Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La République Fédérale d’Allemagne

 | 
Isabelle Bourgeois
, 
René Lasserre

Chapitre 10. L’Allemagne à nouveau confrontée à la crise 2008 – 2009

Texte intégral

RFA : Evolution du revenu annuel disponible par habitant (en €) 1950 – 2008

RFA : Evolution du revenu annuel disponible par habitant (en €) 1950 – 2008

Source des données : Destatis.
NB : Revenu brut disponible après cotisations sociales et impôt, aux prix de 2008. 1950-1991 : RFA (Ouest). 1991-2008 : RFA réunifiée.

2008

Débat sur le salaire minimum légal

11er janvier : Ouverture totale à la concurrence du marché des services postaux. Instauration le même jour d’un salaire minimum sectoriel fixé par décret du ministère fédéral du Travail ; à la suite de différents recours, cette décision, très vivement débattue entre les partenaires sociaux, fait l’objet d’un examen devant le Tribunal administratif fédéral et différentes juridictions.

© BMAS
Affiche de la campagne officielle du ministère fédéral du Travail. Texte : « Parce qu’un salaire juste est un minimum ».
Le motif (une factrice) fait référence à l’entrée en vigueur d’un SMIC légal (9,80 €/h) dans les services postaux.

© ver.di / Herschelmann
Semi-remorque d’une exposition itinérante organisée par le syndicat ver.di pour revendiquer la généralisation d’un salaire minimum légal dans le secteur des services. Il est stationné ici dans le hall de la gare de Leipzig à l’occasion du 2e congrès fédéral de ver.di (30 septembre-6 octobre 2007).
Inscription : « Pauvre malgré un travail ».

Consolidation de l’assurance chômage

2Nouvel abaissement du taux de cotisation chômage de 4,2 % à 3,3 % du salaire antérieur, rendu possible par l’amélioration très sensible intervenue sur le marché du travail. Cette dernière justifie aux yeux du gouvernement une prolongation de la durée maximale de versement de l’assurance chômage de 18 à 24 mois pour les salariés les plus âgés à compter du 1er mars.

Droit fondamental numérique

34 février : Le Tribunal constitutionnel fédéral adapte les droits fondamentaux à l’ère du numérique. Sur la base de deux droits inscrits dans la Loi fondamentale – l’inviolabilité du secret de correspondance (art. 10) et l’inviolabilité du domicile (art. 13) –, ainsi que de sa jurisprudence sur le droit à l’information et au libre épanouissement de la personnalité, il crée un nouveau droit fondamental : « la garantie de la confidentialité et de l’intégrité des systèmes des technologies de l’information », surnommé « droit fondamental informatique » (Computergrundrecht). Le recours aux perquisitions en ligne n’est possible que dans certaines conditions, strictement encadrées.

Corporatisme catégoriel à la Deutsche Bahn ?

4Mars : Le syndicat des conducteurs de locomotives de la Deutsche Bahn obtient sa convention collective catégorielle, ce qui, dans les services publics désormais ouverts à la concurrence, bat en brèche le principe de la convention unitaire de branche.

Crise du système bancaire, mais bonne tenue de l’économie réelle

5Mars-avril : Le système bancaire allemand montre des signes de vulnérabilité inquiétants à la suite de la crise financière américaine du subprime. Plusieurs établissements sont menacés d’insolvabilité (Mittelstandsbank IKB, Bayern LB, West LB), sont rachetés (Dresdner Bank) ou doivent procéder à des dépréciations d’actifs (Deutsche Bank). La crise bancaire s’étend dans le courant de l’été et s’aggrave encore à l’automne avec des menaces de faillite, à l’instar d’Hypo Real Estate. En comparaison, l’économie « réelle » allemande reste portée jusqu’au 3e trimestre par une dynamique industrielle soutenue, nourrie par l’exportation.

Une gestion graduelle de la crise

© Bundesregierung / Bergmann
Paris, 24 novembre 2008. Conseil des ministres franco-allemand.

© Bundesregierung / N.N.
Aix-la-Chapelle, 1er mai 2008.

6Automne : Amorcé pendant l’été, le retournement de conjoncture s’amplifie sous l’effet du déferlement de la crise bancaire en Europe et de la crise de confiance qui s’installe du fait de la raréfaction du crédit. Avec un recul de son PIB de 2,1 % au dernier trimestre, l’Allemagne entre alors brutalement en récession.

Paris, 4 octobre. Sommet de crise

Paris, 4 octobre. Sommet de crise

© Bundesregierung / N.N.
De gauche à droite : Jean-Claude Juncker (LU), Silvio Berlusconi (I), Angela Merkel (D), Nicolas Sarkozy (F), Gordon Brown (UK), José Manuel Barroso, (Commission européenne), Jean-Claude Trichet (Banque de France).

