Desktop versionMobile Version

La transition énergétique

 | 
Solène Hazouard
, 
René Lasserre

III – Exemples de coopération franco-allemande

Exposé introductif. Le couple franco-allemand : moteur de la transition énergétique ?1

Jean-Claude Perraudin

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Parmi les sujets de divergence entre les politiques française et allemande, l’énergie est généralement le plus fréquemment cité, qu’il s’agisse des modes de production ou de la vision stratégique à long terme.

Concernant les mix électriques, les différences se sont fortement creusées ces dernières années. Aujourd’hui, la production allemande se répartit entre 14 % de nucléaire, 42 % de lignite et de charbon et plus de 30 % de renouvelables. En France, d’où les fossiles solides ont pratiquement disparu, le nucléaire contribue à plus de 75 % et les renouvelables à 16 %, dont 12 % d’hydraulique sur lequel l’Allemagne ne peut compter qu’à hauteur de 3 à 4 %.

À moyen terme, ces divergences devraient encore s’accentuer : en Allemagne, le nucléaire aura totalement disparu fin 2022 et le charbon ne devrait connaître qu’une décroissance lente, peu à peu remplacé par les énergies renouvelables épaulées dans une première phase par le gaz. En France, la diversification engagée prévoit de faire pa...

Autor

Conseiller énergie atomique et énergies alternatives à l’ambassade de France en Allemagne, Berlin (jusqu’en 2016)
Actuellement chargé des affaires publiques européennes au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Saclay

© IFAEE, 2017

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search