Version classiqueVersion mobile

La transition énergétique

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre

III – Exemples de coopération franco-allemande

TANDEM : coopération franco-allemande pour la transition énergétique locale1

Anne Turfin
Traduction de Marie-Céline Georg

Texte intégral

  • 1 Article rédigé en décembre 2016, NdE.

1La C0P21, conférence de l’ONU sur le climat qui s’est tenue en décembre 2015, a débouché sur l’accord de Paris, dont l’objectif déclaré est de limiter le réchauffement mondial « nettement en dessous de 2 °C », et même de tendre vers 1,5 °C. La conférence de Paris sur le climat a constitué un moment historique pour les villes et les communes, qui sont de plus en plus reconnues par la communauté internationale comme des acteurs importants pour atteindre les objectifs climatiques. Le rôle des communes dans l’organisation de la transition énergétique est désormais apprécié au plan international.

  • 2 Franca Diechtl, Severin Fischer, « Unter neuen Vorzeichen. Transformationsprozesse und Kooperations (...)

2En Allemagne comme en France, la motivation est forte pour mettre en œuvre cette transition énergétique. Les deux pays, qui constituent également le cœur géographique de l’Europe, ont une influence centrale sur la politique européenne de protection du climat. La prospérité économique y est jusqu’à présent fortement liée à l’émission de CO 2. Si les deux pays pouvaient concevoir leur politique de protection du climat de manière à permettre une transition énergétique alliant prospérité et développement économique, cet exemple constituerait une meilleure incitation pour la communauté internationale qu’un traité contraignant. La coopération franco-allemande doit être présentée de manière offensive afin de pouvoir remplir cette fonction d’exemple. L’article de Franca Diechtl, de l’Agence allemande de l’énergie (Deutsche Energie-Agentur, dena), et de Severin Fischer, paru en mai 2015 et intitulé « Unter neuen Vorzeichen. Transformationsprozesse und Kooperationsmodelle in den deutsch-französischen Energiebeziehungen », en donne une illustration très parlante : « L’Allemagne et la France se sont efforcées à plusieurs reprises au cours des dernières années de mettre en œuvre une coopération concrète et de se positionner comme l’avant-garde de l’Europe. Des réflexions et des décisions communes d’ordre énergétique sont devenues le point de mire des Conseils des ministres franco-allemands organisés régulièrement […]2. » En ce qui concerne la mise en œuvre de mesures concrètes de coopération, il reste beaucoup à faire. Cependant, il existe des amorces prometteuses de projets communs, comme l’Office franco-allemand pour les énergies renouvelables (OFAEnR, renommé Office franco-allemand pour la transition énergétique – OFATE – en avril 2016) ou l’établissement d’une plate-forme énergétique franco-allemande par l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et la Deutsche Energie-Agentur (dena). Ces deux projets de coopération s’adressent aux ministères, aux entreprises, aux associations industrielles, aux établissements de recherche dans le domaine des énergies renouvelables de chaque pays. Les villes et les communes ne sont pas suffisamment impliquées dans les projets ci-dessus. C’est d’autant plus étonnant que les communes et les Länder ont un rôle important à jouer dans la mise en œuvre de la transition énergétique en Allemagne.

3En mars 2013, les réseaux de villes Klima-Bündnis et Energy Cities, ainsi que l’Agence de l’énergie et du climat du Bade-Wurtemberg (Klimaschutzund Energieagentur Baden-Württemberg GmbH, KEA) ont organisé une réunion de deux jours rassemblant des communes françaises et allemandes à Stuttgart. Initialement prévue comme une rencontre des deux clubs de la Convention des maires, cette manifestation a donné lieu à un dialogue vivant non seulement entre des conseillers municipaux allemands et français, mais aussi avec des responsables communaux de l’énergie, des représentants des services communaux d’approvisionnement énergétique, des responsables économiques, des citoyens et des chercheurs. Elle a contribué à une meilleure compréhension de la situation de départ et des tâches à accomplir en matière de politique énergétique et climatique de part et d’autre du Rhin. On a pu constater que les objectifs et les obstacles, mais aussi les stratégies de résolution, n’étaient pas si différents : le souhait a été émis d’affronter ensemble ces défis et de rechercher des solutions dans le cadre d’un échange d’expérience toujours plus approfondi et de projets de coopération. C’est ainsi qu’est né le projet financé par l’Office fédéral de l’environnement (Umweltbundesamt) et l’ADEME française, « Energiewende et transition énergétique locale : partenariats franco-allemands pour le climat », auquel on a donné le judicieux nom de TANDEM.

