Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fils de saints contre fils d’esclaves

 | 
Salima Naji

Annexe 4. Planches

Planche n° 10

Les bénédictions individuelles du mûssem de mars

Texte intégral

1Le lieu où se tient ces bénédictions individuelles est un lieu particulier. En berbère, on dit talimemt, espace possédant généralement un mih’rab, on peut le traduire par « oratoire ». Close d’un mur haut et d’une grille pour l’entrée, le talimemt du Saint est un lieu préservé des impuretés ; lorsque le verrou est retiré, seuls les hommes y pénètrent. Une sorte de chaire en pierre, un édicule rond de quelques mètres de diamètres, permet à l’officiant de présider le cercle de ses fidèles placés autour de lui pour pouvoir recevoir, matériellement et symboliquement, les paroles chargées de baraka du Saint. L’officiant s’est entouré de superbe, il porte une immense et lourde djellaba de laine blanche, il a mis la capuche, et inonde ainsi chaque interlocuteur de son aura. Le soleil couchant dardant de ses rayons le lieu et accentue la solennité de la scène.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/cjb/docannexe/image/251/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 537k

© Centre Jacques-Berque, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540