Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Karlheinz Stockhausen. Montag aus Licht

 | 
Philippe Albèra

Montag aus licht

Karlheinz Stockhausen
Traduttore: Marlies e Ralph Fassey

LE PREMIER ENFANTEMENT d’EVE est dédié au Dr Wolfgang Becker, Directeur du Département Nouvelle Musique de la WDR de Cologne.
LE SECOND ENFANTEMENT d’EVE est dédié à Suzanne Stephens
LA MAGIE d’EVE est dédiée à Suzanne Stephens et Kathinka Pasveer.

Testo integrale

1Opéra en trois actes pour 21 solistes, choeurs, choeur d’enfants, orchestre moderne

2Livret

3Le Festival d’Automne à Paris et la Fondation Louis Vuitton pour l’Opéra et la Musique présentent, pour la première fois en France, l’intégrale d’une journée de l’Opéra de sept jours, Licht.

4MONTAG AUS LICHT [LUNDI DE LUMIERE]

5Opéra en trois actes pour 21 interprètes (14 voix solos, 6 instrumentistes solos, 1 acteur)

6Choeur, choeur d’enfants

7orchestre moderne

8Livret

9LUNDI de LUMIERE est le jour d’EVE, de même que le JEUDI de LUMIERE est le jour de MICHEL et le SAMEDI de LUMIERE le jour de LUCIFER. LUNDI est une célébration musicale en l’honneur de la mère, une fête de la naissance et de la nouvelle naissance de l’homme.

1er Acte du LUNDI de LUMIERE. LE PREMIER ENFANTEMENT d’EVE

10pour

113 sopranos, 3 ténors, 1 basse, 1 acteur

12choeur, choeur d’enfants (7 sopranos et 7 altos)

13Orchestre moderne

14est une suite de 6 scènes :

15ESPERANCE

16LES NAINS

17AIRS de NAISSANCE 1 ET 2

18CRIS de GARÇONS

19LA COLERE de LUCIFER

20LES GRANDES LAMENTATIONS

ESPERANCE

21En 9 cycles on entend comment une formule musicale croît et devient de plus en plus vivante.

Trois sopranos chantent en tirant en longueur :

et le choeur chante simultanément :

Agni — Agnu-hus

Sainte soit Eve mu

*

*

Montak — Dienstak — Mittwoch — Donnerstak Freitak — Samstak — Sohonntak

Sarakka Juksakka Uksakka

*

*

Mont Lu-ze-va
MONDEVA
MICHEVA Eau

Montahak lumière de la lune (la semaine commence chaudement)
LUZEVA MONDEVA MICHEVA

*

*

Terre
Terra Mader
Asura
Terre Ciel

Petite est la terre,
petit est son univers dans le nombre infini
des univers.
Diehienstak Lumière de mars pan pan !
Merci EVE, pour ton aide
lors de la première naissance et de la renaissance de l’homme.

*

*

Nous Dhi Jana Esa EVE sa-nas
Sapiens
Huvva
Luhudens
Huvva Huvva

Nous prions pour un nouveau paradis
pour le perfectionnement de l’homme,
mercredi lumière de Mercure
Homo Sapiens —
Homo Faber —
Homo Ludens.

*

*

Inana
I-I-nanna-nanna
Mon-Mon-deva-deva Mondeva
Esa
Akka Aditi
Samudra Mer du monde Océan

DIEU, ô éternelle et incommensurable intelligence,
beauté,
tu T’es manifesté dans Tes enfants.
Nous chantons et jouons pour TOI.
Michel nous appelle — oh
Michi Michikiki niminimi
Michahel oh — oh — doux !
Si viril — Markus — Markus — Markuhuss !

*

*

Urd
Urd Werdandi Skuld
Lachesis Klotho Atropos

Nous — Tes interprètes —
chantons et jouons et dansons !
Frei-hei-hei-tag Freitag lumière de Vénus
luid satana
hühu tentation LUCIFER – EVE
Vendredi tentation d’EVE
Trombone Trom-bo-ne

*

*

Mutter mother madre
Geburt Birth Naissance
Réincarnation
Montag Monday Lundi
Eva Eve
(angl.) Eve (français)
Esa Jana
Asura

Musique pour la Fête de la naissance
— nouvelle naissance —
LUNDI de LUMIERE :
JOUR d’EVE
ESA – JANA
donne-nous une nouvelle vie,
luis dans la nuit de la mort
Samstak lumière de Saturne
Tahag de la mort Jour de LUCIFER
LUCIFER.
Ton feu fait fondre la glace,
transforme la nuit de la résurrection en lumière.

*

*

Nouveau
au a-ä-e-i-o-ou-i-o
pendant neuf mois grandissent dans l’eau sombre
hi-mi-na-kunds
kunda
jãntù kun-drr jãtá
kundr
kundi Kinder
(enfants)
Asura lumière du soleil enfants du lundi

Neuvième lune
Lundi mardi mercredi jour de Thor
vendredi samedi
dimanche neuvième lune
deux lunes embryon
sept lunes fœtus
pendant neuf mois
dans l’Obscurité du corps de MONDEVA
grandissent des enfants dans l’eau
himinakunds
[tfYu - t∫ai - t∫oeu - t∫yu - t∫oau - t∫oei - t∫i-u-i]
kunda
jãntú jãtá feorrankundr
himinakunds feorrankundi kundi Kinder
Asura ásuh
Di-hi-manche lumière du soleil
appelle les enfants du lundi.