713 octobre : Le gouvernement Merkel donne priorité à la prévention du risque systémique avec la création du « Fonds spécial de stabilisation du marché financier » (Sonderfonds Finanzmarktstabilisierung, SoFFin) doté de 480 milliards € permettant d’assurer la garantie des prêts interbancaires, la recapitalisation des établissements et le rachat d’actifs à risques.

8Dans un deuxième temps, et dans le contexte du débat européen qui s’engage sur une relance coordonnée, l’Allemagne se montre soucieuse de ne pas compromettre, par des réponses disproportionnées, la consolidation de ses comptes publics.

Konjunkturpaket I

9Avec le « Programme pour garantir l’emploi et dynamiser la croissance » (Konjunkturpaket I) adopté le 5 décembre, elle opte pour une relance sélective fondée sur l’investissement. Celui-ci, d’un encours d’environ 50 milliards €, prévoit de soutenir l’accès des entreprises, notamment des PME, au crédit, de promouvoir l’investissement par des mesures fiscales et par l’avancement des programmes publics de modernisation des infrastructures, et accessoirement des mesures fiscales de soutien à la demande des ménages.

2009

Konjunkturpaket II

10Janvier : Devant la décélération rapide de l’activité constatée en fin d’année dans tous les secteurs de l’industrie, notamment de l’industrie automobile, le gouvernement met en place un second programme de soutien conjoncturel, intitulé « Pacte pour l’emploi et la stabilité en Allemagne », qui porte à nouveau sur 50 milliards € étalés sur 2 ans et financé, comme le précédent par le Bund, les Länder et les communes. Il comporte des mesures de soutien à l’investissement (dépenses d’infrastructures) et à l’innovation (programme ZIM pour les PME), de soutien sectoriel (automobile, avec une prime à la casse de 2 500 €) et, cette fois, un volet conséquent (29 milliards €) de soutien à la demande des ménages (allègement de l’IR pour les bas salaires, baisse des cotisations maladie et chômage, allongement de la durée du chômage partiel, mesures en faveur des familles). Ce plan a été définitivement adopté le 20 février.

Fonds de soutien aux entreprises

11Mi-mars : A ces mesures vient s’ajouter la mise en place d’un Fonds de soutien aux entreprises (Wirtschaftsfonds Deutschland) doté de 115 milliards € et comportant des aides et garanties publiques à destination des entreprises en butte à la restriction du crédit bancaire.

12L’impact budgétaire global de ces mesures de soutien devrait à lui seul se traduire en 2009 par une hausse du déficit de l’ordre de 1 % du PIB. Sous l’effet de la récession, celui-ci devrait atteindre 3,7 % du PIB en 2009, puis grimper à 5,5 % en 2010, dépassant ainsi nettement son niveau culminant de 2003 (4 %).

132 avril : Sommet du G20 à Londres.

14Les chefs d’Etat et de gouvernement décident de mettre un terme aux paradis fiscaux, de promouvoir de nouvelles règles pour la rémunération des dirigeants, de soutenir le commerce international et d’attribuer davantage de moyens pour le FMI et la Banque mondiale, afin de renforcer son aide aux pays les plus pauvres.

© Bundesregierung / Brakemeier

1523 mai : Horst Köhler est réélu président de la République fédérale.

© Bundesregierung / Bergmann
Discours de remerciement du Président Köhler devant l’Assemblée fédérale (Bundesversammlung), chargée d’élire le Président et constituée des membres du Bundestag et en nombre égal de délégués des parlements des Länder.

La RFA confrontée à la plus grave récession de son histoire

16Mai : L’économie allemande continue de s’enfoncer dans la crise sous l’effet du recul de la demande mondiale provoquée par la crise financière de l’automne. L’Allemagne enregistre un recul de 20 % de ses exportations, une forte montée du chômage partiel (670 000 salariés en mars) et une dégradation désormais sensible du marché de l’emploi. Le chômage refranchit la barre des 3,5 millions de demandeurs d’emploi et devrait atteindre les 4 millions à l’automne.

© Opel
Un certain nombre de grandes entreprises industrielles, au premier rang desquelles le constructeur automobile Opel, sont menacées.
Rüsselsheim, 31 mars. La chancelière Merkel chez Opel.
De gauche à droite : Hans Demant (Pdg d’Opel), Angela Merkel, Jürgen Tyranowski et Norbert Kirschner (collaborateurs) et Reinald Hoben (directeur de la production).

17Les prévisions de croissance pour l’année 2009 qui tablaient encore sur une baisse du PIB de 2,5 % à 3 % en janvier sont désormais fortement révisées à la baisse : avec un recul attendu de 6 % de son PIB. La République fédérale d’Allemagne devrait ainsi connaître, en cette année de soixantième anniversaire, la plus grave récession économique de son histoire.

