Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Dissonances sur l’Union pour la Méditerranée

Conflits politiques et solutions diplomatiques1

p. 85-98


Extrait

1La veille des cérémonies commémoratives du 14 juillet 2008, quarante-trois États partenaires2 de l’espace méditerranéen et de l’Union européenne (UE) se sont réunis à Paris, au Grand Palais, pour le lancement du « Processus de Barcelone : Union pour la Méditerranée » (UpM). L’instauration de ce nouveau cadre de coopération a permis, pour la première fois dans l’histoire du partenariat euro-méditerranéen, d’une part, l’institutionnalisation d’une présidence bicéphale composée d’un État membre de l’UE et d’un État riverain de la Méditerranée, et, d’autre part, l’élargissement de cette coopération à quatre nouveaux États : la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la principauté de Monaco. La déclaration commune portant création de l’UpM a mis l’accent sur le fait que cette dernière devait compléter les acquis du Processus de Barcelone3, entré en vigueur en 1995. Les pays signataires se sont accordés sur une coopération renforcée comme sur la définition et la mise en œu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.