Version classiqueVersion mobile

France-Allemagne : Cultures monétaires et budgétaires

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre
, 
Henrik Uterwedde

I – Cultures monétaires en France et en Allemagne

Table ronde : Convergences et divergences franco-allemandes sur la politique monétaire européenne. État des lieux et perspectives1

Paul J.J. Welfens, Rainer Klump, Christian Kastrop, Peter Schaefer, Luc Moulin et Jacques Mistral
Traduction de Marie-Céline Georg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

EXPOSÉ INTRODUCTIF

Paul J.J. Welfens : La première décennie de l’euro s’est avérée un succès, au vu des faibles taux d’inflation, de la croissance de l’emploi, et d’une certaine convergence économique dans la zone euro. Cependant, le monde politique, lors de la phase de démarrage à onze pays – y compris l’Italie –, était certainement conscient que ce grand groupe initial impliquait aussi des risques en 1999. L’intégration de la Grèce en 2001, qui fut une surprise, s’explique par la pression des États-Unis pour faire accéder la Turquie au statut de candidat à l’Union européenne (UE). Les États leaders de l’euro ont accordé leur soutien à la Grèce pour sa demande d’adhésion à l’euro uniquement à condition qu’Athènes lève ses réserves vis-à-vis de l’ouverture des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE, et que la Grèce remplisse les critères de convergence. La zone euro à 12 a encore grandi dans les années qui ont suivi et lorsque la crise a éclaté en 2010, 17 pays étaient membres ...

Auteurs

Président de l’Institut européen des relations économiques internationales (EIIW), chaire de macro-économie et professeur Jean Monnet, université de Wuppertal, chaire Alfred Grosser 2007-2008, Sciences Po, Paris, Research Fellow, Institut de recherche sur l’avenir du travail (IZA), Bonn et Non-Resident Senior Fellow, AICGS (American Institute for Contemporary German Studies), université Johns Hopkins, Washington DC.

Directeur adjoint de la division Questions économiques générales, directeur de la section Finances publiques, macroéconomie et recherche, ministère fédéral des Finances, Berlin (jusqu’en 2014) Actuellement directeur du département des Études de politique économique, Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Paris.

Doctorant, université de Trente/Paris IV Sorbonne.

Économiste, conseiller spécial à l’Institut français des relations internationales (Ifri), membre du Cercle des économistes, Paris et Senior Fellow, Brookings Institution, Washington DC.

Marie-Céline Georg (Traducteur)

© CIRAC, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search