Version classiqueVersion mobile

La transition énergétique

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre

VI – Des stratégies énergétiques différenciées selon les pays

Les choix énergétiques d’autres pays européens : la Pologne1

Marek Wąsiński
Traduction de Marie-Céline Georg

Texte intégral

  • 1 Article rédigé en janvier 2017, NdE.

1Les choix d’un gouvernement en matière de politique énergétique sont étroitement liés au parcours historique du pays, car le secteur énergétique ne peut pas s’organiser au jour le jour : il nécessite des investissements à long terme et a un fort impact sur l’emploi. C’est précisément le cas de la Pologne, où les décisions prises par le gouvernement sous contrôle communiste, qui a poussé au développement de l’industrie lourde et des centrales à charbon, pèsent toujours sur la réflexion actuelle en matière de politique énergétique. La transformation d’une économie homogène basée sur le charbon sera inévitablement associée à un coût social et à d’importants investissements. D'un autre côté, l’absence de cette transformation signifierait que ce coût deviendrait encore plus élevé à long terme. Nous présentons dans cet article les possibilités existantes pour les futurs choix énergétiques de la Pologne.

Sécurité énergétique

  • 2 Ministère du Développement économique de la République de Pologne, Strategia na rzecz Odpowiedzial (...)

2À partir des discussions des décideurs polonais sur l’énergie, on peut identifier les principaux facteurs qui les motivent : l’indépendance énergétique (problème de l’importation des ressources et de la technologie), un approvisionnement stable et économique en énergie, la réduction des prix pour les particuliers, la limitation des impacts négatifs de la transformation sur les emplois, et l’adaptation aux règles climatiques européennes. D’une manière légèrement différente, ces principes ont été définis dans le Plan de développement responsable, document stratégique du ministère polonais du Développement économique. Les objectifs fixés pour les 10 ans à venir sont les suivants : la stabilité de l’approvisionnement énergétique, la baisse de la consommation d’énergie primaire, l’augmentation graduelle et rentable de la part des sources d’énergie renouvelable (SER) dans le mix énergétique, et la limitation de l’augmentation du prix de l’énergie pour les ménages. La condition sine qua non de la compétitivité, pour l’économie polonaise, est son objectif de « moderniser le secteur énergétique et de diversifier les sources d’énergie2 ».

  • 3 « L’AIE définit la sécurité énergétique comme la disponibilité ininterrompue de sources d’énergie (...)
  • 4 Maciej Janowski, Marcin Jastrzḛbski, Łukasz Nowakowski, Igor Protasowicki, Polityka bezpieczenstwa (...)

3Apparemment, tous ces principes peuvent se résumer en un seul : la sécurité énergétique. Dans sa définition par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), cette sécurité inclut la stabilité de l’approvisionnement et du coût de l’énergie pour les consommateurs3. Cependant, la sécurité est une notion plus large, car elle inclut également les défis climatiques ainsi que les risques sanitaires, comme dans le cas des catastrophes de Fukushima ou Tchernobyl. Les scientifiques polonais, dans ce domaine, soulignent également d’autres aspects de la sécurité énergétique, liés à l’autonomie économique et à la minimisation des éventuelles pressions politiques exercées par les entités de vente et de transit (sociétés privées ou autres pays)4. Avec une définition aussi large, les discussions et les choix énergétiques de la Pologne sont principalement motivés par le souci de sa sécurité énergétique.

Indépendance énergétique

  • 5 Office central de la statistique (GUS).
  • 6 Michał Duszczyk, « Polska znacznie zwiḛksza import ropy naftowej spoza Rosji », Rzeczpospolita, 5 (...)

