Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'idée de la musique absolue

 | 
Carl Dahlhaus

IX. L’idée de l’absolu musical et la pratique de la musique à programme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La polémique autour de la musique à programme a été menée du XVIIIe au XXe siècle au moyen d’arguments divers et qui s’appuyaient sur des principes toujours différents. Avec les théorèmes qui étayaient ces apologues et ces pamphlets, les limites et les définitions de la chose elle-même changeaient. La musique à programme n’est pas un phénomène toujours égal, mais il a varié au cours de l’histoire : non seulement d’un point de vue stylistique (l’aspect le plus banal), du point de vue des moyens compositionnels avec lesquels on essayait de peindre, de caractériser ou de raconter musicalement, mais aussi (ce qui paraît moins évident) du point de vue esthétique, des idées fondamentales qui déterminent le genre.

À la fin du XVIIIe siècle, le genre « pittoresque » – la tentative de doter la musique instrumentale d’un « contenu » en lui faisant représenter une partie de la nature environnante ou une scène animée – fut condamné ou du moins obligé de battre en retraite au nom d’un postulat ce...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540