Version classiqueVersion mobile

Des sources pour une Plus Grande Guerre

 | 
Damien Accoulon
, 
Julia Ribeiro Thomaz
, 
Aude-Marie Lalanne Berdouticq

Partie I. Nouveaux regards sur les sources « traditionnelles » du fait militaire

L’exploitation des fiches matricules du recrutement dans le cadre d’une monographie régimentaire

L’exemple du 47e RI lors de l’offensive du 25 septembre 1915

Erwan Le Gall

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les fiches matricules du recrutement ne sont pas à proprement parler une source neuve pour l’historien1. Exploitées dans les années 1970, aux temps pionniers de la mécanographie, par Jules Maurin, elles constituent le matériau de base de la thèse soutenue il y a peu par Jérémie Halais2. Il est vrai que ces archives se prêtent particulièrement bien aux grandes enquêtes statistiques qu’affectionne tant l’histoire quantitative. Pourtant, d’autres approches, moins strictement sérielles et plus prosopographiques, peuvent être envisagées3.

Les travaux de Jules Maurin et de Jérémie Halais ont en effet en commun d’étudier des bureaux de recrutement, c’est-à-dire des fragments entiers de la société française plongés dans la guerre. Mais c’est sur l’armée française que, pour notre part, nous avons souhaité porter notre attention, considérant que sa composition sociale échappe encore pour une très large part à l’historiographie. Il est vrai que les ordres de grandeur mobilisés par le conflit ne...

© Éditions Codex, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search