Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Schoenberg – Busoni – Schoenberg – Kandinsky

 | 
Arnold Schoenberg
, 
Ferruccio Busoni
, 
Vassily Kandinsky

Lettre de Busoni à Egon Petri

Traduction de Philippe Albèra

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

17 juin 1912

Le 17 juin, un mardi, j’eus le grand privilège de recevoir l’ensemble Pierrot lunaire chez moi et d’entendre une exécution complète et presque parfaite du cycle. Il y avait une petite audience, comprenant Mengelberg, Schnabel, Serato [et Varèse] ; Schoenberg dirigeait, Steuermann et Kindler faisaient partie des exécutants, ainsi qu’un jeune violoniste hongrois excellent.

Ā quel degré de goût et de capacité ces jeunes gens sont parvenus en comparaison des jeunes de mes premières années ! – Ce fut une après-midi musicale idéale ; une nouvelle œuvre hautement ingénieuse, un ensemble musical parfait, ensuite un échange d’idées stimulant, le thé et les cigarettes, ainsi que des femmes charmantes, intelligentes. C’est de cette façon que l’art devrait être présenté – et pas autrement. Le Pierrot lunaire de Schoenberg est une œuvre qui se suffit à elle-même et on souhaite qu’il en sera toujours ainsi. On y trouve des passages magistraux et certains moments de génie. Comme si un g...

© Éditions Contrechamps, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540