4L’indépendance dans le domaine de l’énergie peut être considérée de plusieurs points de vue. Premièrement, c’est le ratio entre importations et sources intérieures d’énergie. Deuxièmement, c’est la diversification des fournisseurs. Récemment, la Pologne dépendait essentiellement d’un seul pays fournisseur pour ses importations de gaz et de pétrole : la Russie. En 2014, elle a importé 98 % de son pétrole et 66 % de son gaz5. Cependant, grâce aux efforts des décideurs, cette dépendance a pu être réduite. Le terminal gazier de Świnoujście, ouvert en 2016, a la capacité de fournir à la Pologne un tiers de sa consommation de gaz, et il existe des possibilités d’extension future6. Cette année également a eu lieu le premier achat de pétrole à l’Arabie saoudite. Après les actions russes sur le marché du gaz en 2012, puis l’agression de la Russie avec l’occupation de la Crimée et de l’est de l’Ukraine, la diversification des fournisseurs est devenue une priorité pour les gouvernements polonais. Ce n’était d’ailleurs pas le cas que pour la Pologne, mais pour le marché européen dans son ensemble.

  • 7 Jacek Kaminski, Przemysław Kaszyński, Marcin Malec, Adam Szurlej, « Analiza zmian zużycia energii (...)

5Troisièmement, l’indépendance énergétique concerne non seulement les importations, mais aussi la diversité des ressources énergétiques. Dans ce domaine, on peut observer une forte dépendance au charbon. En 2014, le lignite et la houille représentaient plus de 50 % de la consommation d’énergie primaire en Pologne, tandis que le pétrole comptait pour 25 %, le gaz pour 13 % et les énergies renouvelables pour un peu plus de 11 %7.

Graphique 1 : Consommation d’énergie primaire en 2013 (en %)

Graphique 1 : Consommation d’énergie primaire en 2013 (en %)

Source : Office général de la statistique de Pologne.

  • 8 Office central de la statistique (GUS).

6La dépendance de l’économie polonaise envers le charbon est encore plus forte quand on étudie le mix énergétique de la production d’électricité. Plus de 50 % de l’électricité était produite à partir de centrales alimentées à la houille, 35 % au lignite, plus de 12 % provenait de SER et 2 % du gaz8.

Graphique 2 : Production d’électricité en 2014 (en %)

Graphique 2 : Production d’électricité en 2014 (en %)

Source : Office général de la statistique de Pologne.

  • 9 Maciej Janowski, Marcin Jastrzḛbski, Łukasz Nowakowski, Igor Protasowicki, op. cit., p. 54.

7Bien qu’on extraie du charbon en Pologne et que les réserves soient estimées à au moins 57 ans9, l’instabilité du marché ainsi que la hausse des coûts d’extraction et des émissions imposent à long terme de diversifier les sources pour assurer un approvisionnement stable et économique.

Nécessité de transformation

  • 10 [s.a.], « Forum Energii : Rynek mocy nie pomoże w transformacji energetyki » [en ligne], Biznes Al (...)
  • 11 Strategia na rzecz Odpowiedzialnego Rozwoju, op. cit.

8Le marché polonais de l’électricité est confronté au défi de la mise hors service des vieilles centrales, soit 21 GW dans les 15 prochaines années10. Presque 60 % de toutes les turbines électriques ont plus de 30 ans, auxquelles s’ajoutent 16 % qui ont plus de 20 ans. Des investissements sont en cours pour la modernisation et la construction de nouvelles tranches dans les centrales à charbon d’Opole, Kozienice et Jaworzno, mais il en faudra plus pour combler les lacunes dans les prochaines années. Les lignes de transport posent un défi similaire. En effet, 80 % des lignes à 220 kV, 23 % des lignes à 400 kV et 38 % des transformateurs ont plus de 30 ans. À cause de l’âge avancé de ces infrastructures, les pertes moyennes en ligne dépassent 8 % en Pologne, alors que la moyenne de l’UE se situe autour de 5 %11. Cela nécessite également des investissements de modernisation du système énergétique polonais.

Graphique 3 : Prix de l’électricité pour les particuliers au 2e semestre (S2) de l’année 2015 (en euros/KWh)

Graphique 3 : Prix de l’électricité pour les particuliers au 2e semestre (S2) de l’année 2015 (en euros/KWh)

Source : Eurostat.

  • 12 Dominik Owczarek, Agata Miazga, Ubóstwo energetyczne w Polsce – definicja i charakterystyka społec (...)