*

*

LES NAINS

22Les trois sopranos chantent avec joie et très vite, en une longue onde sonore avec decrescendo et crescendo ·.

1er Soprano
[ : Hahahaleo leo swallows hirondelles leo lun-hundi haleo horse
perroquet love-bird rondini cheval penoquet oiseau de paradis ouah !
enfants du lundi ! :]

2ème soprano
[ : Haleo haleo lion haleo enfant du lundi
hirondelles rondini hirondelles hirondelles
première naissance lion hirondelles cheval
perroquet perruche toutou ! :]

3ème soprano

[ : Haleo lion haleo leo lundihi
hirondelle hirondelles rondini cheval
perroquet perruche ouah !
Haleo haleo :]

23Une deuxième fois, elles chantent leurs figures de texte rapides, un demi-ton plus haut.

24Puis, une troisième fois, deux demi-tons plus haut, avec ralentissement et accélération.

25Et une quatrième fois - mais trois demi-tons plus haut - en ralentissant et en accélérant encore davantage.

26Finalement elles chantent une cinquième onde une tierce majeure plus haut, avec ralentissement et accélération extrêmes.

1er AIR de NAISSANCE

27Une voix de femme lance en hollandais : “Mon Dieu, que je suis fatiguée !”

28Il tonne. Une figure noire est entrée sans que l’on s’en aperçoive. On entend des rires de bébé.

29Toutes les femmes lancent : “Hou-hou !” Un cor typhon sonne une fois. - Du lointain parvient un signal de cor analogue. Toutes lancent : “Ak-kar” - Le cor est donné deux fois. Deux signaux de cor y répondent. - Après le troisième appel : “Ag-ni !” et trois coups de cor, des voix répondent de très loin : “Ag-ni !”, suivies de trois coups de cor.

30La figure noire s’approche. Toutes les femmes crient de façon perçante à demi étouffée : “LUCIFER !” La figure hurle : “Quelle horreur !” Pendant un moment, toutes restent figées ; puis la figure s’enfuit.

31Les sopranos commencent alors un air de naissance. Elles remercient le ciel pour la naissance de deux fois sept garçons : sept garçons-animaux et sept nains.

321er AIR de NAISSANCE

33JOUR de la LUNE — JOUR de LUNA — JOUR d’EVE

34Fête de la Naissance

35Célébration de l’amour pour la Mère des Cieux

36Célébration de l’amour pour la mère.

2ème soprano

1er soprano

3ème soprano

EVE
(en riant)
hahahahahahaha
ha
Kna-hahahaha haha a-voir

Merci, EVE pour
deux fois sept garçons

(angl) 1 2 3 4 5 6 7
(it) 1 2 3 4 5 6 7
(all) 1 2 3 4 5 6 sie-ben
8 9 10 11 12 13 14

A-ha-kkarr

Hironde-helles

Li-hi-on
ron-di-ni
le-o-ne

Tschi——u
tschu——i
Lion... faux !
hirondelles-lion !
hirondelles — garçon-lion !
couples d’hirondelles
garçon — lion
(bruits de baisers)

Célébration musicale en souvenir
de la difficile naissance de l’homme,
des êtres mal nés avant la renaissance,
des bâtards avant les anges,

(avec humour : garçon-lion)
de l’ignorance avant la vérité,
de la monstruosité avant la beauté,
de la surdité avant la musicalité.

s———

chevaux... non !
perroquet-perruche-ouah ! (roquet)
Köterr...
perroquet ai perruche ouah !
toutou
roquet toutou
(claquement de langue)

(lancer en chuchotant :)
un deux trois
quatre cinq six sept un

Sagittarius
garçon-cheval, cavalier
Sagittarius
ta ta ta -----
tuta tita ta
ta ta ta
-----Ε-

garçon-cheval-prr prr prr
prr ------
(siffler en chuchotant :)
nains
chiffre sept
Mock Dick Mick Dock
Frick Sack Sock

Centaur rr
Cen
Cen-taurr

(bruit du vent - trémolo)
pji — u pji — u pji — u

ΎΑ

Muunti
mardi
dikdik

petit bonhomme du lundi
petit bonhomme du mardi
petit bonhomme du mercredi
petit bonhomme du jeudi
petit bonhomme du vendredi
petit bonhomme du samedi
petit bonhomme du dimanche

(avec beaucoup de bruit) jö-i - ü - e - ö
i-o-i-o i-e-ö-ä-ö-i-ö-i-e-ä
i - o

nain du lundi, du mardi
Mick du mercredi Mer-cre-tic Mercurik
jovistelpits mikele Heinzelmichelmann
dohonokelpokeldok

(dans un souffle à peine perceptible)
1 2 3 4 5 6 7
nain du mercredi
petit bonhomme du jeudi

