Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les revendications amazighes dans la tourmente des « printemps arabes »

 | 
Mohand Tilmatine
, 
Thierry Desrues

Notices biographiques

Texte intégral

1Abdelbasset Dahraoui est docteur en « Media Studies » de l’université d’Amsterdam (Pays-Bas). Sa thèse intitulée Amazigh Culture and Media: Migration and Identity in Songs, Films and Websites  a été soutenue en 2014 (sous la direction de Patricia Pisters et Daniela Merolla). Il a été conseiller culturel de la Fondation culturelle Prins Claus, et il travaille à l’université Radboud de Nijmegen (Pays-Bas).

2Thierry Desrues est chargé de recherche au Consejo superior de investigaciones cientificas (CSIC) à l’Instituto de estudios sociales avanzados (IESA) de Cordoue (Espagne). Chercheur associé de l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM) d’Aix-en-Provence et du Centre Jacques-Berque pour les sciences humaines et sociales à Rabat (Maroc) ; ses travaux portent sur les régimes politiques, l’action associative, les mouvements identitaires (islamistes, amazighes), et le changement social au Maghreb.

3Karima Dirèche est chercheure à l’UMR Temps, Espaces, Langages, Espace méridional-Méditerranée (TELEMME) de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence. Ses travaux couvrent des thématiques de socio-histoire maghrébine et d’analyse critique des historiographies maghrébines dans une perspective coloniale et post-coloniale (les minorités religieuses, l’identité berbère, les récits historiques nationaux et leurs contestations).

4Carmen Garraton Mateu est doctorante dans le groupe de recherche LESOAB (Langues et sociétés arabes et berbères) à l’université de Cadix (Espagne). Ses recherches portent sur le droit coutumier berbère, l’islam et la position de la femme nord-africaine, de l’époque coloniale à nos jours.

5Didier Le Saout est maître de conférences au département « Relations euro-méditerranéennes – Monde maghrébin » de l’université Paris 8 (France). Sociologue du politique, il est spécialiste des mouvements sociaux en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, et en particulier des mouvements identitaires amazighs et kurdes.

6Bruce Maddy-Weitzman est professeur associé au département d’Histoire du Moyen-Orient contemporain et chercheur au Moshe Dayan Center for Middle Eastern and African Studies de l’Université de Tel Aviv (Israël). Ses travaux portent sur l’histoire contemporaine du Moyen-Orient, l’État et les sociétés d’Afrique du Nord et les mouvements identitaires berbères.

7Daniela Merolla est professeure de littérature et art berbères à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), université Sorbonne Paris Cité (France). Ses travaux récents portent sur les genres oraux et écrits et les nouveaux médias berbères au Maghreb et dans la diaspora amazighe en Europe.

8Stéphanie Pouessel est anthropologue et chercheure associée à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) à Tunis (Tunisie). Elle travaille sur les questions de nation, de minorités, de langues et de migration.

9Angela Suarez Collado est politologue et sociologue. Postdoctorante à l’Aire de sciences politiques à l’université de Salamanque (Espagne), elle est spécialisée dans l’étude des mouvements sociaux et de la politique locale en Afrique du Nord et des migrations marocaines en Europe.

10Mohand Tilmatine est professeur à l’université de Cadix (Espagne) dans la spécialité « Études berbères ». Il dirige également depuis 2000 le groupe de recherche HUM 685 Langues et sociétés arabes et berbères (http://www.uca.es/​grupos-inv/​HUM683/​). Ses axes de recherche en sciences humaines et sociales couvrent la question des minorités et des revendications identitaires berbères en Afrique du Nord et dans la diaspora en Europe.

11Tassadit Yacine est directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) de Paris (France). Membre du Laboratoire d’anthropologie sociale de l’EHESS, du CNRS et du Collège de France et directrice de la revue Awal, elle est spécialiste de l’anthropologie de la domination (les problèmes liés à la langue, les relations hommes-femmes).

© Centre Jacques-Berque, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540