Versión clásicaVersión móvil

L'aide au retour à l'emploi

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre
, 
Henrik Uterwedde

I – Marché de l'emploi et politiques sociales

Les politiques d’insertion en France et l’activation de la protection sociale en Europe1

Jean-Claude Barbier

Resumen

Vues avec le recul des années, les pratiques d’insertion qui furent inventées en France à partir du milieu des années 1970 constituent un exemple « d’activation de la protection sociale ». À l’époque le vocable d’activation n’avait pas cours, bien sûr. Mais, ce qui frappe l’observateur comparatiste, c’est qu’au même moment qu’en France, des changements se produisaient un peu partout en Europe et aux États-Unis : en surface, ces mouvements peuvent sembler fort similaires (Gilbert/Van Voorhis, 2001), mais leur étude précise montre qu’il y a bien des façons de réformer la protection sociale dans le sens d’une « activation ». En tous les cas, il est également frappant de constater qu’en 1988, les États-Unis et la France ont inauguré un tournant important en matière de ce qu’en France on a appelé « insertion », avec le RMI (revenu minimum d’insertion) et outre-Atlantique, « workfare ». Les autres pays suivirent bien plus tard cette réforme, chacun à sa façon.
Nous procéderons en trois temps pour rendre compte de la particularité des réformes françaises de la protection sociale dans les années 1980-2000, tout en les replaçant dans la comparaison européenne. Dans un premier temps, on rendra compte de l’invention de l’insertion. Dans un second temps, on montrera rapidement la genèse de la notion politique d’activation, un mot à tort employé sans complément et de ses principaux développements comparés en Europe. Dans un troisième temps, on portera un regard critique sur la politique française de l’insertion réformée en 2008-2009, qui a donné lieu à l’invention du RSA (revenu de solidarité active). Cette dernière réforme française fournit un exemple illustrant ce qu’il faut bien considérer comme l’échec bien plus général des réformes d’activation de la protection sociale en Europe.

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

L’invention de l’insertion

S’il serait fort simpliste de considérer le développement des politiques de l’insertion en tant qu’effet mécanique d’un phénomène très général de transformation de l’économie mondiale, leur apparition ne peut cependant être déconnectée de la crise de la régulation fordiste ou de la « société salariale » (Boyer, 1986 ; Barbier/Nadel, 2000)2. L’insertion est, par excellence, une catégorie de l’époque de l’incertitude des « États sociaux ». L’invention française de l’insertion ne s’en produit pas moins dans la dépendance de l’histoire du système national de protection sociale français, dans sa cohérence sociétale maintenue, un système qui a toujours été en quelque sorte hybride (Barbier/Théret, 2001 ; 2009 ; Merrien, 1997). L’un des traits les plus frappants de l’évolution de ce dernier dans les trente dernières années a bien été la création d’un « nouveau secteur » de politique sociale, qui représente un continuum de programmes publics regroupant des « minima...

© CIRAC, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search