Version classiqueVersion mobile

Textes, entretiens, écrits sur son œuvre

 | 
Heinz Holliger

Shir Shavur*

Remarques sur une œuvre chorale de Heinz Holliger

Clytus Gottwald
Traduction de Vincent Barras

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on adopte la conception c.ourante depuis Hegel selon laquelle le son serait l’apparence sensible de l’idée, se pose d’emblée la question nullement rhétorique : de quelle idée ? On ne rendrait toutefois guère justice à Hegel si l’on voulait, en bon platonicien, séparer idée et apparence, et accorder aux idées une vie propre, fût-elle seulement normative. Hegel a en réalité défini l’idée comme unité du concept et de l’objet, ce qui implique que tous deux, concept et objet, sont reliés l’un à l’autre de façon processuelle. On pourrait dire que l’idée est le travail spéculatif en soi du concept. Musicalement, cela signifie que le son représente ce travail en soi. Ce qui n’exclut naturellement pas ce que l’on entend généralement par idée, à savoir l’inspiration constructive qui pousse le compositeur à écrire une œuvre déterminée de telle ou telle manière. Mais le fait que l’idée ne soit ainsi déterminée qu’en tant que pensée abstraite, pourrait inciter à pousser l’analyse dans une d...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search