Version classiqueVersion mobile

Propriété et territoire

 | 
Odile Hoffmann

Première partie. De la régulation foncière aux techniques territoriales de gouvernement : les outils de la territorialisation coloniale

Introduction de la première partie

Texte intégral

1L’histoire institutionnelle de la propriété est tout sauf linéaire, même dans un pays de création récente et de faible superficie comme le Belize. Accidents de l’histoire et conjonctures constituent autant d’opportunités saisies, ignorées ou délaissés par les acteurs du moment qui élaborent, dans le conflit ou des consensus toujours partiels, des modes spécifiques de régulation territoriale. Les voies suivies, de même que les impasses ou les emballements, ne résultent pas d’un déterminisme historique mais plutôt de pratiques différenciées dans l’espace comme dans le temps. Cette première partie est l’histoire de la mise aux normes de l’appropriation territoriale en contexte colonial puis post-colonial ; elle montre combien l’institutionnalisation de la propriété se fait dans un contexte d’extrême précarité, ce qui est à la fois une contrainte et une liberté.

© Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search