Version classiqueVersion mobile

Luigi Nono

 | 
Philippe Albèra

Prometeo

Le nouveau Prometeo*

Claudio Abbado
Traduction de Huguette Hatem

Texte intégral

  • * Paru pour la première fois dans le Programme de la Scala, Milan, 1985.

1Avec Prometeo, Luigi Nono a voulu offrir au public un nouveau discours qui ne se rattache, ni à l’opéra, ni à l’oratorio, ni aux autres formes concertantes connues. La structure de l’œuvre semble essentiellement reposer sur une tension incessante, qui parcourt cette composition du début à la fin, donnant ainsi naissance à un nouveau type de musique, qui atteint l’extrême limite de notre capa cité humaine d’écoute...

2Les interprètes mêmes ont des rôles nouveaux et différents, et ils concourent au sens choral, au mouvement circulaire du son : pour la réalisation de Prometeo, on a fait appel à plusieurs chefs qui dirigeaient, chacun suivant un tempo différent, deux groupes de solistes (des instrumentaux et des chanteurs), quatre groupes d’orchestre et un chœur. Pour mener à bien cette exécution, la collabo ration de divers musiciens a été nécessaire : la direction des solistes a été confiée à Roberto Cecconi, celle des groupes instrumentaux à d’autres chefs qui étaient répartis à travers la structure conçue par Renzo Piano à des endroits parfois trop distants les uns des autres pour être vus directement par le premier chef.

3Le première exécution de Prometeo a eu lieu en 1984 à Venise, dans l’église de San Lorenzo. Depuis, Luigi Nono a ressenti le besoin de revoir et d’enrichir la partition. Cette pressante recherche d’une vérité toujours plus juste, unie au désir de ne jamais se contenter du résultat atteint, relie Nono à tous les grands compositeurs du passé, aux grands musiciens contemporains et c’est pour l’interprète une attitude qui force l’estime et requiert un dépassement. Nono, en effet, comme Schoenberg, comme d’autres compositeurs du vingtième siècle, part en quête d’une beauté intérieure, qui donne naissance à des formes nouvelles, difficiles, bien loin des règles du beau extérieur, et parvient même à créer de nouveaux canons capables d’exprimer avec cohérence les messages les plus profonds. Il y a dans Prometeo beaucoup d’idées qui ne sont pas clairement en évidence et ne sont pas exprimées d’une façon traditionnelle. A l’auditeur revient la part active de chercher et de comprendre.

4Entre la première (Venise) et la deuxième version de Prometeo (Milan), les changements n’altèrent pas le profil original de l’œuvre, mais ils lui confèrent une plus grande unité. Par exemple, le prologue a été fondamentalement remanié : un bon nombre de pauses et de silences ont été comblés par des appels lointains, par des chœurs qui semblent nous parvenir du fond des temps, liés à des présences divines et mythologiques. Ces passages donnent une plus grande cohésion à l’œuvre, elle devient plus compacte, elle a une plus grande unité. Ainsi, dans L’Isola Prima et L’Isola Secunda, ont été insérés de nouveaux morceaux purement instrumentaux, et de nouveaux chœurs, qui augmentent la tension de l’œuvre grâce à un va-et-vient incessant d’intonations montantes et descendantes, créées par l’altération des sons, formant des micro-intervalles qui ne dépassent parfois même pas un seizième de fréquence au-dessus du son.

5Le nouveau Prometeo, enrichi par de nouvelles présences mythiques et en même temps empreint d’une extraordinaire modernité, semble être aujourd’hui au-delà de nos possibilités d’interprétation et d’écoute.

Luigi Nono et Claudio Abbado
Milan, Septembre 1985 (Photo Karin Rocholl)

Structure conçue par Renzo Piano pour les représentations de Prometeo
(Photo Lelli et Masotti)

Notes de fin

* Paru pour la première fois dans le Programme de la Scala, Milan, 1985.

Table des illustrations

Légende Luigi Nono et Claudio AbbadoMilan, Septembre 1985 (Photo Karin Rocholl)
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/1630/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 454k
Légende Structure conçue par Renzo Piano pour les représentations de Prometeo(Photo Lelli et Masotti)
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/1630/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M

Auteur

Huguette Hatem (Traducteur)

© Éditions Contrechamps, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search