 
Arnold Schoenberg
, 
Ferruccio Busoni
, 
Vassily Kandinsky

Conférence de Breslau

Sur Die glückliche Hand1

Arnold Schoenberg
Traduction de Edna Politi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour autant que l’on ne possède pas de connaissance étendue en astronomie, le soleil, pour la plupart d’entre nous, se lève généralement à peu près à l’est, et la voûte étoilée est un joli papier peint, dont quelques figures nous sont plus ou moins familières, mais qui ne change pas essentiellement de forme. Nous savons cependant que les petits changements perçus par chacun représentent des mouvements prodigieux qui, lorsque nous les remarquons, se sont peut-être déjà produits voilà quelques milliers d’années. Des mondes ont pu, ce faisant, être anéantis. Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas eu à nous en émouvoir outre mesure : la distance est, par bonheur, trop grande.

Observons maintenant un fait artistique à une distance humaine, donc beaucoup plus réduite : Wagner raconte que Spontini s’était désigné comme l’inventeur du retard de sixte et tenait cette invention pour tellement significative que tout développement de la musique au-delà de cette invention lui paraissait impossible....

© Éditions Contrechamps, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540