9Par rapport aux autres États membres, les tarifs nominaux de l’électricité en Pologne sont inférieurs à la moyenne européenne pour les consommateurs industriels et privés, et légèrement supérieurs dans le cas du gaz. D’un autre côté, ces prix ajustés au pouvoir d’achat constituent une charge trop lourde. Il existe plusieurs définitions de la précarité énergétique. Si nous utilisons le seuil de 10 % du budget d’un ménage, 44 % des Polonais pourraient faire partie de ce groupe. Si on déplace ce seuil à 13 %, un tiers de la population du pays pourrait être considérée en situation de précarité énergétique. Selon un autre modèle, l’indicateur « Low Income High Costs », l’Institut pour le développement durable (Instytut na rzecz Ekorozwoju) est arrivé à la conclusion que 17 % des Polonais étaient confrontés à ce problème. Cela signifie qu’un cinquième de la population polonaise ressent fortement le poids du coût de l’énergie dans son budget ménager12.

Graphique 4 : Prix de l’électricité pour les particuliers au 2e semestre (S2)
de l’année 2015, standard de pouvoir d’achat (en euros/KWh)

Graphique 4 : Prix de l’électricité pour les particuliers au 2e semestre (S2)de l’année 2015, standard de pouvoir d’achat (en euros/KWh)

Source : Eurostat.

Politique climatique

  • 13 Produit intérieur brut (PIB) à prix constants 2000 (en kg équivalent pétrole/euro), source : Euros (...)
  • 14 PIB à prix constants (PPA) 2005, source : Odyssee.

10La forte dépendance au charbon mentionnée plus haut constitue un grand défi pour les décideurs polonais en matière de politique climatique également. Les investissements historiques dans ce secteur ont laissé une industrie marquée par d’importantes émissions de carbone et une forte consommation d’énergie. Nominalement, les économies d’Europe centrale et orientale sont plus gourmandes en énergie : par exemple, en 2013 la Pologne a consommé 2,5 fois plus d’énergie que l’Allemagne13. Cependant, l’intensité énergétique estimée en parité de pouvoir d’achat (PPA) et corrigée des variations climatiques en 2014 a montré que la différence était nettement moins importante, avec seulement 15 % d’énergie consommée en plus par l’économie polonaise que par celle de l’Allemagne14. C’est pour cela que l’amélioration de l’efficacité énergétique est l’un des principaux objectifs visés par les actions de la Pologne en matière de politique climatique.

11La chute de l’économie socialiste planifiée a été fortement liée à la régression de l’industrie lourde, ce qui a également entraîné une importante réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). En prenant 1988 comme année de base (comme dans le protocole de Kyoto), la Pologne a réduit de 33 % ses émissions de GES en 2014. Cependant, par rapport à 1990 ou 2005, lorsqu’on exclut les efforts de transformation de l’économie polonaise, la réduction se limite à 20 % et 4 % respectivement.

Graphique 5 : Réduction des émissions de GES en 2014 par rapport à 1988 (en %)

Graphique 5 : Réduction des émissions de GES en 2014 par rapport à 1988 (en %)

Source : Agence européenne pour l’environnement.

12Le gouvernement polonais a signé l’accord de Paris et l’a ratifié le 7 octobre 2016, car il soutient largement le processus international inclusif dans lequel des pays du monde entier contribuent aux efforts de lutte contre le réchauffement de la planète. S’agissant d’une économie basée sur le charbon, l’objectif du gouvernement polonais est d’utiliser tout l’éventail des actions climatiques possibles : pas uniquement les politiques de décarbonation, mais aussi le développement des capacités d’absorption de CO 2 dans les puits de carbone naturels comme les forêts.

Choix énergétiques pour l’avenir

  • 15 Ministère de l’Économie, Polski Plan Energetyczny 2050, Varsovie, 10 août 2015.

