Version classiqueVersion mobile

Archéologie de sauvetage 6 : La Vallée moyenne du Rio Chixoy (Guatemala)

 | 
Alain Ichon
, 
Denise Douzant-Rosenfeld
, 
Pierre Usselmann

Annexe I. Fouille du site de MOCOTORRO

Marie-France Fauvet-Berthelot

Texte intégral

1L’un des trois sites “perchés” connus du grand Cauinal, Mocotorro est situé au sud-est du centre cérémoniel qu’il domine de quelque 200 m. Le site s’étend sur un sommet aplani, de tuf volcanique, orienté est-ouest, de 220m de long et 65 m de large. Il est limité à l’est et au sud par des pentes abruptes, raides vers l’ouest et le nord. Tout le site est, ou a été, mis en culture.

2Il comprend 31 structures (dont on a seulement relevé le plan ; aucune d’entre elles n’a été fouillée), construites en dalles et petits blocs de tuf, disposées sur cinq terrasses qui s’échelonnent de l’ouest vers l’est (groupes E, D, C, B et A). Ces terrasses ont été aménagées pour compenser un fort dénivelé (37 m) entre les points extrêmes du site, dénivelé important surtout dans la partie ouest où une série de murs de soutènement forment des petites terrasses (groupe E).

3La circulation entre les terrasses s’effectue par un escalier formé de larges gradins situé au nord, bien conservé entre les groupes E et D.

4Le groupe principal de Mocotorro est le B, situé sur l’avant-dernière terrasse (depuis le bas), légèrement en contrebas du groupe A. Ce groupe comprend, au sud, une place carrée d’une vingtaine de mètres de côté autour de laquelle sont disposée, à l’est, une grande structure stuquée (B-1), au centre un petit autel (B-3), au nord une plate-forme basse stuquée (B-2), à l’ouest une petite structure ovale (B-4), au sud enfin, une autre plate-forme, non stuquée, (B-8). La terrasse se prolonge au nord avec trois plates-formes d’habitation (B 5, 6, 7).

5La structure B-1, orientée nord-sud, s’adosse à la terrasse du groupe A. Elle mesure 10,60 x 7,35 m, a hauteur de 2,50 m à l’ouest, 0,75 m à l’est. Elle est en dalles de tuf, entièrement stuquée, avec un escalier sur la face ouest.

6À l’est, le mur stuqué est limité par un dallage de 1,50 m. de large recouvert d’un revêtement d’argile cuite. Sur le mur nord sont visibles trois petits gradins de 20 à 25 cm de hauteur. Le mur de façade, très détruit, devait comporter un seul escalier. Au sud, la structure s’appuie sur des blocs de tuf en place.

7Le matériel céramique est représenté dans le remblai par deux fragments de figurine : un bras et un pied en céramique beige et rosée, provenant d’encensoirs, ainsi que des fragments d’encensoirs en sablier, à bord en bourrelet ; le matériel lithique dans le remblai nord, par un fragment de battoir à écorce parallélépipédique avec gorge centrale, de 40 cm de large et 0,45 cm d’épaisseur, en pierre grisâtre.

8Structure stuquée, B-1 est une structure cérémonielle. Si on se réfère au tableau des dimensions des structures cérémonielles de Cauinal d’A. Ichon, elle entre dans la catégorie des petites pyramides temple, comparable à celle de Chicruz. Sa fonction se confirme par la présence d’un petit autel et d’une plateforme longue stuquée. Ce petit groupe forme un petit centre cérémoniel.

9B-3, située à 5 m du centre de la façade ouest de B-1, est une petite structure carrée de 1,70 m de côté, de 0,20 m de hauteur, en petites dalles de tuf, sans trace de stuc. Elle contenait quelques tessons : fragment de main droite de figurine d’encensoir, fragments d’encensoirs à manche et en sablier. Il s’agit d’un petit autel en relation avec la pyramide-temple B-1.

Fig. 104 – Mocotorro. a/ La vallée du rio Cala, le centre de Cauinal et la colline de Mocotorro, vus du nord. b/ Plan du site de Mocotorro.

10La structure basse B-2 est très détruite ; orientée est-ouest, elle mesure 11,50 x 5 m. Il n’y a pas d’indice de la nature de sa superstructure. Son aménagement intérieur comprend un banc en U (?) de 1,60 m de large visible le long des murs ouest et nord. Son sol, dont il reste quelques lambeaux, était stuqué. Elle contenait peu de matériel.

11Sa situation, ses dimensions, son stuc, permettent d’identifier B-2 : c’est la “maison du conseil” de ce petit groupe (comparable par ses dimensions à celle de la Casa de Cundo).

12Les autres structures de la place sont très détruites et il y a peu de choses à dire sur leur compte.

13B-4 est une petite structure ovale, orientée nord – sud, de 2,50 x 2 m, d’une hauteur de 15 cm, en dalles de tuf, avec quelques dalles dressées (?). Elle contenait un fragment de figurine : pied en céramique beige, ainsi que quelques fragments d’encensoirs en sablier. Peut-être s’agit-il d’un autel, mais son état de conservation est trop médiocre pour qu’on puisse rien affirmer.

14La str. B-8 est une plate-forme rectangulaire orientée est-ouest, qui mesure 7,30 x 2,50 m et a une hauteur de 0,30 m. Elle est également très détruite. Elle ne présentait pas de trace de stuc. Ses dimensions et son plan la classent dans la catégorie des structures d’habitation.

