Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Béla Bartók

La musique mécanique1 [1937]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je dois commencer ma conférence par la question : qu’est-ce donc que la musique mécanisée ?

Il est évident que nous devons appeler musique mécanisée – au sens large – une musique dans la manifestation de laquelle intervient non seulement le corps humain, mais aussi un mécanisme quel qu’il soit. L’usage quotidien du mot machine s’applique à des mécanismes pour le moins complexes, avec lesquels nous effectuons des transferts de forces dans un but déterminé. Mais, lors de nos études de physique au lycée, nous avons aussi rencontré des mécanismes dits simples : notamment les leviers et les poulies. Si donc le levier est une machine, alors toute musique dans la manifestation de laquelle interviennent, outre le corps humain, des leviers, est aussi une musique mécanisée. À quel instrument de musique cette constatation nous renvoie-t-elle ? Bien entendu au piano, car avec le piano les doigts de l’homme utilisent toute une armée de leviers en vue d’un transfert de forces.

La source dernière de...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search