Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le parti pris des sons

 | 
Philippe Albèra

III. Parcours de l'œuvre

Liminaire

Die Aussicht, Sensibile

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Die Aussicht, écrite à la fin du temps des études avec Luca Lombardi, est la première œuvre que le compositeur ait reconnue en tant que telle1. Écrite en 1985, témoignant d’un style déjà bien affirmé et personnel, elle a été révisée en 2003 et créée juste après2. Elle est basée sur le dernier texte de Friedrich Hölderlin, dont elle reprend le titre. Cet ultime poème se présente comme tous ceux de sa dernière période sous la signature mystérieuse de Scardanelli, et comme beaucoup d’entre eux, il est pourvu d’une date fantaisiste : le 24 mai 1748. Si le sujet réel se cache derrière un masque, c’est qu’il ne peut plus parler comme il l’entend, librement, et avec pour projet d’accompagner, voire de susciter, un changement à l’intérieur de la société. Et si la chronologie sort de ses gonds, c’est que dans le monde de la restauration qui suivit le Congrès de Vienne, le temps s’est déréglé : il fait marche arrière, il avance à reculons. La poésie ne peut plus participer, comme Hölderlin l’...

© Éditions Contrechamps, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540