185 juin : Visite du président des Etats-Unis, Barack Obama, en Allemagne durant son voyage en Europe.

© Bundesregierung / Bergmann
Weimar, 5 juin. Hommage aux victimes du camp de concentration de Buchenwald.
Derrière la chancelière (de gauche à droite) : Bertrand Herz (président du Comité international Buchenwald-Dora), Elie Wiesel (Prix Nobel de la Paix), et Barack Obama, président des Etats-Unis.

Jugement du Tribunal de Karlsruhe sur la ratification du Traité de Lisbonne

1930 juin : Le Tribunal constitutionnel fédéral prononce son jugement sur la Loi d’approbation du Traité de Lisbonne et La loi afférente de modification de la Loi fondamentale adoptées par le Bundestag et le Bundesrat le 8 octobre 2008. Le TCF déclare ces lois conformes à la Loi fondamentale. Ayant également à statuer sur la Loi sur l’extension et le renforcement des droits du Bundestag et du Bundesrat dans les affaires relevant de l’Union européenne (en cours de promulgation), le Tribunal a cependant estimé que cette loi ne garantissait pas aux deux assemblées des droits suffisants au regard de l’ampleur requise par la Constitution et décidé que ces droits devaient être préalablement redéfinis pour que l’acte de ratification du Traité de Lisbonne puisse être déposé.

Evolution de la croissance de la RFA de 1951 à 2008

Evolution de la croissance de la RFA de 1951 à 2008

Source : Destatis, 2007, NB : Pour des raisons statistiques, les données 1950-69, 1971-91 (ouest) et 1990-2007 (RFA) ne sont pas totalement comparables entre elles.

Table des illustrations

Titre RFA : Evolution du revenu annuel disponible par habitant (en €) 1950 – 2008
Légende Source des données : Destatis.NB : Revenu brut disponible après cotisations sociales et impôt, aux prix de 2008. 1950-1991 : RFA (Ouest). 1991-2008 : RFA réunifiée.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Légende © BMASAffiche de la campagne officielle du ministère fédéral du Travail. Texte : « Parce qu’un salaire juste est un minimum ».Le motif (une factrice) fait référence à l’entrée en vigueur d’un SMIC légal (9,80 €/h) dans les services postaux.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Légende © ver.di / HerschelmannSemi-remorque d’une exposition itinérante organisée par le syndicat ver.di pour revendiquer la généralisation d’un salaire minimum légal dans le secteur des services. Il est stationné ici dans le hall de la gare de Leipzig à l’occasion du 2e congrès fédéral de ver.di (30 septembre-6 octobre 2007).Inscription : « Pauvre malgré un travail ».
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 140k
Légende © Bundesregierung / BergmannParis, 24 novembre 2008. Conseil des ministres franco-allemand.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Légende © Bundesregierung / N.N.Aix-la-Chapelle, 1er mai 2008.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre Paris, 4 octobre. Sommet de crise
Légende © Bundesregierung / N.N.De gauche à droite : Jean-Claude Juncker (LU), Silvio Berlusconi (I), Angela Merkel (D), Nicolas Sarkozy (F), Gordon Brown (UK), José Manuel Barroso, (Commission européenne), Jean-Claude Trichet (Banque de France).
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 128k
Légende © Bundesregierung / Brakemeier
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 7,9M
Légende © Bundesregierung / BergmannDiscours de remerciement du Président Köhler devant l’Assemblée fédérale (Bundesversammlung), chargée d’élire le Président et constituée des membres du Bundestag et en nombre égal de délégués des parlements des Länder.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 2,3M
Légende © OpelUn certain nombre de grandes entreprises industrielles, au premier rang desquelles le constructeur automobile Opel, sont menacées.Rüsselsheim, 31 mars. La chancelière Merkel chez Opel.De gauche à droite : Hans Demant (Pdg d’Opel), Angela Merkel, Jürgen Tyranowski et Norbert Kirschner (collaborateurs) et Reinald Hoben (directeur de la production).
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 3,8M
Légende © Bundesregierung / BergmannWeimar, 5 juin. Hommage aux victimes du camp de concentration de Buchenwald.Derrière la chancelière (de gauche à droite) : Bertrand Herz (président du Comité international Buchenwald-Dora), Elie Wiesel (Prix Nobel de la Paix), et Barack Obama, président des Etats-Unis.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 2,8M
Titre Evolution de la croissance de la RFA de 1951 à 2008
Légende Source : Destatis, 2007, NB : Pour des raisons statistiques, les données 1950-69, 1971-91 (ouest) et 1990-2007 (RFA) ne sont pas totalement comparables entre elles.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/616/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 212k

© IFAEE, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540