Version classiqueVersion mobile

Textes, entretiens, écrits sur son œuvre

 | 
Heinz Holliger

Drame et monde intérieur*

À propos de la musique de Heinz Holliger

Clytus Gottwald
Traduction de Olivier Mannoni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est rare qu’on se heurte au scepticisme, voire à une quelconque résistance, lorsqu’on fait l’éloge de Heinz Holliger ; même celui à qui le compositeur devrait être suspect l’excuse à travers le hautboïste, dont les mérites sont hors de doute. Cela pourrait encourager le laudateur à se demander, pour une fois, s’il est seulement possible de soutenir une telle dichotomie – ici le compositeur, là l’interprète –, ou s’il ne faudrait pas plutôt chercher quel lien relie ces deux termes. Bien sûr, Holliger a lui-même favorisé une telle dichotomie ; il a hissé ses facultés d’instrumentiste à un niveau qui n’a rien à envier à celui des virtuoses du piano. Même s’il y eut avant lui de bons instrumentistes à vent – comme le clarinettiste Anton Stadler pour lequel Mozart composa le Quintette K.581 et les admirables solos de cor de basset dans La Clemenza di Tito –, ils demeurent des exceptions, et la galerie des ancêtres, ici, paraît bien modeste à côté de celles des virtuoses du piano ou du...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search