Le projet TANDEM

4Le projet TANDEM est animé conjointement par les réseaux Klima-Bündnis et Energy Cities, avec la participation de l’Agence de l’énergie et du climat du Bade-Wurtemberg (KEA) et de l’Institut franco-allemand (Deutsch-Französisches Institut, dfi).

5Ce projet réunit des communes et des acteurs pertinents pour organiser et favoriser la protection du climat à l’échelon communal, afin de stimuler et d’organiser au niveau local, par un échange d’expérience approfondi et des projets de coopération, l’Energiewende allemande et la transition énergétique française.

6L’objectif est d’accélérer la mise en œuvre des concepts communaux pour la protection du climat (kommunale Klimaschutzkonzepte) du côté allemand et des Plans climat-énergie territoriaux (PCET) du côté français. À partir des suggestions émises lors de la conférence organisée par Klima-Bündnis et Energy Cities sur le thème « Transition énergétique vs Energiewende » en mars 2013 à Stuttgart, des communes françaises et allemandes doivent former des partenariats pour la protection du climat. Dans ce cadre, des projets communs seront élaborés et mis en œuvre, avec les prestations et les investissements correspondants.

  • 3 Consulté le 10/03/2017.

7Pour créer une compréhension mutuelle, on a tout d’abord réalisé une analyse de la situation des deux pays en matière de protection communale du climat. À l’occasion des recherches menées pour cette analyse, on a réalisé une première série de fiches thématiques bilingues publiées sur Internet (http://villetandem.eu/​ressources/​fiches-thematiques.html3). Ces fiches traitent des thèmes suivants :

  • projets scolaires ;

  • dispositifs d’aides aux politiques climat-énergie ;

  • rénovation thermique des bâtiments.

8Les informations sont présentées dans des fiches bilingues de deux à quatre pages. Elles servent de base pour les webinaires ou constituent le résultat d’un événement de ce type.

9Le format du webinaire s’est avéré particulièrement adapté pour transmettre des informations sur des thèmes spécifiques ; c’est un moyen de communication facile à mettre en œuvre et peu onéreux pour approfondir les bases communes. Les webinaires se sont également révélés très utiles pour stimuler les partenariats. C’est pour cette raison que nous avons réalisé cinq webinaires sur les thèmes suivants (dont la moitié avec interprétation consécutive) :

  • fonctionnement de l’administration française : le rôle des communes (mai 2015) ;

  • fonctionnement de l’administration allemande : le rôle des communes (juin 2015) ;

  • Masterplan 100 % Klimaschutz (Plan 100 % climat) et PCAET (Plan climat-air-énergie territorial) : quelles possibilités de partenariat entre collectivités françaises et allemandes ? (juin 2015) ;

  • Le couple TANDEM Épernay – Ettlingen partage son expérience (octobre 2015) ;

  • Cit' ergie/eea [European Energy Award] : regards croisés franco-allemands (juin 2016).

  • 4 Consulté le 10/03/2017.

10Une rubrique « Webinaires » est proposée sur le site Internet de TANDEM : http://ville-tandem.eu/​ressources/​webinaires.html4. On peut y revoir les webinaires passés qui y sont sauvegardés.

11À partir de là, des projets de coopération entre des communes allemandes et françaises ont été lancés, après une manifestation inaugurale organisée en France (Strasbourg, 2014).

Chances et défis pour la création de partenariats franco-allemands de protection du climat

12Lorsqu’une ville allemande et une ville française s’engagent dans un partenariat de protection du climat, elles identifient rapidement les possibilités que cette coopération leur ouvre. Le partenariat y gagne le plus souvent une nouvelle dynamique, de nouvelles idées (communes) et des impulsions pour la protection du climat. C’est un moyen très simple de regarder la situation au-delà des frontières nationales et d’entrer en contact.

13Cependant, réunir deux communes dans un partenariat pour la protection du climat est un processus de longue haleine. En règle générale, les coopérations transfrontalières ne sont pas à l’ordre du jour dans les services et les administrations chargés de l’énergie et du climat. Le manque de ressources humaines ou de soutien politique au sein de la commune, et parfois simplement le manque d’intérêt envers le partenariat ont été des obstacles fréquents à la création de ces partenariats. De plus, du côté français, les compétences en matière d’énergie et de protection du climat sont souvent aux mains des communautés de communes, tandis que les jumelages historiques concernent les villes, un obstacle supplémentaire qu’il a fallu prendre en compte.

