Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

San Andrés Sajcabajá

Peuplement, organisation sociale et encadrement d'une population dans les hautes terres du Guatemala

Henri Lehmann (dir.)
Études mésoaméricaines

Éditeur : Centro de estudios mexicanos y centroamericanos

Lieu d’édition : Mexico

Publication sur OpenEdition Books : 28 janvier 2020

Collection : Études mésoaméricaines

Année d’édition : 1983

Nombre de pages : 155


Présentation

Une équipe pluridisciplinaire s'est intéressée au « pays Quiche » situé dans les hautes terres occidentales du Guatemala. Celles-ci, où sont concentrés les trois quarts de la population indienne du pays, sont occupées depuis l'époque préclassique (600 ± 100 av. J.-C), selon les résultats des fouilles archéologiques. Cependant, les trois archéologues de l'équipe étudient essentiellement le site classique (600-900 ap. J.-C.) de Los Cerritos Chijoj : A. Ichon analyse la fonction des édifices cérémoniels ; H. Lehmann décrit le jeu de balle ; M.-F. Fauvet-Berthelot, s'attachant plus spécialement à la zone d'habitat de ce site, met en évidence d'une part la relation étroite entre la fonction sociale des « structures » et l'aménagement de l'espace, d'autre part la fonction à la fois résidentielle, funéraire et cérémonielle de cette zone.


Sommaire

Alain Ichon, Henri Lehmann et Marie-France Fauvet-Berthelot

Chapitre I. Los Cerritos-Chijoj

Henri Lehmann

Postface

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.