Frai
tak
ave-musik
hai———

Fraitak
mahakdak mähäkdok frakfrik
frigga venusik nikkelfik
a-haintselfrik venuspik fridach
venuschelmumel frigigapuschel
frai fri - a i-a - i frik

petit bonhomme du vendredi petit
bonhomme du jour de Frigga
nain du venerdi
nain du vendredi
Heinzel———

Nain
nain du dimanche

Sakelvakeldak
saturrsak

Mann
(fortement soufflé) ein ———s (un)

Sonntagsheinze ———l
männchen

So- ho - hon - tags – hai
heintselrapeintseli son von
mikasan sok domeni
kokroksokstock kokroksok
haintsel-sonn-tags
so ——— k

deux trois
quatre cinq six
sept huit neuf dix onze
douze
treize
quatorze

2ème AIR de NAISSANCE

37Les femmes crient et exultent. Pendant qu’elles chantent des accords en grandes ondes avec des voyelles changeantes, arrivent trois ténors (“marins”) qui s’inclinent :

nous te saluons
Sarakka - EVE, Juksakka EVE, Uksakka-EVE !

38Ils chantent en direction des sopranos :

Lachesis Klotho
Lachesis Sarakka Luzeva Akka Klotho
Atropos
Lachesis EVE Klotho Atropos

39Les femmes répondent :

Susu coquille
Suhusu coquille

40et les ténors se gargarisent :

a ——— ö à u a a ö o ö a oa ua

41Ils crachent de l’eau et continuent à chanter :

Urd uru
urturu naissance uru
urukete tukete lachetu tukete lachetu
Urd Werdani ninini

ruketu Urt Werdani ruketu
tukete tukete take teke tike toke tuke tu ketu
Urrt jeketu urt Werdani

Skult Skult
tubedube skuld tubedup
Atropos Uksakka
acqua acqua Samudra

42(se gargarisant avec de l’eau) ——— a

43Ils crachent rythmiquement de l’eau dans toutes les directions selon une ample trajectoire, et sont accompagnés par le chant des trois sopranos et des femmes :

Was-ser (Eau)
Akka Samudras
Acqua EVE
Océan Acqua
Akkas EVE
hana jauna esa efa

44Les marins s’inclinent à nouveau, rient.

3 marins

Les femmes

Akka Aditi Asura
inana (10 x) nana ja !
jaketa taketa (6x) inana na
tiketi taketa ta inana ina
na tiketi taketi ta inana

a — sura
su — o — a
su — o — a
su — a
a — su
a — su
a — su — ra

45Puis ils chantent en direction des trois sopranos et de toutes les femmes :

Lutsifefa lutsihifefa lutsefa efa
lutsefa lutsefa lutsefalu tsefalu (6x)

mon mondefa efa
mondeva mondeva jokete tukete
jokete tukete lutsefa mondefa
mont-e-fa mont
mondeva mondeva mont

micha mi-che-va ha ha ha ha mi-che-fa mi-micheva
tigedi tegede tägede
tagede tägede tegede
tiketi tiketi ti
mondevamicheva

lutseva mondeva micheva miche-e-fa
michefa micheva michevami
cheva miche-vami cheva
e-fa

46Ils partent en faisant des gestes d’adieu accompagnés d’allées et venues et des réponses des trois sopranos :

Trois sopranos

Trois marins

Adieu !

Adieu

Sarakka

Matrosade !

EVE Juksakka-EVA

Mariners

Eksakka-E-

Maradé !

VA

Adieu, ô femmes !

Compagnons de table

Adefa Adefa

Marins Asee !

Adefa

Mondefa Michefa Adefa !

Mahatrosen à la mer A-

dieu, Mattenoots Matenots,

Meerefa Mondeva Micheva

Matelots Matrosadé,

Adefa !

Marefa

Maradé

Marefa Mondefa Micheva

Adefa Adefa !

Martolos

A-

Matros

de-

Ma

fa

ri-ner A-

de

Ahade

Matrio

Ahadefa

Ma — tros

A-

A-

dieu

dieu

A-

Ma-

de

tros

fa

Maradé

A-de-fa

Ma-rä-ne

A-de-fee

Mor-je

A-fee

CRIS de GARÇONS

47Le garçon-lion rugit : Houa—— ! Femmes (sans voix) : ho —— ! La soprano rit gênée : hn n n.

48Le couple d’hirondelles se bécotent. Femmes :ts ts ts ts !

49La soprano rit à nouveau.

50Un bébé crie (6 x), une vache meugle (7 x), tous les 14 enfants les accompagnent de faibles cris. Coup de gong.

51Cris courts et longs de tous les enfants, sons indignés des femmes.

52Les trois sopranos, l’une après l’autre, lancent :

Formation- Formierung - (angl.) formation !

53Vient alors un accelerando de plus de 15 minutes.

3 sopranos, choeur de femmes et enfants

Choeur d’hommes

be bi ba gy bu gi

Voix graves

Voix supérieures

mugis, ô mer,
à mon oreille :

Trois marins
nous livre la mer,

Mugis, ô mer, à mon oreille :
Comment se fait-il qu’EVE ait mis au monde
sept enfants-animaux et sept nains ?
Océan, pourquoi les as-tu procréés en garçons ?