13L’état du secteur énergétique polonais tel qu’on vient de le décrire avec son besoin de modernisation, la politique climatique européenne et la lutte pour assurer la stabilité de l’approvisionnement énergétique, ainsi que les efforts pour atteindre l’indépendance énergétique montrent clairement que, dans les prochains mois ou les prochaines années, le gouvernement polonais devra faire ses choix politiques afin de mettre en place une stratégie à long terme pour le secteur énergétique. En août 2015, le gouvernement a présenté un document analysant ces possibilités : le plan de politique énergétique polonais PEP2050. Il met en évidence les principaux défis à relever et propose trois scénarios pour le futur mix énergétique de la Pologne. Deux des hypothèses utilisées pour ces scénarios sont extrêmement importantes. La première concerne la demande en énergie. Le plan PEP2050 prédit une croissance régulière jusqu’en 2030, alors que ces dernières années, les prévisions de ce genre se sont toujours avérées trop élevées par rapport à l’augmentation réelle de la demande. Deuxièmement, le mix énergétique prévu pour 2050 sera déjà atteint en 2030, ce qui ne donnerait aucune flexibilité pour les changements technologiques et l’évolution de la demande15.

  • 16 [s.a.], Elektrownia atomowa jednak powstanie. « Decyzja jeszcze w tej kadencji » [en ligne], Forsa (...)

14Le plan PEP2050 propose trois scénarios. L’un des principaux facteurs déterminants pour la composition du mix énergétique polonais est la construction de centrales nucléaires. Le programme nucléaire du pays est actuellement suspendu, mais d’après le ministère de l’Énergie, une décision sur la construction du premier réacteur nucléaire pourrait intervenir avant la fin de la législature actuelle16. Dans le scénario nucléaire du PEP2050, la consommation d’énergie primaire d’origine nucléaire atteindrait 45 %.

Graphique 6 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario nucléaire (en %)

Graphique 6 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario nucléaire (en %)

Source : PEP2050.

15Un scénario plus plausible, en cas de développement d’une centrale nucléaire, serait celui qui était considéré comme le scénario de base en 2015. Il prévoit que l’énergie nucléaire représentera 14 % de la consommation d’énergie primaire en 2050. La houille et le lignite resteront la source d’énergie principale, tandis que le reste de la consommation proviendra de sources diverses.

Graphique 7 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario de base (en %)

Graphique 7 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario de base (en %)

Source : PEP2050.

16Le dernier scénario a été élaboré au cas où la décision serait prise de ne construire aucune centrale nucléaire, ce qui nécessiterait une part plus importante d’autres sources d’énergie faiblement émettrices, comme les SER et le gaz. Le gaz offrirait au système la flexibilité nécessaire pendant les périodes de faible production par les SER. Le charbon resterait une source importante d’énergie, au même plan que dans le scénario de base.

Graphique 8 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario gaz & SER (en %)

Graphique 8 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario gaz & SER (en %)

Source : PEP2050.

  • 17 Wojciech Jakóbik, Bartosz Bieliszczuk, Krystian Kowalewski, Adam Stolarz, Jaka energia bḛdzie napḛ (...)

17En 2016, l’Institut Jagielloński a préparé une autre analyse des choix énergétiques possibles pour le gouvernement polonais17. À partir des hypothèses du plan PEP2050, il a défini trois scénarios. Contrairement au PEP2050, ceux-ci ne montrent que le mix énergétique de la production d’électricité à l’horizon 2030.

18Dans le scénario charbon, cette ressource reste la principale source de production d’électricité, en baisse de 10 % par rapport au mix énergétique actuel. La différence provient principalement de la croissance des centrales à gaz, moins de celle des énergies renouvelables. Dans ce scénario, aucune centrale nucléaire ne sera construite.

Graphique 9 : Scénario charbon 2030

Graphique 9 : Scénario charbon 2030

Source : Instytut Jagielloński.

19La seule différence entre le scénario charbon et le scénario gaz fournis par l’Institut Jagielloński est la part supérieure du gaz aux dépens de la houille. De cette manière, la Pologne réduirait les émissions en modernisant les centrales à charbon et la technologie du gaz combustible fossile.

Graphique 10 : Scénario gaz 2030

Graphique 10 : Scénario gaz 2030

Source : Instytut Jagielloński.

