Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fils de saints contre fils d’esclaves

 | 
Salima Naji

Annexe 4. Planches

Planche n° 21

Confection des tumatîn-s par les tiwiwîn

Texte intégral

1Au milieu de l’après-midi, les trois tiwiwîn-s tighnawin-s qui ont terminé leurs quêtes d’offrandes au matin auprès des Chérifas s’installent face au tombeau, à proximité de l’emplacement où ont habituellement lieu tous les sacrifices. Réputées muettes, elles ne doivent s’acquitter de leur tâche en silence et dans une impassibilité sans faille. Elles s’expriment entre elles par signes. Chacune, munie d’un pilon de bois (aferdu), broie l’orge (mis préalablement à tremper) avec des dattes (préalablement dénoyautées). Elles pilonnent régulièrement jusqu’à avoir consommé une part d’orge et une part de datte, pour obtenir de petits pains tumâtîn qu’elles placent dans des paniers entre des œufs de poule. De temps à autre, elles se les échangent, œufs et tumatîn circulent de l’une à l’autre, d’un réceptacle à un autre.

2

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/cjb/docannexe/image/262/img-1.jpg
Fichier image/, 915k

© Centre Jacques-Berque, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540