Comment se fait-il qu’EVE ait mis au monde sept enfants-animaux

des fruits, des jus,
des bouquets de fleurs. Trois marins

Marins petite carotte petit épi de maïs
Mariner Mahatros Maradé Marée
Meer-EVA Mondeva Micheva Luzi Luzefa
Meerefa Efa Mondeva Luzefa

et sept nains ?

nous prend la mer.

Ridda per leone Leo,
ridda per li rondini,
cavallucio pappagalli cagnolino,
sette nani, gnomi.

Océan,
pourquoi les as-tu
procréés en garçons ?

Femmes, enfants
tournent en rond,

Trois marins vous ont été livrés par la mer,
des senteurs, fruits, jus et bouquets de fleurs.
Trois marins vous prend la mer,
prend la mer, prend l’onde.

ma-rins

chantent, crient :

Les femmes, les enfants tournent en rond,
chantent, crient.

petite carotte rouge
petit épi de maïs
mariner

O, les trois marins,
revenez donc !

O, les trois marins, revenez donc !
Des fruits, des jus pour les femmes et pour les enfants,
les enfants, l’enfant d’EVE, pour les enfants d’EVE.

des fruits, des jus

Belle est EVE, belle est la mer,
est la mer, est l’onde.
Belle est EVE, belle est la mer
des fruits et des jus et beaucoup de choses encore
beaucoup de choses encore...

Mahatros Maradé
Meer-efa
Mondeva
Micheva
Luzefa

pour les femmes
pour les enfants
des fruits et des jus pour les enfants

Une ronde, une ronde pour les petits
animaux-garçons, les garçons :
garçon-lion
couple d’hirondelles
garçon-cheval petit perroquet
perruche garçon-toutou
et les sept nains
Mock Dick Mick Dock Prick Sack Sock !

Ridda per leone
rondini
cavalluccio
pappagalli
cagnolino

Une ronde pour les
petits animaux-garçons :
garçon-lion
couple d’hirondelles
garçon-cheval
petit perroquet

Mugis, ô mer, à mon oreille :
Comment se fait-il qu’EVE ait mis au monde
sept enfants-animaux et sept Heinzel-Rapeinzelmann ?
Océan, pourquoi les as-tu procréés
en garçons seulement ?
Pourquoi seulement en garçons ?

sette nanini
un deux
trois quatre cinq
six sept huit
neuf dix onze
douze treize

Perruche
garçon-toutou
et les sept nains
Mock Dick Mick Dock
Frick Sack Sock.
STOP !

Marins
petite carotte rouge
petit épi de maïs
mariner Mahatros Maharadé
Meerefa EVA Mond-EVA (EVE de la lune)
Micheva
Luzefa

54Une jeune chèvre bêle — retentit la fanfare d’un communiqué spécial à la radio. Des oiseaux piaillent tous à la fois ; ils sont dominés par une perruche qui tente de siffler la Marseillaise.

55Trois sopranos solos : Allons enfants de la Patri — e !

56Tous : Allons ! !

3 sopranos, choeur de femmes et enfants

choeur d’hommes

Voix graves

voix supérieures

Luzikatz
Pipifratz
Penischatz
Vöglitits
Heinzelspitz
Männikitz
Büblefitz
Mokkimatz
Dikkipatz
Sokkischmatz

Ritsche ratsche
dans le pétrin
sont les garçons
de la première naissance.
hu —— i
Qui veut se charger
de ces nabots ?
Enfants de lointains
magiciens
Baby-buggy
boogie boogie !

Sette nani
cagnolino
pappagalli
cavalluccio petit cheval
rondini couple d’hirondelles
leone
Luzefa
Micheva Mondefa mer
Meerefa :
Maradé
Maratrohos Mariner
petit épi de maïs
petite caharotte rouge

Devinez
qui perdait
de nos chers
Petar Otvôsch
Bogdanov
Dyer Thompson
Heinzelmännchen
sa petite banane
petite carotte rouge
petit épi de maïs ?
Ausgespritz
eingeritz
abgeschnitz
reingebitz
vongeflitz
fortgespritz
weggebliebs !
— Mock Dick
Mick Dock Frick
Sack Sock Low
hirondelles cheval
perroquet toutou !

Petar Ötvösch
Bogdanov, Chris
Dyer Thompson
hai !
Ririrara -
rutschifutsch, nous
prenons le coche, nous
prenons le train du lundi,
le train du lundi
crahachait et
grosse madame
rihiait aï !
Rira rutsch nous
prenons le coche !

Marins
pourquoi procréés en
gaharçons seulement ?
Océan
Saha – muhudr
Samuhudr
Aditi
Ahaditi
comment as-tu
mis au monde
les enfants-animaux et
les sept nains
procréés procréés nés ?
murmure, mugis
à mon oreille.
mugis à mon oreille !

57Tous répètent aussi vite que possible la figure précédente, tout en insérant petit à petit des syllabes chantées auparavant. Le chant se transforme en cris.

LA COLERE DE LUCIFER

58Sans que personne s’en aperçoive, un être en deux figures est entré : l’une chante avec voix de basse, l’autre émet simultanément les sons les plus curieux. Les enfants, les sopranos et le choeur des femmes réagissent d’abord par des frémissements, des gémissements, des geignements. Les trois sopranos lancent sans voix : LUCIPOLYPE !

