Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Essais sur la Nouvelle Musique

 | 
Carl Dahlhaus

Plaidoyer pour une catégorie romantique : le concept d’œuvre d’art dans la musique la plus nouvelle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le langage que l’avant-garde musicale emploie pour réfléchir sur elle-même, l’expression « œuvre d’art » est devenue un fantôme conceptuel ; elle semble creuse et usée. Les compositeurs ne supportent plus guère de voir qualifier leurs productions ainsi. L’irritation provoquée par cette expression semble provenir de la chose même : la musique qu’on nomme postsérielle, par embarras terminologique, rejette les catégories esthétiques du XIXe siècle, parmi lesquelles le concept d’art et celui d’œuvre avaient une importance capitale. Une pièce de musique aléatoire n’est pas une œuvre, une forme close sur elle-même, et le concept d’art ne saisit ni le sens ni la fonction qu’elle vise.

Que le concept d’œuvre d’art, la catégorie fondamentale et fondatrice de l’esthétique, puisse tomber dans le démodé est peut-être une vérité consternante, voire un défi pour ceux qui croient fermement en des valeurs éternelles. Mais il faudrait se rappeler que le concept d’art au sens fort – sens acquis d...

© Éditions Contrechamps, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540