15Les autres plates-formes de ce groupe sont des habitations. Ce sont :

16– B-5, orientée est-ouest, de 5,90 x 2,30 m ;

17– B-6, orientée nord-ouest-sud-est, de 8,50 x 3,20 m, dans le remblai de laquelle on a trouvé une pointe de lance en obsidienne ;

18– B 7, orientée nord-sud, de 5,50 x 2 m.

19A ce site qu’on croyait seulement un site d’habitat, le groupe B donne un aspect cérémoniel inattendu, même s’il est modeste.

20Les autres groupes de Mocotorro comportent des plates-formes d’habitation.

21Le groupe A, situé sur le sommet aplani du cerro, sur une grande terrasse orientée est-ouest de 80 x 40 m ou affleure en maints endroits le tuf en bancs horizontaux, est limité à l’est par un mur, légèrement en contrebas, qui borde le site au-dessus du ravin. Ce groupe comprend 14 structures, toutes rectangulaires à l’exception de A-11, disposées pour la plus grande partie autour d’une place centrale. La majorité d’entre elles sont orientées est-ouest. Huit (A-2, 3, 5, 6. 7, 9, 12 et 13) mesurent de 4,60 x 2,80 à 3,60 m (catégorie B de Cauinal), deux plus de 8m, A-1 et A-8 (catégorie C), deux sont de petite taille (3 m de côté maximum), A-4, et A-10 (catégorie A). Elles ont une hauteur de 30 à 40 cm, sont construites en dalles et petits blocs de tuf, d’origine locale. On a trouvé dans le remblai de A-6 de nombreux fragments de bahareque qui permettent de connaître le type de superstructure existant probablement sur la majorité des plates-formes.

22Le matériel recueilli dans les remblais est essentiellement domestique, mais comprend aussi des fragments d’encensoir en sablier (A-6, A-7), moulés (A-8), des figurines (A-6, A-7 : pied et bras).

23Trois grattoirs d’obsidienne épais, carénés, étaient regroupés dans le remblai nord de A-8.

24A-11 est unique dans le groupe, ovale, orientée est ouest, de 1,80 x 1,50 m ; elle est très détruite.

25Trois structures paraissent avoir une importance particulière : A-6 et A-7 qui contiennent plusieurs fragments d’encensoirs, A-8 avec ses trois grattoirs d’obsidienne, outils qui semblent ne pas être utilisés à Cauinal (peut-on associer ces trois grattoirs au battoir à écorce de B-1 et supposer que se préparait le papier d’amatle à Mocotorro...?) .

26En contrebas du groupe B, le groupe C s’étend sur une étroite terrasse à forte pente. Il comprend seulement deux structures, l’une, à l’est, carrée, de 1,40 m de côté (C-2), orientée à peu près comme B 3 et qui pourrait être également un petit autel en mauvais état. L’autre (C-1), à l’extrémité nord de la terrasse, est une plate-forme orientée nord-sud, de 5,80 x 2,50 m.

27Le groupe D. en contrebas du groupe C, s’étend sur une terrasse d’une dizaine de mètres de large, relativement plane. A son extrémité nord débouche l’escalier déjà mentionné. Il comprend cinq plates formes d’habitation, de petite taille (moins de 6 m) orientées nord-sud pour deux d’entre elles (D-3 et 6), est-ouest pour les autres (D-l, 2 et 5). La céramique recueillie est domestique, avec deux fragments de type Forteresse.

28Le groupe E enfin, celui par lequel on accède au site depuis Cauinal, présente une forte pente qui a été aménagée en petites terrasses, sur lesquelles il devait y avoir des plates-formes d’habitation, peu visibles actuellement du fait de la milpa, à l’exception de E-12, en bordure sud du groupe, orientée nord-sud, de 7,40 x 2,60 m. Les petites terrasses en dalles et blocs de tuf ont une hauteur de 50 à 80 cm et mesurent de 3 à 17 m de long.

29Parmi les trois sites perchés de Cauinal, ce petit site habité par 150 personnes environ occupe une place particulière. C’est en effet le seul qui soit en relation directe avec le centre cérémoniel, assurant un relais avec les autres sites perchés, Pasulup et Cerro del Talpetate.

30C’est aussi le seul qui possède un petit centre cérémoniel comprenant une petite pyramide et une longue plate-forme stuquées.

31L’étude du groupe A’ de Cauinal, celle des sites d’El Talpetate et Mocotorro nous permettent d’avoir une idée assez précise de l’habitat dans le grand Cauinal. Il s’agit d’un habitat groupé, dense à proximité du centre cérémoniel comme sur les sites perchés. Cet habitat comprend toujours, outre des plates-formes d’habitation, des structures cérémonielles plus ou moins élaborées ainsi que des structures à fonction civico-administrative. Il est aussi le lieu d’activités spécialisées.

32Sur le plan économique comme sur le plan stratégique, les occupants des zones résidentielles jouaient un rôle capital pour la survie du centre cérémoniel.

Table des illustrations

Légende Fig. 104 – Mocotorro. a/ La vallée du rio Cala, le centre de Cauinal et la colline de Mocotorro, vus du nord. b/ Plan du site de Mocotorro.
URL http://books.openedition.org/cemca/docannexe/image/7152/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 130k

© Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 2021

Licence OpenEdition Books

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search