59LUCIPOLYPE célèbre de façon fantastiquement extravagante l’alphabet de A à Z, réparti en 26 phases et selon 26 styles, manières et plans phonétiques. Ces phases sont marquées par des mesures de début, de A/a à Xifa, en passant par Befa, Cefa, Defa, Efa, etc. Aux mesures de début, le choeur et les enfants crient à chaque fois un mot de façon synchrone, qui commence par A, B, C, etc. jusqu’à Z.

60Pendant tout ce temps, les 3 sopranos sifflent et crachent en direction de LUCIPOLYPE.

61Après la lettre I (Ifa), LUCIPOLYPE perd sa contenance et insulte l’humanité entière, mais surtout les femmes. Il est interrompu par des palabres bruyants de députés et par une sonnette de table, un réveil-matin et des aboiements. Ensuite, il se moque avec sarcasme et cynisme des enfants-animaux et des nains.

62A la lettre W, il est à nouveau interrompu par un réveil-matin, une voix de femme lance : De-te-tyrr !, une voix de personnage historique hurle : “A partir de cinq heures cinquante-cinq, on ripostera par les armes !” suivi de : Heil ! crié par des hommes, et du bruit d’une chasse d’eau.

63Les 3 sopranos solos lancent :

Inumare LUCIPOLYPE !

64Toutes les femmes poussent des cris perçants prolongés, et jusqu’à Z des cris de colère comprimés.

65LUCIPOLYPE termine par des sons gutturaux d’étouffement et disparaît.

66Puis les 3 sopranos chantent :

Always, always, always
LUCIPOLYPE spoils the game !

LES GRANDES LAMENTATIONS

67Les 3 sopranos, les femmes du choeur — et, à l’arrière-plan, les hommes — pleurent maintenant artistiquement de différentes manières ; ils sont interrompus par des cris isolés réclamant MOCK (avec l’écho du barrissement d’un éléphant et d’un train marchandises avec locomotive à vapeur dans un tunnel) DICK, MICKY, DOCK (on entend une hyène, un bombardier en piqué avec éclatement de la bombe, et le gémissement d’une femme) FRICK — mes allumettes ! SACK - SOCK ! - Non ! Non ! ! Non ! ! !

68Une loutre pleure, il pleut. Les femmes couinent et fredonnent au rythme de la valse d’un manège de foire et du bruit de crécelle de roues de loterie. Un bébé éternue fortement.

69Jusqu’à maintenant, les 3 sopranos ont chanté des accords tenus, souvent couverts :

La colère de LUCIFER,
le courroux de LUCIFER
contre les femmes est la
hu hu ho ho ho ha haine de LUCIFER
contre MICHEL.

Les grandes lamentations
sont rédemption céleste,
pluie de l’âme.

Musique de larmes.

Lunedi Munedi Runedi
jugent jogät juguϴ juϴ
iugint jugunt iunta juggs junds
jung - jungs

70Vers la fin des lamentations, la basse LUCIFER revient en colère, chante, crie, hurle, jure. Sa voix fait un couac. Finalement, il compte les enfants — la voix rauque, presque éteinte :

un deux trois quatre cinq six sept
(il respire avec peine)
huit neuf dix onze douze treize

71Il montre les dents, regarde les enfants d’un air hébété, explose, sa voix fait un couac :

Rentrez tous ! !
Reprenons le tout depuis le début ! ! !

72Il lance d’une voix enrouée :

Faisons une pause !

Montag aus Licht Acte I
Helmut Clemens, Julian Pike, Alastair Thompson, ténors
Membres du Chœur
Mise en scène : Peter Bogdanov - Décors : Chris Dyer
Costumes : Mark Thompson
Scala, Milan - Mai 1988
(Photo Henning Lohner)

IIème Acte du LUNDI de LUMIERE. LE SECOND ENFANTEMENT d’EVE

73pour 7 petits chanteurs solistes/cor de basset, 3 joueuses de cor de basset/piano/choeur de jeunes filles, choeur (bande magnétique) orchestre moderne

74est une suite de quatre scènes :

75PROCESSION de JEUNES FILLES

76FECONDATION avec PIECE pour PIANO

77RE-NAISSANCE

78LE CHANT d’EVE

PROCESSION de JEUNES FILLES

79Des femmes chantent :

sopranos

altos

Luna
Mer Samudra glace
Akka Jana
marée HUVVA

Luneva
eau water en glace
glace
Urd — Werdani — Skuld EISVA

Luna
sea Samudra glace
Akka Esa
marée HUVVA

Luneva
femme verseau acqua in ghiaccio
glace
Urd - Werdani — Skuld EVA

80Un choeur de jeunes filles s’approche, s’achemine lentement, en trois groupes, vers la scène et chante :

O EVE mère,
nous, tes enfants, exultons :
Lundi, jour d’EVE,
merveilleux est le créateur de la femme,
merveilleux est le peintre de ses couleurs,
merveilleux est le sculpteur de ses formes,
l’artiste de ses organes,
le poète de ses sons,
le jardinier de ses boucles,
l’horloger de son pouls et de ses cycles.

