Version classiqueVersion mobile

Textes, entretiens, écrits sur son œuvre

 | 
Heinz Holliger

Schumann, un nouveau monde musical*

Heinz Holliger
Traduction de Isabelle Lekieffre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Marqué par les stigmates d’une « maladie mentale », Schumann a été, et est encore, plus que tout autre compositeur, l’objet de malentendus et de condamnations. Alors que, d’un côté, quelques œuvres de sa première période créatrice ou de sa période centrale sont portées aux nues, d’un autre, ses dernières œuvres, claires, économes et concentrées, sont pieusement couvertes de silence, presque même étouffées.

Tous les morceaux de musique enregistrés1 ici ont été composés en 1849, année la plus productive chez Schumann. La moisson résultant de cette extraordinaire explosion créatrice comprend plus de trente œuvres. Pendant cette année de révolution, Schumann se retira complètement en lui-même et, instruit par l’expérience de l’Art de la fugue de Bach et des derniers quatuors à cordes de Beethoven, il écrivit une musique si compacte qu’il était capable d’utiliser une seule cellule musicale pour générer des œuvres entières, comme par exemple dans Manfred, œuvre majeure du romantisme musica...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search