Version classiqueVersion mobile

L'aide au retour à l'emploi

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre
, 
Henrik Uterwedde

II – Configuration des systèmes Hartz IV/RSA

L’activation des chômeurs de longue durée en Allemagne1

Gerhard Bosch
Traduction de Marie Gravey

Résumé

L’Allemagne bénéficie actuellement d’une grande popularité dans la presse française, qui admire sa réussite économique. L’accent est sans cesse mis sur le fait que les réformes Hartz réalisées par Gerhard Schröder sont à l’origine de ce succès. Les observateurs admirent un homme politique qui, en dépit de fortes résistances, a mené la plus grande réforme sociale en Allemagne depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour vaincre ces résistances, il faut du courage. Cependant, on explique rarement dans le détail ce que les lois Hartz ont réellement changé et quelles ont été leurs conséquences. Je doute que la baisse du chômage dans le pays soit due à cette réforme. On peut difficilement associer les prouesses des entreprises allemandes en matière d’exportation, par exemple celles de BMW et Volkswagen, à l’activation des chômeurs de longue durée – le principe qui se trouvait au cœur des lois Hartz. Personnellement, je ne vois en tout cas pas de lien sur le fond. Les forces du modèle allemand doivent donc avoir d’autres causes.
Dans ce qui suit, je présenterai brièvement l’ancien système relevant de la politique de l’emploi, avant les réformes Hartz, puis les propositions de la Commission Hartz et les lois du même nom. Enfin, j’analyserai la structure et la dynamique du chômage de longue durée en Allemagne et je résumerai les principaux résultats de l’évaluation. Pour conclure, j’examinerai la question des rapports entre le miracle allemand de l’emploi et les réformes Hartz.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le système relevant de la politique de l’emploi avant les réformes Hartz

Avant 2004, il y avait en Allemagne trois prestations différentes d’aide aux demandeurs d’emploi :

  • l’indemnité de chômage (Arbeitslosengeld) : elle pouvait être perçue pendant une durée maximale de 12 mois, voire 24 mois pour les seniors. Ce régime d’assurance, qui versait des indemnités représentant 60 à 67 % du revenu net antérieur, se basait sur les cotisations, comme c’est également le cas en France ;

  • l’aide aux chômeurs de longue durée (Arbeitslosenhilfe) : elle être versée aux personnes qui avaient auparavant eu un emploi et cotisé, mais qui étaient sorties du régime d’assurance. Cette prestation restait liée aux revenus, mais elle était inférieure et ne pouvait être perçue qu’en cas de nécessité. Si la personne concernée ou son conjoint disposait de revenus ou de patrimoine, l’aide n’était pas versée. Elle pouvait en revanche être perçue sans limite de durée. On pouvait donc tout à fait être au chômage pend...

Auteur

Directeur de l’Institut Travail et Qualification (Institut Arbeit und Qualifikation – IAQ), Université de Duisburg-Essen.

Marie Gravey (Traducteur)

© CIRAC, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search