Version classiqueVersion mobile

Le Son et le sens

 | 
Philippe Albèra

IV. Commentaires sur les œuvres

Pli selon pli de Pierre Boulez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette œuvre, d’une durée de 75 minutes environ, emplissant toute une soirée de concert, se présente en cinq volets bien différenciés qui s’enchaînent les uns les autres : « Don » et « Tombeau », deux pièces orchestrales à l’intérieur desquelles la voix intervient sporadiquement, encadrent trois « Improvisations sur Mallarmé », où la voix énonce les poèmes avec des groupes d’orchestre variables. L’effectif requis comporte 54 musiciens et une voix de soprano aiguë.

Le titre de l’œuvre est emprunté à un poème de Mallarmé décrivant en son début le brouillard qui, « pli selon pli », « dévêt la pierre veuve » de Bruges. Ainsi Boulez a-t-il voulu indiquer le processus même d’une composition qui s’est construite petit à petit, sans préméditation, et qui a été remaniée à plusieurs reprises. Un matériau très riche et divers y est transformé et condensé à un point tel que l’auditeur doit à son tour traverser les différentes couches de la composition s’il veut atteindre à son noyau de significat...

© Éditions Contrechamps, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search