LUNDI de LUMIERE :
Fête d’action de grâces pour Dieu,
l’inventeur de la femme,
célébration de l’admiration de la femme,
une fête musicale pour EVE,
qui, dans notre univers, pour notre terre,
est la tendre aide
pour la nouvelle naissance de l’humanité.

EVA AKKA ESA JANA
Nous chantons pour toi, EVE,
pour te remercier d’avoir amélioré
le corps humain
depuis la bête jusqu’à l’homme d’aujourd’hui
dans les paradis de l’ennoblissement.

EVA MONDEVA INANΝA ASURA
Nous chantons pour t’émouvoir,
pour nous aider encore,
à créer des hommes plus sains,
plus beaux et plus musicaux.

Viens, enfante, EVE,
fonde un nouveau paradis des enfants.

FECONDATION avec PIECE POUR PIANO

81Une des jeunes filles lance : “Aimard, viens Aimard !” Toutes appellent : “Viens, viens Aimard !”, et une voix isolée ajoute : “Féconde EVE pour la SECONDE NAISSANCE !”

82Un pianiste se dirige vers le piano à queue, se concentre et joue une PIECE POUR PIANO. Les jeunes filles accompagnent le jeu du piano en fredonnant.

RE-NAISSANCE

83Une voix de bébé crie. Des battements de tambour, des bruits de crécelle à coquille et des voix d’enfants indiens commencent. Les jeunes filles crient doucement de joie et accompagnent en chantant :

Lun mundum mundum
din
mäkrevä
ton
frae dai dai vae — vae vae vae vae Vénus
sam sa
sononono nononono no !

84Le pianiste disparaît.

85Les jeunes filles chantent pendant la RE-NAISSANCE sept invocations, et les uns après les autres apparaissent les 7 garçons des jours :

EVE mère,
Nous, tes enfants, te prions :
donne-nous un garçon du lundi,
donne-nous un enfant du lundi.

EVE,
donne-nous le garçon du mardi,
un enfant du mardi.

EVE,
donne-nous le garçon du mercredi,
EVE, donne-nous un enfant du mercredi.

EVE,
donne-nous le garçon du jeudi,
un enfant du jeudi
pour la nouvelle naissance de l’humanité.

EVE,
donne le garçon du vendredi
pour l’amélioration du corps humain.

EVE,
donne-nous un garçon du samedi,
donne-nous un enfant du samedi.

EVA MONDEVA INANNA ASURA JUKSAKKA !
Nous chantons pour t’émouvoir,
pour nous aider encore,
à créer des hommes plus sains, plus beaux,
des enfants du dimanche plus musiciens,
des enfants doués pour l’art.

Viens, enfante, EVE,
fonde un nouveau paradis des enfants.

*

Merci à toi, ô mère du monde,
pour la seconde naissance de LUMIERE.

Karlheinz Stockhausen, Evas Lied
Etude préparatoire

LE CHANT d’EVE

86est une suite de quatre situations :

87COEUR DE BASSET — LE CERCLE DE LA SEMAINE - JOUEUSES DE COR DE BASSET — INITIATION

COEUR DE BASSET

88Une femme lance à haute voix : “Oh Eve !” On entend la sirène d’un transatlantique. Coeur de Basset entre en scène en jouant du cor de basset.

89Les jeunes filles se retirent.

LE CERCLE DE LA SEMAINE

90Les sept garçons — le garçon du lundi, le garçon du mardi, le garçon du mercredi, le garçon du jeudi, le garçon du vendredi, le garçon du samedi, le garçon du dimanche — sont amenés les uns après les autres par Coeur, disposés selon une ellipse, et chacun apprend son chant du jour.

91Voici les textes : LE CERCLE DE LA SEMAINE

92(LES SEPT CHANTS DES JOURS)

93LUNDI

94Lumière de la Lune (avec humour : la semaine commence chaudement...)

95Jour d’EVE — Naissance des enfants

96tsch ——— Frémissement — Courage

97Vert Vert Argent — Soprano

98Eau — Sentir

99Cérémonie et Magie

100MARDI

101Lumière de Mars (comique :) pan pan !

102Jour de guerre LUCIFER-MICHEL

103Ouie ! Crier — Bravoure

104Rouge — Trompette et Trombone

105Terre — Goûter

106Idéaux — Dévouement

107MERCREDI

108Lumière de Mercure Paix — Chanter

109Gentillesse (avec espièglerie : si Dieu le veut !)

110Jaune — Soprano-Ténor-Basse

111Air — Voir

112(glissandos d’harmoniques :) ha — ä — e — o — i

113Harmonie - Art

114JEUDI

115Lumière de Jupiter

116Jour de l’étude — Jour de MICHEL

117Parler - Assiduité (avec humour : on n’a rien sans peine, fichtre...)

118Bleu — Ténor

119Ether — Entendre

120Amour — Sagesse (écho lointain) MICHA — tromba

121VÉNDREDI

122Lumière de Vénus

123Tentation (en expirant et inspirant sans voix :) [ : tü hü hü hü hü hü hü hü hü :] EVE-LUCIFER

124exp. insp. e. i. e. i. e. i.

