Version classiqueVersion mobile

Textes, entretiens, écrits sur son œuvre

 | 
Heinz Holliger

Introitus de Heinz Holliger, œuvre pour bande magnétique*

Jürg Stenzl
Traduction de Virginie Bauzou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Eberhard Klemm in memoriam

Au sujet de cette œuvre, le compositeur a rédigé lui-même quelques mots d’introduction que je citerai en me référant à la notice du disque compact intitulé « Missa in festo Pentecostes » (Jecklin-Disco 617-2, 1987) :

« Introitus pour bande a été réalisé au début de l’année 1986, au studio d’électronique du Conservatoire de Bâle (avec la collaboration de Thomas Kessler).

L’intégralité du matériau sonore est empruntée à l’« Introït » de la Messe de Pentecôte grégorienne.

À la fois démultiplié et réduit à un « souffle », le cantus firmus de la mélodie originale génère peu à peu une musique dont les moindres particules précisent progressivement la forme, l’ensemble débouchant sur la Missa Pentecostes. » H. H.

Cette Missa a vu le jour à la suite d’une commande du Forum Feldkirch, adressée à six compositeurs suisses pour qu’ils écrivent un proprium moderne : Heinz Holliger a donc signé l’Introitus, Hans Ulrich Lehmann l’Alleluja I, Josef Haselbach l’Alleluja II, Pete...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search