Céreq https://books.openedition.org/cereq CC0 abo@cereq.fr Le temps des mobilités et des reconversions professionnelles Une dynamique nouvelle des mobilités et des reconversions professionnelles est aujourd’hui à l’œuvre. Les besoins du marché du travail, notamment sous l’effet des transitions écologique et numérique, en sont le premier moteur. Les aspirations des salariés - à de meilleures conditions d’emploi et de travail, à un équilibre plus harmonieux vie professionnelle/vie personnelle ou à davantage de sens du travail - en constituent le second.

Mais comment se concrétisent ces mobilités et ces reconversions ? La réalité des choix qui s’offrent aux salariés répond-elle à leurs aspirations ? Quel rôle jouent les pratiques de recrutement et de gestion des entreprises ? Quel soutien apporte la politique publique ? L’ouvrage avance un ensemble de données issues des grandes enquêtes du Céreq et en propose des analyses. Il identifie les inégalités d’opportunité et de destin sur un marché du travail en pleine transformation.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/3562 2024-03-06 Florence Lefresne et Éric Verdier Céreq fr Céreq
De plus en plus de sélection dans un enseignement supérieur en segmentation Depuis une dizaine d’années, une série de réformes, visant à accroître la réussite des étudiants, redessine le paysage de l’enseignement supérieur français. De manière plus récente, des transformations sont également à l’œuvre dans l’enseignement secondaire, avec notamment la réforme du baccalauréat général, qui abandonne la logique des séries pour adopter celles de spécialités, dont la combinaison résulte du choix des élèves. Trois logiques sous-tendent ces changements : individualisation des parcours, canalisation des aspirations d’orientation, renforcement des mécanismes de sélection. Les travaux présentés dans cet ouvrage explorent les conséquences de ces réformes, et dressent un bilan dans lequel le système d’enseignement supérieur français apparaît comme de plus en plus segmenté.

Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des inscrits dans l’enseignement supérieur. Il réunit des chargé·es d’études du Céreq, des chercheur·es et enseignant·es-chercheur·es, des représentant·es de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux et des membres de services du MESRI (DGESIP et SIES). Le thème Enseignement supérieur et insertion, nouvelles répartitions des publics a guidé les réflexions et travaux du groupe, dont les résultats sont restitués dans trois ouvrages.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/3286 2023-12-01 Fanette Merlin et Nadine Théophile Céreq fr Céreq
Les femmes dans l’enseignement supérieur : une (r)évolution inachevée Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des inscrits dans l’enseignement supérieur. Il réunit des chargé·es d’études du Céreq, des chercheur·es et enseignant·es-chercheur·es, des représentant·es de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux et des membres de services du MESRI (DGESIP et SIES).

Le thème Enseignement supérieur et insertion, nouvelles répartitions des publics a guidé les réflexions et travaux du groupe, dont les résultats sont restitués dans trois ouvrages.

Cet ouvrage rassemble des travaux relatifs à la place des femmes dans l’enseignement supérieur. Alors qu’elles sont désormais plus diplômées que les hommes, des ségrégations perdurent dans certaines formations et diplômes où la mixité semble à la peine. À partir de données d’enquêtes de terrain ou administratives, les contributions s’attardent sur les parcours des bachelières scientifiques, d’étudiantes en STAPS, de doctorantes et de femmes en reprises d’études.

Les résultats et analyses révèlent que la conciliation des temps sociaux (privés et professionnels), l’accès aux métiers et carrières afférents aux diplômes, les conditions d’études dans des filières où les hommes sont majoritaires conditionnent encore fortement les cursus post-baccalauréat des femmes.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/3303 2023-12-01 Nathalie Beaupère et Carine Érard Céreq fr Céreq
Les expériences étudiantes professionnalisantes : diversité et effets sur les parcours Depuis plusieurs décennies, les gouvernements successifs ont contribué au développement de la professionnalisation de l’enseignement supérieur afin d’améliorer l’insertion professionnelle des étudiants. Les travaux réunis dans cet ouvrage explorent à partir de données locales ou nationales deux formes particulières de professionnalisation des parcours de formation dans l’enseignement supérieur : l’entrepreneuriat et l’alternance. Les analyses produites cherchent notamment à évaluer l’impact de ces types d’expériences sur la réussite universitaire ou les conditions d’insertion professionnelle des étudiants.

Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des inscrits dans l’enseignement supérieur. Il réunit des chargé·es d’études du Céreq, des chercheur·es et enseignant·es-chercheur·es, des représentant·es de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux et des membres de services du MESR (DGESIP et SIES). Le thème Enseignement supérieur et insertion, nouvelles répartitions des publics a guidé les réflexions et travaux du groupe, dont les résultats sont restitués dans trois ouvrages.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/3483 2023-12-01 Alexie Robert Céreq fr Céreq
Chemins vers l’emploi et la vie adulte : l’inégalité des possibles L’insertion des jeunes dans la vie active et sur le marché du travail prend du temps. Au fil des années, certains et certaines stabilisent leurs positions professionnelles, voire amorcent des carrières ascendantes, accèdent à l’autonomie et fondent des foyers. D’autres, en situation de plus grande vulnérabilité, négocient plus difficilement le passage vers l’âge adulte.
Les jeunes sont donc, en fonction notamment de leur diplôme ou de leur localisation géographique, plus ou moins bien armés pour réussir ce processus d’intégration à la fois professionnelle et sociale.
Quatre dimensions – bagage scolaire, réalité géographique, segment professionnel, émancipation puis construction d’une nouvelle famille – configurent ainsi des espaces des possibles loin d’être semblables pour des jeunes sortis du système éducatif dans une même temporalité, donc dans un même contexte économique et social. Cet ouvrage ambitionne de traiter ces quatre entrées à partir des études conduites dans le cadre d’un groupe de travail sur l’interrogation à 7 ans de l’enquête Génération 2010.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/3143 2023-11-08 Thomas Couppié, Arnaud Dupray, Céline Gasquet et Elsa Personnaz Céreq fr Céreq
L’entreprise rend-elle compétent·e ? Les compétences sont aujourd’hui la clé d’enjeux aussi essentiels que la compétitivité économique et la sécurisation des parcours professionnels. La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel propose même d’en faire la « protection sociale active du XXIe siècle ». Quelle place les entreprises occupent-elles dans ce processus ? Quels sont les outils dont elles disposent ? En quoi sont-elles parties prenantes de la politique publique en matière de développement et de reconnaissance des compétences des salariés ?

Trois parties structurent les analyses : les deux premières interrogent l’implication de l’entreprise dans la formation initiale, puis dans la formation continue et le travail. La troisième met la focale sur deux secteurs confrontés aux transitions numérique et énergétique, la logistique et la production électrique.

Le Céreq pose ici la question de la responsabilité sociale des entreprises en matière de compétences, en partie renouvelée par le contexte de la crise sanitaire et de la crise économique d’ampleur qui lui est liée.

L’ouvrage regroupe 10 interventions d’expert·es du Céreq, présentées lors de sa 6e Biennale organisée sous forme de webinaire en septembre 2020. Elles mobilisent les enquêtes conduites par l’établissement, notamment le Dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés (Defis) et l’enquête Génération.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/2255 2023-07-13 Arnaud Dupray, Céline Gasquet et Florence Lefresne Céreq fr Céreq
20 ans d’insertion professionnelle des jeunes : entre permanences et évolutions Depuis 20 ans, les enquêtes Génération visent à éclairer la connaissance sur l’insertion professionnelle des jeunes et aident au pilotage des politiques publiques qui l’accompagnent. Selon les éditions, entre 20 000 et 55 000 jeunes sortis la même année du système scolaire ont été interrogés sur leurs premières années de vie active. Grâce à ce dispositif, le Céreq peut aujourd’hui rendre compte des permanences et des principaux changements en matière d’accès des jeunes au marché du travail, au terme de deux décennies marquées par l’installation du chômage massif et par un accès toujours plus important à l’enseignement supérieur.

Ce travail de synthèse et d’analyse sur longue période est l’occasion d’une prise de recul utile au moment où le champ de la relation formation emploi connaît, ou s’apprête à connaître, une série de réformes.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/2413 2023-07-13 Thomas Couppié, Arnaud Dupray, Dominique Épiphane et Virginie Mora Céreq fr Céreq
Enseignement supérieur : nouveaux parcours, nouveaux publics La massification de l’accès à l’enseignement supérieur s’accompagne d’une diversification des publics estudiantins et de leurs parcours. Cette nouvelle donne fait surgir de nouveaux enjeux scientifiques à relever pour prendre en compte les différentes formes de vulnérabilité et lutter contre les inégalités.

Le type de baccalauréat, les diplômes intermédiaires, les stages en cours d’étude, l’apprentissage... sont autant de composantes qui redessinent les parcours et influent sur les premières années de vie active. Comment se répartissent les jeunes dans ces nouveaux parcours en formation initiale ? Quels en sont les effets sur l’insertion et le rapport au travail ?

