Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Béla Bartók

La musique d’Arnold Schoenberg en Hongrie1 [1920]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’un de mes élèves m’a apporté en 1912, de Vienne, une copie des trois pièces pour piano (op. 11) de Schoenberg, qui n’étaient pas encore publiées : ce fut ma première rencontre avec la musique de Schoenberg. On peut bien supposer que jusqu’alors à Budapest, et pour autant que je puisse me souvenir, on ne connaissait rien des œuvres de Schoenberg, même son nom n’était pas familier à la majorité des musiciens. À partir de cette année-là, en revanche, il se trouva quelques jeunes musiciens qui, pour la plupart à peine sortis de l’école, se plongèrent avec beaucoup de zèle dans l’étude de ses œuvres. Il est compréhensible que les nouvelles possibilités techniques et expressives qui s’étaient manifestées dans les œuvres de Schoenberg, par suite de la suppression du principe de la tonalité, aient exercé une plus ou moins grande influence sur nos jeunes compositeurs, voire sur des compositeurs plus mûrs, qui tendaient déjà vers des objectifs comparables. J’emploie ici le mot « influence »...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search