Version classiqueVersion mobile

Le Protoclassique à La Lagunita

 | 
Alain Ichon
, 
Marie Charlotte Arnauld

Annexes. Description des poteries entieres (Alain Ichon). Étude du materiel osseux et des coquillages (Véronique Gervais-Cloris, J. Arroyo et O. J. Polaco)

Annexe 4. Poteries des Sites Protoclassiques ou Classiques ou Classiques Anciens (municipio de San Andrés Sajcabajâ)

Alain Ichon

Texte intégral

1Outre La Lagunita, les principaux sites de cette période ayant fourni des poteries entières sont : San Andrés Sajcabajâ, Sabaquiej, Los Cimientos-Chustum et Chiboy 1 (fig. 43).

2Les poteries mises au jour dans le monticule de San Andrés Sajcabajâ ont déjà été décrites (Ichon et Viel 1984 : 38 et sq.). Les vases cylindriques de la fig. 25 sont du type Nogaro Noir Incisé et pourraient être protoclassiques compte tenu de leur situation dans les niveaux supérieurs du monticule. Le bol Choton Orange-sur-Gris de la fig. 130b est, lui, certainement protoclassique ou classique anciens.

3Nous avons pu examiner une dizaine de poteries provenant du site de Sabaquiej : la plupart sont des bols apodes ou tripodes de profil simple ou à ressaut basal peu marqué, parfois décorés de pastilles ponctuées, de type Tupal Orange-Rouge (simple) ; l’un d’eux porte un décor simple de lignes ondulées ou en crochets, à l’intérieur et à l’extérieur (type Tupal Rouge-sur-Orange). Il y a aussi un vase-support en sablier beige décoré d’une seule bande rouge dans la partie rétrécie.

Tombe de Los Cimientos-Chustum

4Cette tombe du Classique ancien contenait vingt-deux poteries réparties en deux groupes, neuf à l’est et treize à l’ouest (fig. 103) :

  • deux encensoirs de type Rabolio à Piédestal, presque identiques. Le piédestal, percé à l’arrière d’une croix Kan irrégulière, supporte à l’avant une effigie humaine représentant un visage aux yeux clos surmonté d’un grand bec courbe. Dans la profusion d’éléments décoratifs appliqués, on note deux motifs serpentiformes. La hauteur totale est de 13 cm. Les encensoirs sont engobés de rouge pâle, certains détails soulignés d’un rouge plus vif ; leur style presque baroque contraste avec celui des encensoirs Rabolio de la tombe C-44 et de la grotte de La Lagunita.
  • quatre encensoirs de type Canuto Brun : bols ouverts décorés d’excroissances coniques disposées en quinconce ou en lignes. L’engobe mat. allant du rose au gris et au noir, couvre toute la pièce. Diamètre : 19 à 24 cm.
  • douze bols tripodes de type Tupal Graphite-sur-Rouge, à ressaut basal et supports tronconiques pleins. Sur l’engobe rouge poli, les bandes extérieures noires soulignent deux rainures peu profondes ; l’intérieur est aussi peint en noir jusqu’à mi-hauteur. Quelques exemplaires présentent trois groupes de deux pastilles en légère saillie sur le bord extérieur ; l’un d’eux a trois bandes noires verticales reliant les bandes horizontales. Diamètre moyen : 22 cm (de 20 à 23,4).
  • un petit bol à décor intérieur rouge sur orange (fig. 103e). Sur l’engobe orange poli (5 YR-4/8), le décor intérieur rouge (2.5YR-4/8) est composé d’un triple motif de volutes suspendues au bord, et d’un motif central, de volutes lui aussi, très effacé. Cette poterie peut être rattachée au groupe Tupal, type Tupal Rouge-sur-Orange.
  • un bol en calotte Tupal Orange-Rouge (simple) (fig. 103f). Le seul décor est une grosse pastille rectangulaire appliquée sur le bord extérieur. Une partie de la poterie manque, mais il est possible que cette pastille ait été unique, compte tenu de la tendance à la dissymétrie dans les poteries protoclassiques, dont nous verrons d’autres exemples. Diamètre : 23,7 cm.
  • une petite jarre globulaire rouge à quatre anses-ruban, du groupe Ticon (fig. 103g).
  • un bol tripode à ressaut basal, décor incisé et excisé (fig. 103h). La forme est celle des douze bols décrits plus haut, mais ici le décor en diagonale comprend un motif de monstre stylisé traité selon la technique incisé-excisé (gouged-incised). Les incisions sont faites dans l’argile dure – mais non cuite – après polissage. Les deux motifs sont séparés par une bande rouge foncé (10R-3/6) sur l’engobe brun-rougeâtre (5YR-5/6) couvrant l’intérieur et l’extérieur du bord. Ce type de décor, peut-être inspiré de la céramique Tzakol du Petén, est inconnu dans la grotte de La Lagunita, ce qui nous fait supposer qu’il est plus tardif et confirme la datation du Classique ancien de la tombe.