20Enfin, le troisième scénario analysé par l’Institut Jagielloński comporte une grande diversité de sources d’électricité, qui permet également une réduction accrue des émissions. Au lieu des 16 % prévus, les SER compteraient pour 31 % de la production en 2030, et les centrales à gaz produiraient 11 % de l’électricité. Une centrale nucléaire se substituerait à des centrales à charbon, pour atteindre 12 % du mix énergétique. La houille et le lignite resteraient la principale source d’électricité, mais tomberaient sous la barre des 50 %.

Graphique 11 : Scénario basses émissions 2030

Graphique 11 : Scénario basses émissions 2030

Source : Instytut Jagielloński.

  • 18 Pour plus d’informations sur la manière dont la politique énergétique devrait également refléter l (...)
  • 19 Strategia na rzecz Odpowiedzialnego Rozwoju, op. cit.

21Quels que soient les choix des gouvernements polonais dans les années à venir, un facteur déterminant pour la transformation du système énergétique de la Pologne sera l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réalisation d’économies d’énergie, donc une transformation des habitudes sociales. Comme on l’a vu dans les scénarios ci-dessus, le charbon restera l’une des principales sources d’énergie du pays, mais sa part dans la production diminuera. C’est pourquoi la modernisation des centrales électriques pour les rendre plus efficaces et le développement de nouvelles technologies moins émettrices seront très importants. Le programme polonais d’e-mobilité va dans la même direction, avec l’objectif de stimuler la croissance économique18. Il inclut la production de voitures électriques et le développement d’un réseau électrique suffisant et de centrales électriques19. Ce sont des orientations qui accompagneront inévitablement les nouveaux choix de politique énergétique de la Pologne dans les années à venir.

Notes

1 Article rédigé en janvier 2017, NdE.

2 Ministère du Développement économique de la République de Pologne, Strategia na rzecz Odpowiedzialnego Rozwoju, Varsovie, 29 juillet 2016.

3 « L’AIE définit la sécurité énergétique comme la disponibilité ininterrompue de sources d’énergie à un prix abordable. La sécurité énergétique a différents aspects : la sécurité énergétique à long terme est principalement une question d’investissements effectués en temps et en heure pour fournir de l’énergie en phase avec le développement économique et les besoins environnementaux. Par ailleurs, la sécurité énergétique à court terme se préoccupe de la capacité du système énergétique à réagir rapidement à des changements soudains dans l’équilibre entre l’offre et la demande » (AIE, http://www.iea.org/topics/energysecurity/, consulté le 30/05/2017).

4 Maciej Janowski, Marcin Jastrzḛbski, Łukasz Nowakowski, Igor Protasowicki, Polityka bezpieczenstwa energetycznego paήstw Europy Środkowo-Wschodniej. Rola i znaczenie Grupy Wyszehradzkiej, Towarzystwo Naukowe Powszechne, Varsovie, 2016, p. 17-48 ; Zdzisław Nowakowski, Polityka bezpieczeήstwa energetycznego Polski. Wpływ europeizacji i globalizacji, Towarzystwo Naukowe Powszechne, Varsovie, 2016, p. 7-13, 45-65.

5 Office central de la statistique (GUS).

6 Michał Duszczyk, « Polska znacznie zwiḛksza import ropy naftowej spoza Rosji », Rzeczpospolita, 5 septembre 2016, p. [n.c.] ; Sylwia Zadrozna, « Terminal LNG w Świnoujś ciu: dzis pierwsza dostawa » [en ligne], PolskieRadio, 17 juin 2016, p. [n.c.]. Disponible sur : http://www.polskieradio.pl/42/273/Artykul/1632761,Terminal-LNG-w-Swinoujsciu-dzis-pierwsza-dostawa [consulté le 30/05/2017].

7 Jacek Kaminski, Przemysław Kaszyński, Marcin Malec, Adam Szurlej, « Analiza zmian zużycia energii pierwotnej w Polsce w kontekscie liberalizacji rynków paliw i energii », Polityka Energetyczna – Energy Policy Journal, no 3, 2015, p. 25-36.