La diversification des parcours s’observe aussi chez les adultes en formation post-scolaire, lors de reprises d’études de plus en plus fréquentes pour celles et ceux n’ayant pas poursuivi leurs études ou validé un diplôme de l’enseignement supérieur. Comment est repéré ce public dans les universités ? Dans quelles conditions s’opèrent ces reprises d’études ? Quelle place occupent-elles dans les trajectoires personnelles et professionnelles ?

Les 13 contributions regroupées dans cet ouvrage mettent en évidence de nouveaux parcours dans l’enseignement supérieur et leurs liens avec les inégalités. Chacune est issue des travaux du groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES) du Céreq.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/3050 2023-07-13 Thomas Couppié, Arnaud Dupray, Céline Gasquet et Philippe Lemistre Céreq fr Céreq
Territoires et parcours. De nouvelles trajectoires d’emploi et de formation à l’épreuve des territoires ? Chaque année depuis 1994, les journées du longitudinal (JDL) constituent un temps fort de la vie scientifique du Céreq. Elles sont co-organisées par le Céreq et un des centres associés de son réseau implantés dans des laboratoires ou des unités de recherche.

C’est le centre associé de Caen ESO (UMR Espaces et Sociétés) qui accueille les XXVIIIèmes journées. Elles sont l’occasion d’échanges autour de la relation formation-emploi à travers des méthodes longitudinales quantitatives et qualitatives. Le thème choisi, « territoire et parcours », illustre l’analyse des rapports entre société et espace qui mobilise les géographes dans un contexte interdisciplinaire. Le territoire est marqué par une importante variété de contextes économiques, sociaux, productifs, démographiques, etc. Leur combinaison produit des disparités territoriales dont la prise en compte favorise la production de connaissances nouvelles.

Les XXVIIIèmes journées sont l’occasion de s’interroger sur la façon dont l’analyse longitudinale de la relation formation emploi au cœur des JDL peut s’enrichir de l’introduction d’une dimension spatiale.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/2676 2023-06-27 Patrice Caro et Agnès Checcaglini Céreq fr Céreq
Trajectoires et carrières contemporaines : nouvelles perspectives méthodologiques Les XXVIIèmes journées du longitudinal (JDL) proposent d’éclairer les carrières scolaires et professionnelles contemporaines. Elles visent à questionner l’articulation entre choix individuels et structures sociales, actualiser les connaissances sur ce champ de recherche et discuter des nouvelles perspectives ouvertes par les avancées méthodologiques que ce champ a connu depuis les années 2000. Les contributions présentées dans cet ouvrage permettent ainsi de mieux comprendre les ruptures et les continuités des trajectoires, au regard notamment de l’impact des crises, d’analyser les différentes étapes de la carrière du point de vue des individus et des contraintes du marché du travail, à travers une diversité d’approches : articulation de méthodes quantitatives habituellement cloisonnées, de méthodes quantitatives et qualitatives ou encore l’utilisation de nouvelles sources de données (big data).

Ces journées sont organisées par le laboratoire PACTE (UMR 5194, IEP-CNRS-Université Grenoble Alpes), centre associé du Céreq, avec la participation du laboratoire LaRAC (EA 602, Université Grenoble Alpes).

Chaque année, les JDL, organisées par le Céreq ou un de ses centres associés, réunissent des chercheurs et chercheuses autour d’une problématique inscrite dans une approche longitudinale de l’analyse de la relation formation-emploi. Les actes des rencontres sont édités tous les ans par le Céreq.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/1789 2022-10-13 Isabelle Borras, Nathalie Bosse, Laurence Baraldi, Gilles Bastin, Pierre Bataille, Gérard Boudesseul, Thomas Couppié, Christine Durieux, Dominique Épiphane, Jean-François Giret, Antoine Machut, Pierre Mercklé, Nadia Nakhili, Fernando Núñez-Regueiro, Sidonie Naulin, Annick Valette, Madeleine Zalkind et Patrick Werquin Céreq fr Céreq
Reprise d’études à l’université : quels publics, quelles finalités ? Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des étudiant·e·s de l’enseignement supérieur. Il réunit des chargé·e·s d’études du Céreq, des chercheur·e·s et enseignant·e·s chercheur·e·s, des représentant·e·s de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux, des membres de services du MESRI (DGESIP et SIES), de l’agence ERASMUS + France et de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