Site de Chiboy 1

5Une dizaine de poteries entières provenant de fouilles clandestines ont pu être sauvées ; elles sont certainement contemporaines de celles de la grotte C-48 (fig. 104).

6Trois d’entre elles appartiennent au groupe Nogaro, type Brun ou Noir :

  • grand plat brun-noir tétrapode à supports mammiformes creux, rebord labial festonné représentant un animal (tortue ?) ;
  • petit bol à bord rentrant décoré de panneaux incisés et de pastilles (fig. 104b) ;
  • grand bol tripode Nogaro Noir (simple). Supports pleins à épaulement “pseudo-mammiformes” ; une pastille unique sur le bord, pincé à cet endroit (fig. 104c).

Fig. 104 – Poteries de Chiboy l.a/ plat tétrapode mammiforme Nogaro Brun modelé et incisé. b/bol Nogaro Brun incisé. c/ bol tripode Nogaro Noir à bord pincé et pastilles. d/ plat tétrapode Tupal Orange-Rouge (simple) à ressaut basal. e/ bol tripode Tupal Orange-Rouge Incisé. f/ bol tripode à décor de cannelure et pastilles dissymétrique. g/ grand bol Tupal à rainures et pastilles. h/ bol à décor dichrome incisé Tupal Graphite-sur-Rouge. i/bol tripode Tupal. j/ vase campanifonne tétrapode à décor noir et rouge sur orange.

7Six poteries sont du groupe Tupal (orange-rouge) :

  • grand plat tétrapode à hauts supports cylindriques creux faisant sonnaille. Le ressaut basal est bien marqué (fig. 104d) ;
  • bol tripode à bord rentrant Tupal Orange-Rouge Incisé (fig. 104e). Supports pseudo-mammiformes pleins. L’engobe ne couvre que la partie supérieure de la poterie, décorée d’incisions horizontales et verticales, ces dernières en groupes de 13, 13 et 16 séparés par une pastille. Les incisions sont faites dans l’argile sèche avant cuisson. Diamètre maximum : 20, 7 cm ;
  • bol tripode de même type mais ouvert, à supports tronconiques pleins (fig. 104f). Le décor, asymétrique, comprend trois rainures horizontales larges et profondes se terminant par des pastilles coniques et laissant une partie de la poterie
  • environ 1/5-non décorée. Une pièce comparable, mais dotée de quatre supports mammiformes. est attribuée à la phase Balam 1 de Zacualpa par Wauchope (1975 : fig. 32a) ;
  • Bol orange à noir, à bord rentrant, décoré de pastilles et de larges rainures lui donnant un aspect “à côtes de melon” (fig. 104g) ;
  • bol en calotte à décor incisé et peint, dichrome graphite sur rouge (fig. 104h). La poterie est pincée aux extrémités d’un diamètre pour représenter une demi-calebasse ; l’une des deux dépressions est ornée d’une pastille. Le décor incisé en chevrons est tracé dans l’argile sèche avant engobage ; les triangles ainsi formés sont alternativement noirs et rouges. Une pièce comparable provient de nos fouilles sur le Chixoy à Los Encuentros (Ichon et Hatch 1982 : fig. 79b). Ce style de décor dérive directement du type Utatlan Dichrome Incisé préclassique, mais les poteries sont à rattacher au groupe protoclassique Tupal ;
  • grand bol ouvert à trois supports coniques pleins (fig. 104i).

8Enfin, deux des poteries de Chiboy 1 sont probablement importées du Petén :

  • un bol à base annulaire et rebord basal, décoré du motif du monstre en noir et rouge sur orange, presque identique au bol Ixcanrio Orange Polychrome B-2/11 de la grotte de La Lagunita (fig. 1010 ;
  • un vase campaniforme doté de quatre supports mammiformes allongés (fig. 104j, d’après photo). Le décor complexe, en noir et rouge sur orange, représente entre autres motifs le “quadrupède” écartelé
  • probablement un crapaud – qui figure parmi les motifs de la phase Miraflores à Kaminaljuyu.

Table des illustrations

Légende Fig. 104 – Poteries de Chiboy l.a/ plat tétrapode mammiforme Nogaro Brun modelé et incisé. b/bol Nogaro Brun incisé. c/ bol tripode Nogaro Noir à bord pincé et pastilles. d/ plat tétrapode Tupal Orange-Rouge (simple) à ressaut basal. e/ bol tripode Tupal Orange-Rouge Incisé. f/ bol tripode à décor de cannelure et pastilles dissymétrique. g/ grand bol Tupal à rainures et pastilles. h/ bol à décor dichrome incisé Tupal Graphite-sur-Rouge. i/bol tripode Tupal. j/ vase campanifonne tétrapode à décor noir et rouge sur orange.
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/7753/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 128k

© Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 2021

Licence OpenEdition Books

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search