Version classiqueVersion mobile

Combattre et informer

 | 
Jean-Louis Maurin

Avant-propos

Texte intégral

1Ce livre, consacré aux relations entre l’armée française et les médias pendant la première guerre mondiale, est à l’origine « une partie d’un tout », en l’occurrence une thèse soutenue à Toulouse en 1992, ce qui justifie cet avant-propos.

2En effet, le 3 juillet 1992, alors que le pays était paralysé par la grève des routiers, nous soutenions à l’Université de Toulouse I une thèse pour le doctorat nouveau régime de science politique intitulée Les militaires et l’organisation de leurs relations avec les médias en France. Il s’agissait là du premier travail d’envergure jamais réalisé en France sur le thème des relations entre l’armée et les médias (celui-ci reposant sur des exemples empruntés à plus d’un siècle d’histoire) ; et dans le rapport de soutenance, le président de notre jury, le professeur Jean-Pierre Marichy, soulignait l’apport considérable de notre thèse.

3Commencée dix ans plus tôt, celle-ci avait été voulue par le professeur Lucien Mandeville qui dirigeait alors, au sein de l’Institut d’études politiques de Toulouse, le Centre d’études et de recherches sur l’armée (CERSA). Pour lui, en effet, il convenait d’étudier en profondeur les relations armée-médias en raison de leur caractère majeur, l’armée ayant besoin des médias pour faire le lien avec la nation, quel que soit le contexte (paix, crise ou guerre) ; ce qui allait le conduire à lancer, à partir de cette thèse, le programme de recherche « Défense et communication », dont il nous confia la responsabilité.

4Une fois soutenue, notre thèse allait avoir un écho au niveau régional puis au niveau national. C’est d’abord Radio France Toulouse qui nous demanda de venir parler de notre travail sur son antenne. Deux ans après, en novembre 1994, nous étions l’un des intervenants des premières rencontres internationales médias-défense, organisées à l’Assemblée nationale à l’initiative de l’Association des journalistes professionnels de défense (AJD).

5Cela dit, à la lecture des pages qui vont suivre, certains lecteurs se demanderont peut-être pourquoi cette publication ne voit le jour que maintenant. Nous répondrons que pendant longtemps nous avons eu le projet de publier une version abrégée de notre thèse (cette dernière peut notamment être consultée dans toutes les bibliothèques universitaires de France métropolitaine, de droit ou de lettres) avant d’accepter au printemps 2009 la proposition des Éditions Codex de privilégier la Grande Guerre et partant de là, de faire un livre sur les relations armée-médias pendant cette période.

© Éditions Codex, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search