Les dernières journées ont eu lieu à Marseille les 6 et 7 juin 2019. Quatre projets d’ouvrages y ont été présentés dont celui-ci qui porte sur les reprises d’études à l’université. Qui sont ces publics de plus en plus nombreux ? Comment les repérer ? Quelles sont leurs motivations ? Quelle place prend la reprise d’études dans leurs trajectoires personnelle et professionnelle ? S’inscrit-elle comme une deuxième chance, en continuité d’un parcours antérieur ? Est-elle toujours formalisée par un dispositif de formation professionnelle continue ? Autant d’interrogations que les différentes contributions (construites à partir de sources et de méthodes d’analyses différentes) se proposent d’explorer en dressant un portrait de cette catégorie d’étudiants dont l’hétérogénéité des situations et des profils n’est plus à démontrer.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/652 2022-07-21 Valérie Canals et Séverine Landrier Céreq fr Céreq
Formation continue et parcours professionnels : entre aspirations des salariés et contexte de l’entreprise « Levier déterminant de la compétitivité des entreprises », « élément structurant de la sécurisation des parcours des personnes », instrument de « liberté de choisir son avenir professionnel », la formation continue est érigée en solution privilégiée pour le marché du travail. Les enjeux de la crise ouverte par la pandémie du Covid 19 pourraient bien aussi se décliner en termes de formation continue, notamment autour des besoins de reconversion. Pourtant, concilier les besoins des entreprises avec les aspirations professionnelles des personnes ne va pas de soi.

Les travaux présentés dans cet ouvrage collectif, réalisés dans le cadre du premier groupe d’exploitation du Dispositif d’enquêtes couplées sur les formations et les itinéraires des salariés (Defis), éclairent, chacun à sa façon et sous des angles variés, les multiples enjeux de la formation continue. Ils questionnent la formation des salariés en lien avec leurs aspirations et les parcours professionnels. Ils tentent également de mieux comprendre la manière dont les différentes configurations productives et le contexte des entreprises peuvent influencer leurs pratiques de formation, de recrutement et autres modes d’acquisition des compétences.

Conçu comme un lieu d’échanges et de dialogue pluridisciplinaire autour des données Defis, le groupe d’exploitation a réuni des chercheurs issus du Céreq, des universités ou laboratoires CNRS et autres organismes publics. Leurs appartenances disciplinaires sont variées (économie, sociologie, gestion, sciences de l’éducation) et les méthodologies mobilisées associent parfois une approche qualitative à l’analyse des données quantitatives.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/810 2022-07-21 Ekaterina Melnik-Olive et Danièle Guillemot Céreq fr Céreq
Sélections, du système éducatif au marché du travail Les enjeux des 26èmes journées du longitudinal (JDL) étaient d’examiner les formes de la sélection, ainsi que leurs évolutions et leurs articulations, d’interroger l’expérience de celles et de ceux qui sont sélectionnés et de celles et de ceux qui sélectionnent et de distinguer les ressemblances et les dissemblances entre les deux univers scolaire et professionnel. L’approche longitudinale requise pour ces journées a permis d’analyser les sélections successives au fil des parcours, dans le système éducatif puis vers et sur le marché du travail, ceci notamment en examinant les déterminants qui conduisent à accéder ou non à telle ou telle position dans le système éducatif (niveau, filière, spécialité, etc.) ou sur le marché du travail (qualification, secteur, etc.). À cette fin, les contributions se sont appuyées sur des méthodes quantitatives, via des enquêtes nationales ou locales, ou qualitatives, par des entretiens biographiques et/ou des interrogations répétées.

Ces journées ont été organisées par le centre associé au Céreq de Toulouse du Laboratoire CERTOP (UMR-CNRS et Université Jean-Jaurès), avec la participation des laboratoires EFTS (UMR Université Jean-Jaurès et ENSFEA) et LPS-DT (EA Université Jean-Jaurès). Elles se sont déroulées en visioconférences, les 12 et 13 novembre 2020, et ont bénéficié du soutien financier de l’Université Jean-Jaurès Toulouse 2, de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), du Céreq et des trois laboratoires organisateurs.

Depuis plus de 20 ans, les JDL sont organisées par le Céreq ou un de ses centres régionaux associés. Elles regroupent une centaine de chercheur·e·s autour d’une thématique inscrite dans une approche longitudinale de l’analyse de la relation formation-emploi. Les actes des rencontres sont édités tous les ans par le Céreq.

]]>
https://books.openedition.org/cereq/1004 2022-07-21 Marianne Blanchard, Gérard Boudesseul, Thomas Couppié, Dominique Épiphane, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Christelle Manifet, Boris Ménard, Benjamin Saccomanno, Catherine Soldano et Patrick Werquin Céreq fr Céreq