14Après le premier échange, les villes constatent qu’il existe de nombreuses convergences entre le Plan climat-air-énergie territorial (PCAET) et le Klimaschutzkonzept, et qu’elles ont beaucoup à apprendre les unes des autres. Ensemble, elles commencent à élaborer et mettre en œuvre des plans ambitieux de protection du climat (avec de bonnes perspectives de subventions). Cela donne aux citoyens une image positive de l’Europe et des relations franco-allemandes. À long terme, les partenariats TANDEM pourraient devenir un moteur du renforcement de la politique européenne. Le projet TANDEM s’est avéré très enrichissant pour tous les participants, non seulement au plan technique, mais aussi au plan humain.

Constitution d’un partenariat TANDEM

15L’accompagnement de villes françaises et allemandes a montré que la construction d’un partenariat pour la protection du climat prenait du temps. Mais par quelles étapes faut-il passer pour qu’une ville française et une ville allemande constituent un partenariat TANDEM ?

16La première étape est la recherche d’un partenaire. La plupart des villes décident de s’adresser à leur ville jumelée soit directement, soit, le plus souvent, via l’équipe TANDEM. En l’absence d’intérêt pour un tel projet, ou s’il manque des moyens, l’équipe TANDEM propose de chercher une ville partenaire adaptée. La recherche commence par l’établissement d’un profil de la ville, qui est en quelque sorte sa carte de visite. Il contient les informations suivantes sous une forme claire et concise : un portrait de la ville, en signalant si elle est signataire de la Convention des maires ou certifiée European Energy Award, une description de la politique de protection du climat et de ses objectifs en la matière, un résumé du Klimaschutzkonzept (le cas échéant), les étapes/principaux projets de protection du climat en cours et des propositions de thématiques ou de projets pour la coopération. En tant que réseaux actifs de villes européennes en matière de protection du climat, Energy Cities en France et Klima-Bündnis en Allemagne disposent de contacts personnels avec de nombreux intéressés potentiels.

17La deuxième étape consiste à mieux se connaître. Pour commencer, on échange des documents pertinents sur le sujet, en général de courtes présentations de projets de protection du climat. Dès qu’on a trouvé un partenaire intéressé, la première téléconférence peut avoir lieu. L’accent est mis sur la prise de contact personnelle et sur la recherche d’intérêts communs et de thèmes de coopération potentiels. Il s’est avéré judicieux d’organiser régulièrement des téléconférences pour entretenir le contact entre les villes partenaires, afin d’approfondir les thèmes de coopération possibles pendant la phase initiale et de promouvoir ensuite la mise en œuvre de projets.

18La troisième étape est la rencontre sur place. Les responsables politiques, les services de l’environnement ou autres bureaux et responsables impliqués dans la protection du climat, ainsi que les entreprises communales (agences de l’énergie et régies municipales par exemple), consacrent une à deux journées à échanger sur la politique de protection du climat dans leurs collectivités territoriales respectives. On a constaté que l’association d’une présentation de projets environnementaux réussis et d’une visite donnait de bons résultats en termes d’inspiration mutuelle et d’unités de discussion/réflexion. Les rencontres sur place offrent les meilleures conditions pour discuter des thèmes de coopération et des projets.

19La poursuite de la coopération entre les deux villes s’effectue par le biais de conférences téléphoniques et d’autres rencontres organisées sur place. Une rencontre par an est un minimum ; il n’y a aucune limite supérieure, c’est avant tout une question de distance. En raison des changements de personnel, il peut arriver que certaines villes choisissent de sortir du processus de coopération, ou de le mettre en sommeil jusqu’à ce que les conditions redeviennent favorables.

20Fin novembre 2016, on comptait déjà dix couples TANDEM. Quatre autres se trouvent encore au stade de la prise de décision, et plusieurs communes sont à la recherche d’un partenaire.

21À l’exception d’un couple TANDEM, tous les partenariats se sont créés sur la base de jumelages existants et ont donné lieu à au moins une rencontre de coopération (Ettlingen/Épernay, Herten/Arras, Fribourg-en-Brisgau/Besançon, Essen/Grenoble, Nuremberg/Nice, Velbert/Châtellerault, Karlsruhe/Nancy, Stuttgart/Strasbourg, Worms/Metz, Göttingen/Pau).

