Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Schoenberg – Busoni – Schoenberg – Kandinsky

 | 
Arnold Schoenberg
, 
Ferruccio Busoni
, 
Vassily Kandinsky

La Mort de Boccioni à la guerre1

Ferruccio Busoni
Traduction de Olivier Mannoni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Zurich, août 1914

J’ai quitté Boccioni2 voilà moins de deux mois au bord du lac Majeur, où il avait peint un puissant portrait de moi-même. Trois semaines de cohabitation avec moi paraissaient l’avoir beaucoup stimulé, de telle sorte que lorsque nous nous séparâmes, Boccioni était empli de nouveaux idéaux et se sentait au seuil d’une période de travail décisive ; il fut heureux d’apprendre par le commandant local que l’incorporation de sa « catégorie » (son contingent) avait de nouveau été reportée. Mais à peine étais-je arrivé à Zurich qu’une lettre de Boccioni m’annonçait qu’il allait être enrôlé sous peu, et il dut se présenter le 24 juillet.

« Je ne peux malheureusement rien vous écrire sur mes projets de travaux. Ma ‘classe’ est appelée, j’ai été déclaré bon pour le service et incorporé à l’artillerie de campagne. Cette activité me convient, je suis satisfait. Je le serais pleinement s’il n’y avait au milieu de tout cela mon besoin de travail, qui ne me quitte plus depuis les jou...

Auteur

Olivier Mannoni (Traducteur)

© Éditions Contrechamps, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540