125Iouler — Stabilité

126Orange — Cor de basset — Trombone

127Flamme — Sentir — Toucher

128Savoir — Raison

129SAMEDI

130Lumière de Saturne

131Jour de la Mort — Jour de LUCIFER LUCIFER

132Pleurer — Sans peur

133Noir — Noir bleuté des glaces — Basse

134Feu — Transformation — Penser

135Esprit — Intelligence — Intelligence de feu

136DIMANCHE

137Lumière du Soleil

138Mariage mystique EVE-MICHEL

139Soupirs et cris d’allégresse — Fidélité

140Or — Cor de Basset-Trompette

141Lumière — Intuition

142Volonté Force — Son de DIEU HU — DIMANCHE

JOUEUSES DE COR DE BASSET

143Coeur — au milieu des garçons — joue maintenant avec eux et se multiplie de façon magique en trois autres joueuses de cor de basset. Elles jouent pleines de séduction avec les garçons, s’interchangent, deviennent moins ou plus nombreuses.

INITIATION

144Coeur et les trois joueuses de cor de basset commencent une danse synchrone, dansent autour des garçons avec de plus en plus d’exubérance, disparaissent et réapparaissent en d’autres lieux, les troublent et les envoûtent.

145Finalement Coeur et les joueuses de cor de basset séduisent les garçons et les entraînent avec eux. On entend des sons, des bruits, des appels et des cris aigus érotiques, un orage lointain. Un garçon lance : “Eteins la lumière !”

Karlheinz Stockhausen
La Rochelle
Juin 1976 (Photo J. David)

IIIe Acte du LUNDI de LUMIERE. LA MAGIE d’EVE

146pour

147cor de basset, flûte alto et piccolo/

148choeur, choeur d’enfants/

149orchestre moderne

150est une suite de trois scènes :

151MESSAGE

152LE CHARMEUR d’ENFANTS

153ENLEVEMENT

MESSAGE

154est une succession de quatre situations :

155Le MIROIR d’EVE — NOUVELLE - SUSANI - AVE

Le MIROIR d’EVE

156EVE, incarnée dans Coeur de Basset, revient, comme absente d’esprit. Elle bouge comme dans un rêve — l’instrument en position de jeu — s’arrête un moment, voit le reflet de sa propre silhouette, est fascinée par son image dans le miroir et commence à jouer. Des hommes apparaissent petit à petit tout autour et chantent :

Miroir, mon cher miroir, Qui est la plus belle dans tout le pays ?

NOUVELLE

157Des femmes approchent, courent vers EVE et les hommes, et rapportent :

“Un musicien,
un musicien d’une beauté merveilleuse, doux et émouvant est anivé.
Tout le monde dit
qu’il possède un pouvoir magique.

158Puis elles repartent en courant, tout en criant et en riant.

SUSANI

159Lorsque toutes les femmes sont parties et que le silence règne, EVE joue avec les hommes, déployant tour à tour séduction, rêverie, coquetterie, tendresse, esprit, refus, arrogance, charme et beaucoup d’humour.

160Les hommes l’accompagnent en chantant :

“Su-sa-ni
Sung-sang-sing
Su-sa-ni
Sung-sang-sing
Su ——

161Du verre éclate. Une voix de femme lance fortement : “Okay !”

162Puis les hommes continuent à chanter :

“Bien-aimée des cérémonies,
service sacré d’une célébration musicale :

cor de basset, magicienne des instruments,
instrument du haut et du bas,
tu lies femmes et hommes,
gardienne des forces mystérieuses
qui unissent ce qui est séparé.

Le miroir d’EVE :
Mélodie d’EVE miroitée dans l’espace et dans le temps,
s’inclinant, descendant, s’abandonnant
au grave des voix d’hommes,
s’élevant comme la plus belle de tout le pays.

Su-sa-ni
sung-sang-sing,
tu unis l’obscur
de la formule d’EVE miroitée dans le grave
en passant par sa forme originelle
- qui tient la balance au milieu -
à la formule de MICHEL miroitée dans l’aigu
avec des traits montants tombants
tu relies les couches par l’ascension et la descente.

Tu ramasses les segments de la formule,
tu les redistribues,
tu guéris le monde par l’union
des tierces du corps d’EVE avec les quartes
de l’âme de MICHEL,
tu aides à la vraie compréhension
de LUMIERE.

