Version classiqueVersion mobile

France-Allemagne : Cultures monétaires et budgétaires

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre
, 
Henrik Uterwedde

I – Cultures monétaires en France et en Allemagne

Les voies et moyens d’une longue mutation de la culture et des pratiques monétaires en France depuis 19451

Michel Margairaz

Résumé

Cette contribution vise à éclairer les origines historiques, politiques et culturelles des différends monétaires entre la France et l’Allemagne, qui auraient été partiellement surmontés dans le second XXe siècle. Une des hypothèses les plus couramment répandues oppose des conceptions et des normes différentes de politique monétaire forgées depuis 1945. Pour la République fédérale allemande (RFA) et l’Allemagne après 1990, une véritable culture de stabilité et d’indépendance monétaire reposerait sur deux piliers fondamentaux, toujours actifs en 2014. Le premier s’identifie à la stabilité à long terme de la monnaie, le deutsche mark, dont on sait que sa naissance (1948) précède celle de l’État lui-même, et depuis 1999, l’euro. Le second s’incarne dans l’indépendance de la banque centrale : la Bundesbank, puis la Banque centrale européenne (BCE). À la différence de la France, qui se distinguerait par une culture de soutien monétaire à la croissance, mais qui, depuis les années 1980, serait conduite à se convertir à la culture de stabilité et d’indépendance monétaire, avant même l’institution de l’euro et de la BCE. Pour rendre compte de cette différenciation et de cette dynamique de convergence des années 1945 à nos jours, il convient de replacer la question dans un temps plus long et de mettre à jour les dynamiques d’une « culture monétaire » dans chacun des deux pays à partir des structures monétaires et des politiques monétaires effectivement conduites.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Trois questions préalables méritent d’être précisées.

Les cultures monétaires s’inscrivent dans des institutions et des politiques monétaires

L’approche culturelle en matière de monnaie ne saurait être dissociée de questions structurelles relatives aux systèmes monétaires, bancaires et du crédit et des politiques monétaires elles-mêmes. Peut-on réellement parler d’une culture monétaire nationale dans les deux cas ? La culture monétaire est constituée de représentations, de valeurs et de croyances partagées quant au rôle et au statut de la monnaie. Mais il ne s’agit pas uniquement d’analyser des représentations et des mentalités. La question n’est pas seulement culturelle, mais également structurelle. Une telle culture monétaire s’enracine dans des institutions, des normes, des instruments, qui eux-mêmes encadrent les pratiques des autorités monétaires et constituent pour elles un véritable socle de références pour l’action. Mais ces institutions monétaires s’insèrent elles-mêmes dans ...

Auteur

Professeur d’histoire économique contemporaine, université Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur de l’IDHES (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société)-CNRS (UMR 8533) et responsable de la Mission historique de la Banque de France, Paris

© CIRAC, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search