8 Office central de la statistique (GUS).

9 Maciej Janowski, Marcin Jastrzḛbski, Łukasz Nowakowski, Igor Protasowicki, op. cit., p. 54.

10 [s.a.], « Forum Energii : Rynek mocy nie pomoże w transformacji energetyki » [en ligne], Biznes Alert, 28 octobre 2016, p. [n.c.]. Disponible sur : http://biznesalert.pl/forum-energii-rynek-mocy-nie-pomoze-wtransformacji-energetyki/[consulté le 30/05/2017].

11 Strategia na rzecz Odpowiedzialnego Rozwoju, op. cit.

12 Dominik Owczarek, Agata Miazga, Ubóstwo energetyczne w Polsce – definicja i charakterystyka społeczna grupy, Instytut na rzecz Ekorozwoju, Varsovie, 2015.

13 Produit intérieur brut (PIB) à prix constants 2000 (en kg équivalent pétrole/euro), source : Eurostat.

14 PIB à prix constants (PPA) 2005, source : Odyssee.

15 Ministère de l’Économie, Polski Plan Energetyczny 2050, Varsovie, 10 août 2015.

16 [s.a.], Elektrownia atomowa jednak powstanie. « Decyzja jeszcze w tej kadencji » [en ligne], Forsal. pl, 7 septembre 2016, p. [n.c.]. Disponible sur : http://forsal.pl/artykuly/973810,elektrownia-atomowa-jednakpowstanie-decyzja-jeszcze-w-tej-kadencji.html [consulté le 30/05/2017].

17 Wojciech Jakóbik, Bartosz Bieliszczuk, Krystian Kowalewski, Adam Stolarz, Jaka energia bḛdzie napḛdzaćpolską gospodarkḛ ?, Instytut Jagielloήski, Varsovie, juin 2016.

18 Pour plus d’informations sur la manière dont la politique énergétique devrait également refléter la politique industrielle, cf. Leszek Jesień, Michał Kurtyka, New Electricity and New Cars. The Future of the European Energy Doctrine, CeDeWu, Varsovie, 2016, p. 63-70.

19 Strategia na rzecz Odpowiedzialnego Rozwoju, op. cit.

Table des illustrations

Titre Graphique 1 : Consommation d’énergie primaire en 2013 (en %)
Légende Source : Office général de la statistique de Pologne.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre Graphique 2 : Production d’électricité en 2014 (en %)
Légende Source : Office général de la statistique de Pologne.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 41k
Titre Graphique 3 : Prix de l’électricité pour les particuliers au 2e semestre (S2) de l’année 2015 (en euros/KWh)
Légende Source : Eurostat.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 103k
Titre Graphique 4 : Prix de l’électricité pour les particuliers au 2e semestre (S2)de l’année 2015, standard de pouvoir d’achat (en euros/KWh)
Légende Source : Eurostat.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 105k
Titre Graphique 5 : Réduction des émissions de GES en 2014 par rapport à 1988 (en %)
Légende Source : Agence européenne pour l’environnement.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Titre Graphique 6 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario nucléaire (en %)
Légende Source : PEP2050.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 43k
Titre Graphique 7 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario de base (en %)
Légende Source : PEP2050.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 43k
Titre Graphique 8 : Consommation d’énergie primaire en 2050, scénario gaz & SER (en %)
Légende Source : PEP2050.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre Graphique 9 : Scénario charbon 2030
Légende Source : Instytut Jagielloński.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 66k
Titre Graphique 10 : Scénario gaz 2030
Légende Source : Instytut Jagielloński.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 59k
Titre Graphique 11 : Scénario basses émissions 2030
Légende Source : Instytut Jagielloński.
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1191/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 56k

Auteur

Expert pour le programme Relations économiques internationales et défis mondiaux à l’Institut polonais des Affaires étrangères (Polski Instytut Spraw Miḛdzynarodowych, PISM) de Varsovie

Marie-Céline Georg (Traducteur)

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

decitre.framazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search