Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Béla Bartók

Le Mandarin merveilleux, op. 191 [1928]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le contenu de la pantomime :

Une chambre misérable de banlieue, où trois vagabonds obligent une fille à attirer des hommes, qu’ensuite ils dépouillent. Un galant décrépit, puis un jeune homme pudique, ayant cédé à la séduction, sont détroussés et éjectés. Le troisième invité est le mandarin merveilleux. La fille, pour entamer l’effrayante rigidité de l’attitude de son hôte, entreprend une danse séductrice. Le mandarin embrasse timidement la fille, mais elle s’enfuit horrifiée. Au terme d’une poursuite sauvage, il la rattrape. C’est alors que les vagabonds surgissent de leurs cachettes, le dépouillent et tentent de l’étouffer sous des coussins. Mais il se redresse et regarde la fille, brûlant de désir. Ils le transpercent, le mandarin vacille et se jette encore sur la fille. Ils le pendent, mais le mandarin ne parvient pas à mourir. C’est seulement quand la fille enlace son corps détaché de la corde que ses blessures commencent à saigner et qu’il meurt.

La musique donnée en concert cor...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search