Version classiqueVersion mobile

La transition énergétique

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre

VI – Des stratégies énergétiques différenciées selon les pays

La politique énergétique du Royaume-Uni : orientations passées et futures1

Joseph Dutton
Traduction de Marie-Céline Georg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La politique énergétique est au cœur du projet européen depuis sa naissance, et pas seulement dans l'approche réglementaire large des marchés et de la normalisation sur laquelle la Commission européenne légifère de nos jours. L’énergie était initialement considérée sous l’angle restrictif de la sécurité de l’approvisionnement et de la mise en commun des ressources. Le traité établissant la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) a été signé par la Belgique, l’Allemagne, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas en avril 1951, et est entré en vigueur en juillet 1952. Il a été suivi par la création des marchés communs du charbon, du minerai de fer, du métal et de l’acier en 1953, puis par celle de la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom) en 1957.

Graphique 1 : Dépendance européenne envers les importations d’énergie, 1998-2014 (en %)

Image 100000000000029C000001E3656024F0.jpg

Source : Office for National Statistics2.

Pendant une grande partie de cette période, le Royaume-Uni était autosuffisa...

Auteur

Chercheur associé au groupe Politique énergétique de l’université d’Exeter, Royaume-Uni

Marie-Céline Georg (Traducteur)

© IFAEE, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search