Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Moments musicaux

 | 
Theodor W. Adorno

Le Quintette à vents de Schoenberg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On a considéré jusqu’ici le Quintette à vents exclusivement du point de vue de la technique dodécaphonique. Cela à bon droit, puisqu’il s’agit de la première des grandes œuvres de Schoenberg où cette technique se cristallise purement, prouvant la validité de ses principes pour la constitution d’une grande forme « symphonique », après l’abandon total de la tonalité. On ne trouve en effet pas une seule note dans cette partition dont la place ne soit déterminée par la technique en question, et l’on peut comprendre qu’une analyse mettant entièrement à jour la structuration des douze sons puisse laisser croire que le quintette soit alors entièrement expliqué, au moins en tant qu’organisme musical. Cette croyance à une déduction de la pièce à partir des séries dodécaphoniques peut pourtant très bien se retourner en un argument hostile : si chaque son de la pièce est déductible, la pièce entière l’est également ; les conséquences aimables que l’on peut en tirer sont évidentes, et on les a ...

© Éditions Contrechamps, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540