Carte 1 : Couples TANDEM – Présentation de partenariats en cours

Carte 1 : Couples TANDEM – Présentation de partenariats en cours

Source : http://ville-tandem.eu/​couples-tandem.html [consulté le 13/03/2017].

22Il s’est avéré que trois modes de coopération sont au cœur d’un partenariat pour la protection du climat :

  • l’échange d’expérience – quand deux villes souhaitent mettre en œuvre des projets similaires ;

  • le transfert de connaissances – quand une ville souhaite mettre en œuvre un projet qui existe déjà dans sa commune partenaire ;

  • les projets communs – dans la plupart des cas, il s’agit de projets qui s’adressent aux citoyens, mais il peut aussi s’agir de mesures d’investissement.

23Un bon exemple d’échange d’expérience est le projet de travaux de rénovation à Herten et Arras. Ces deux villes sont en train de planifier en parallèle et en concertation deux chantiers de rénovation énergétique des équipements culturels publics.

24En ce qui concerne la mise en œuvre commune d’un projet, on peut citer l’achat prévu d’un espace info énergie mobile par les villes d’Épernay et d’Ettlingen.

25Quant à Besançon et Fribourg-en-Brisgau, elles ont réalisé un passionnant projet de transfert de connaissances : le projet « Familles à énergie positive » de Besançon a été adapté à la situation allemande par la ville de Fribourg-en-Brisgau et mis en œuvre sous le nom de « 200 Familien aktiv fürs Klima » (200 familles actives pour le climat). Dans le cadre de ce projet, les citoyens participants ont été accompagnés pour organiser leur mode de vie de manière plus durable et économe en ressources.

26Le projet TANDEM a donné naissance à de très intéressantes coopérations. Il a également permis une collaboration constructive entre les clubs français et allemands de la Convention des maires. Ceux-ci ont élaboré une déclaration commune, « Transition énergétique au niveau local et Energiewende – Recommandations aux instances nationales de France et d’Allemagne pour accélérer la transition énergétique au niveau local », qu’ils ont adoptée à l’occasion du deuxième colloque TANDEM. Le 1er mars 2016, des représentants du club allemand ont présenté cette déclaration commune à la ministre fédérale de l’Environnement, Barbara Hendricks, lors de la séance plénière de la 9e conférence du Deutscher Städte-und Gemeindebund (Association des villes et municipalités allemandes) sur la protection du climat, « Kommunen aktiv für den Klimaschutz ».

27En revenant sur les trois dernières années, on peut dire que le projet TANDEM est un franc succès. L’implication de villes dans un projet franco-allemand sur le thème de la transition énergétique comble une lacune de la coopération entre les deux pays et offre des perspectives très prometteuses. En effet, une majorité de la population européenne vit en ville. Les villes sont responsables d’environ 80 % des émissions de gaz à effet de serre, mais ce sont aussi des acteurs importants de la transition énergétique, qui peuvent mettre en œuvre les mesures de protection du climat bien plus rapidement que les États. Néanmoins, il faudra encore de nombreux partenariats TANDEM pour relever les défis de la transition énergétique et du changement climatique.

Notes

1 Article rédigé en décembre 2016, NdE.

2 Franca Diechtl, Severin Fischer, « Unter neuen Vorzeichen. Transformationsprozesse und Kooperationsmodelle in den deutsch-französischen Energiebeziehungen », DGAPanalyse, no 5, mai 2015, p. 7 [version française : Franca Diechtl, Severin Fischer, « Sous de nouveaux auspices : processus de transition et modèles de coopération au sein des relations énergétiques franco-allemandes », Vision franco-allemande, no 26, juin 2015, p. 13.].

3 Consulté le 10/03/2017.

4 Consulté le 10/03/2017.

Table des illustrations

Titre Carte 1 : Couples TANDEM – Présentation de partenariats en cours
Légende Source : http://ville-tandem.eu/​couples-tandem.html [consulté le 13/03/2017].
URL http://books.openedition.org/cirac/docannexe/image/1080/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 120k

Auteur

Chargée de mission Contrôle des émissions de CO2 et de la consommation d’énergie chez Klima-Bündnis à Francfort-sur-le-Main

Marie-Céline Georg (Traducteur)

© CIRAC, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

decitre.framazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search