AVE

163Accompagnée des femmes, une flûtiste alto déguisée en jeune homme arrive sur la place en jouant. Les hommes s’avancent, curieux, les femmes se mêlent à eux : tous regardent fixement EVE et la flûtiste, qui jouent un duo dans l’esprit des 7 jours de la semaine, avec des poses osées, une virtuosité de danseur, beaucoup d’humour, de charme et des allusions érotiques. Le choeur commente par les paroles suivantes :

“Bruire
bruissement enivrant
BRIGHT du Lundi
Echo de Susani
AVE flûtiste
vert argent comme EVA
Lueur claire du Lundi
[mo :]”

“Crier
cris stridents
Dispute
FIGHT du Mardi
aussi rouge que le sang

[ti :]”

“Chanter
Concorde
Chanter
HEIGHT du Mercredi
gentillesse
Wednesday
jaune
jaune vert-rouge-bleu
[ve :]”

“Parler
relation accordée
RIGHT du Jeudi
compréhension véritable
du bleu pur du Thursday
[θœ :]”

“Iouler
ioulement séduisant
fuis la séduction
FLIGHT du Vendredi
orange
soleil du soir
[frae :]”

“Pleurer
sentiment sonore
aux degrés les plus fins adieux
NIGHT du Samedi noir
[satu :]”

“Soupirer et exulter
dans une union mystique
LIGHT du Dimanche
LUMIERE OR
or lumineux
Sunday EVA AVE
[sa :]
[sandei :]”

EVE et la flûtiste terminent dans une pose enlacée.

LE CHARMEUR d’ENFANTS

164Des enfants se sont joints à eux : curieux, ils essaient de frayer leur regard à travers les adultes. Fasciné, le flûtiste regarde subitement les enfants et commence à jouer avec eux. EVE est troublée, déçue, elle se retire en sifflant et feulant.

165Les femmes et les hommes se sont reculés, effrayés, regardent avec stupeur le charmeur d’enfants ensorceler leurs enfants, et disparaissent, angoissés, quelques-uns d’entre eux lançant encore de temps à autre des regards fixes vers la scène.

166Les enfants essaient d’imiter tout ce que le flûtiste leur montre, jusqu’à ce que celui-ci les tienne complètement sous son emprise par sa musique et qu’ils apprennent de lui les figures les plus insensées, composées de sons, de bruits, de syllabes et de gestes.

167Des scènes sonores du monde entier apparaissent et disparaissent en un clin d’oeil. Le charmeur d’enfants va jusqu’à amener les petits à retirer leurs chaussures et les jeter en un gros tas.

168L’humour enfantin est à la fête.

169Le charmeur d’enfants siffle et chante, et les enfants répètent tout :

“Un coq et un pasteur ;
Venez, mes petits poussins !

Ha haha hahaha, surtout n’ayez pas peur, n’ayez pas peur !

Vivant ou mort : filer escroquer haleter !

Voie des spectres - homme des esprits - sorcière Schreckse schrill !
Hahaha haha ! !

Dresser les oreilles, pleurer éclater —
m m ma — mekker klekker Ziegenschlekker : Tête coupée !

Détonation et guerre —
son et victoire —
à la maison, mes petits animaux d’Eve !

Que c’est beau !
Fumer siffler chuinter rouler avec fracas :
partir dans les nuages en pétaradant
et en voltigeant, grondant, balbutiant :

Crac ! pan ! zan !
petit phoque eho eho
jeck hang schäng
eho ho petit enfant de la terre !

Mais qu’est-ce que c’est que ça ?
mon coeur dans la rue ?
perroquet dans le nez !

Délicieux pâtissier
gourmand céleste !

Ritsche ratsche
plitsche platsche
Plups !
Plups ! Plöps !

Onze fois meuh imbécile comme une vache
abruti comme un boeuf

yeux — nez —
abrutis jusqu’à la mort !

Katolikal — piat
Tu es... Tu es magnifique !

hài ka kaha kahala kahalata heja
EVA Suka Kathinka hahaha

gak gak gak

Y Y YY YY Y JANOS REMENYI
e e e e EDIT TIMAR

gok gok gok gok gok gok gok
gagak gok gak

schnat schnat schnat schnat schnat schnat schnat schnat schnat schnat

hai-lo-ts
ts ts hai-lo o o

hu hö hy hi huiu”

170Finalement, le charmeur d’enfants enlève ses petits virtuoses et s’en va avec eux dans le lointain. On les entend encore longtemps siffler et chanter le chant d’EVE, de plus en plus haut et de plus en plus semblables à des voix d’oiseaux :

“LUNDI — né de LUMIERE —
Cérémonie et Magie.”

171Après un moment, l’un des enfants revient en courant, regarde étonné, lance : “Oh — vous êtes encore là ?”, court vers les chaussures, fouille dedans, met des chaussures et se dit à lui-même : “Que c’est sale dehors !” Puis il saute sur ses pieds et file, regarde encore une fois derrière lui — et disparaît.

172Dans le lointain, on entend longtemps encore les voix d’enfants-oiseaux.

Indice delle illustrazioni

URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/1132/img-1.jpg
File image/jpeg, 332k
Legenda Montag aus Licht Acte IHelmut Clemens, Julian Pike, Alastair Thompson, ténorsMembres du ChœurMise en scène : Peter Bogdanov - Décors : Chris DyerCostumes : Mark ThompsonScala, Milan - Mai 1988(Photo Henning Lohner)
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/1132/img-2.jpg
File image/jpeg, 592k
Legenda Karlheinz Stockhausen, Evas LiedEtude préparatoire
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/1132/img-3.jpg
File image/jpeg, 496k
Legenda Karlheinz StockhausenLa RochelleJuin 1976 (Photo J. David)
URL http://books.openedition.org/contrechamps/docannexe/image/1132/img-4.jpg
File image/jpeg, 590k

© Éditions Contrechamps, 1988

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540