Version classiqueVersion mobile

Textes, entretiens, écrits sur son œuvre

 | 
Heinz Holliger

Musique impressionniste pour harpe*

Heinz Holliger
Traduction de Chrystel Monaco

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après avoir longtemps végété au rang plaisant de la musique de salon, la harpe a connu un nouvel âge d’or grâce à l’impressionnisme français, devenant un élément indispensable de la palette sonore impressionniste. Toutefois, comparé avec la masse presque inépuisable des œuvres pour piano, l’impressionnisme n’a produit qu’un nombre étonnamment restreint de compositions pour harpe seule. Cela provient peut-être du fait que la harpe diatonique à double pédale, qui n’avait guère évolué depuis 1815, ne répondait plus aux besoins d’une harmonie enrichie et étendue, et, surtout chez Debussy, à la dissolution de la tonalité. On comprend par là même pourquoi la harpe chromatique développée au début du XXe siècle a suscité tant d’espoirs. Les œuvres célèbres de Ravel (Introduction et Allegro) et de Debussy (Danses sacrée et profane), ainsi que la première version du Masque de la mort rouge d’André Caplet, ont précisément été créées à l’instigation de la maison Pleyel, qui avait commandé des m...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search