Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

PME allemandes

 | 
Isabelle Bourgeois

II. Portraits d’entreprises

Delo : un hidden champion aux réseaux multiples

Solène Hazouard

Résumé

Le fabricant de colles industrielles Delo est l’une des cinq PME familiales à avoir été choisies par la Fédération de l’industrie allemande (BDI) pour incarner les valeurs de ce Mittelstand industriel dont le rôle économique est plus que jamais déterminant en temps de crise. Implantée à Windach près de Munich, Delo a pour clients des entreprises comme Bosch, Daimler, Infineon ou Siemens, ses produits trouvant leur application dans des secteurs aussi variés que l’électronique, les cartes à puce, la sous-traitance automobile, la verrerie ou la plasturgie.
Avec 80 % de parts de marché mondiales dans le secteur des colles pour cartes à puce (en 2008), 230 collaborateurs et un chiffre d’affaires 2009/2010 de près de 30 millions €, l’entreprise bavaroise fondée en 1961 appartient à ce groupe des hidden champions caractéristiques du Mittelstand outre-Rhin : des PME, qui bien que positionnées au premier rang européen ou dans le trio de tête mondial, demeurent largement méconnues du grand public. Le succès de Delo repose, plus encore que pour ses homologues et les PME allemandes en général, sur sa capacité à se constituer un réseau de partenaires économiques et institutionnels. Car il est consolidé au niveau fédéral par l’engagement personnel de Sabine Herold, codirigeante et copropriétaire de l’entreprise1.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un fleuron de la chimie des spécialités

L’activité de Delo relève de la chimie, quatrième branche de l’industrie allemande derrière l’industrie automobile, la construction mécanique et l’électrotechnique. La branche a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires de 178,8 milliards €, dont 54,7 % en dehors de l’Allemagne. En 2007, le CA s’élevait à 173,6 milliards €, la Bavière y contribuant à hauteur de 9,4 %, loin derrière la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (31,6 %).

Outre-Rhin, Delo fait partie de ces 91 % d’entreprises de la branche qui emploient moins de 250 salariés et constituent respectivement 24 % de l’emploi et 18,4 % du CA de l’industrie chimique (VCI, 2006). Car, bien que leur importance soit relative en termes d’effectifs ou de CA global, les PME jouent un rôle déterminant dans la structure d’une branche où plus de la moitié des entreprises occupe moins de 20 collaborateurs. Elles se consacrent notamment à la chimie des spécialités, dans des domaines (colles, laques, pigments, chimie...

© IFAEE, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540