Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Deux vies dans l’histoire de la Corne de l'Afrique

 | 
Aramis Houmed Soulé

Troisième partie

VI. Témoignage d’Aḥmed Maḥammad Nasser

Texte intégral

Ahmed Maḥammad Nasser est un Érythréen d'origine Saho ‘Asawurta. Ayant adhéré très jeune au FLE en 1964, cette organisation l'a envoyé en 1967 en Irak pour une formation militaire et après obtention du diplôme, il s'est spécialisé dans l'artillerie. A son retour dans le maquis en 1970, il a été assigné comme cadre au quartier général du commandement général du FLE puis dans la perspective du premier congrès national de cette organisation, il a été chargé par le Comité préparatoire de cette assise de la mission de mobilisation des masses. Au premier congrès de 1971, il a été élu membre du Conseil révolutionnaire et du comité militaire. Au deuxième congrès de 1975, il a été élu président, fonction à laquelle il a été reconduit en 1989. Actuellement, il est président du Front du salut national érythréen, une formation membre de l’Alliance nationale érythréenne. Aḥmed Maḥammad Nasser que nous avons rencontré d'abord en tête-à-tête à l'hôtel d’Axum d’Addis Abeba a répondu aux questions que nous lui avons adressées par courrier électronique, le 11 mai 2010.

- Peux-tu nous apporter des éclairages sur les relations entre le sultan ‘Ali-Miraḥ et les Érythréens ?

- Le sultan ‘Ali-Miraḥ a eu des relations anciennes avec nos premières personnalités politiques et sociales nationales. Vraisemblablement, le motif fondamental pour développer une telle attitude dépasse la sympathie qu'il éprouvait pour les revendications politiques des Érythréens. Il a eu un sentiment profond que l'affinité culturelle de son peuple avec les Érythréens n'est pas limitée aux citoyens ‘afar en Érythrée. Depuis le début des années 1950, il avait étendu son assistance à ceux qui étaient exposés au harcèlement successif des autorités fédérales de l'époque, en raison de leurs activités politiques. Par exemple, la région sous sa juridiction était un havre pour un certain nombre de citoyens érythréens qui faisaient face aux difficultés pour mener une vie normale en Érythrée. Certaines de ces personnes ont pu améliorer leur vie en conduisant des activités commerciales et en ayant une existence meilleure jusqu'à ce que la région ait été détruite par les forces militaires du Derg en 1975. Les quelques éléments instruits importants dont je me rappelle et qui avaient bénéficié d'une telle protection du sultan étaient ‘Abdu Karrar, ingénieur, Aḥmed Fagir, expert en matière éducative, Aḥmed ‘Ali, Maḥmûd Ḥajj Isma‘il, Yusuf Ḥajj ‘Abdalla, etc.

-Une délégation du FLE-CR conduite par ‘Abdallah Suleïman a rendu visite au sultan ‘Ali-Miraḥ en mai 1975. Quelle était la fonction de ‘Abdallah Suleïman en ce moment ? Quel était l'objectif de cette visite ?

- ‘Abdalla Suleïman a été assigné après le 1er Congrès du FLE en 1971 en tant que commissaire politique de la région administrative 12 [Dankalia] et a rejoint ‘Ali Moḥamed Ibrahim, Aḥmed Aḥaw, Yasin ‘Abdallah (martyr), Idris Bello, Isma‘il ‘Umar et d'autres cadres. La tâche principale de ces cadres était de restaurer l'existence du FLE dans la zone. Comme je l'ai noté plus haut, nos relations secrètes avec le sultan ‘Ali-Miraḥ étaient anciennes. Par ailleurs, le FLE a adopté lors de son 1er Congrès une résolution soutenant les droits démocratiques légitimes des peuples et nationalités éthiopiens. Ainsi, la visite au sultan avait pour but d'une part de l'informer de la position du FLE sur les droits légitimes des nationalités en Éthiopie et d'autre part d'explorer un domaine de coopération entre les deux parties.

- À la même époque, vous avez rencontré à Khartoum une délégation du Mouvement national de libération Afar (MNLA). Pouvez-vous nous parler de cette rencontre ?

  • 1 Il s'agissait plutôt d'Isma‘il Seyyid Aḥmed. Entretien avec Maḥammoda Aḥmed Ga‘as à Addis Abeba, 26 (...)

- Oui, j'ai rencontré une délégation du MNLA à Khartoum en 1975. La délégation était composée de Yusuf Ḥamuda [Maḥammoda], Muḥamadu [Maḥammoda] Ga'as, et de quelqu'un au nom de ‘Abdulkader Sayid 1. La délégation était accompagnée par une figure bien connue du FLE, Maḥammad Abubaker (Lumumba). Nous avons échangé des idées et des informations et je leur avais promis que le FLE pourrait les aider dans tous les domaines, dans la mesure de ses capacités. Je leur ai aussi promis de faire des efforts pour faciliter l'établissement des contacts diplomatiques entre le MNLA et les pays frères avec lesquels le FLE avait déjà des relations diplomatiques solides.

En conclusion, je me souviens, des conseils et remarques que je leur avais présentées :

« - Vous devez respecter le sultan ‘Ali-Miraḥ, indépendamment de votre analyse et des positions que vous pourriez avoir, pour éviter en sorte les conflits et les malentendus immatures.
- concentrez-vous à étudier la lutte érythréenne et son expérience pour en tirer des leçons importantes.
- Moi et beaucoup d'autres au sein du FLE sont prêts à nous battre côte à côte avec vous dans la région ‘afar pour nos objectifs communs.
- Notre lutte sur deux fronts vise à libérer nos peuples respectifs pour atteindre n'importe quel type de droits usurpés, donc nous n'avons pas de réserve à avoir concernant la coordination maximale et la coopération entre nos deux camps. Ainsi, il est préférable que les Afar érythréens rejoignent le Mouvement du sultan en tant que cadres délégués par les mouvements de libération érythréens. Vous êtes Érythréens, d'origine et de naissance, et je préfère que vous évitez d'être les dirigeants du Mouvement de libération Afar éthiopien dirigé par le sultan ‘Ali-Miraḥ », leur ai-je dit.

La réunion s'est terminée sur ces notes et j'avais assuré la délégation que la direction du FLE ne ménagerait pas ses efforts pour concrétiser ses promesses sur le terrain.

Notes

1 Il s'agissait plutôt d'Isma‘il Seyyid Aḥmed. Entretien avec Maḥammoda Aḥmed Ga‘as à Addis Abeba, 26 novembre 2009.

© Centre français des études éthiopiennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr