Desktop versionMobile version

Terre et société coloniale

 | 
Michel Bertrand

Conclusion. Colonisations, acculturation, résistances

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book can also be purchased on the sites of partner bookstores, in PDF and ePub formats, if the publisher has opted for commercial distribution. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

Au terme de cette étude, la région de Rabinal apparaît bien comme une zone où originalité et banalité s’entremêlèrent dès l’ère préhispanique et jusqu’au xixe siècle. L’histoire de Rabinal, pendant cette période, pourrait d’ailleurs se résumer dans cette formule : la disparition progressive d’une personnalité régionale forte au profit d’une intégration croissante dans des ensembles plus vastes.

Avant l’arrivée européenne, la région de Rabinal constituait une zone relativement cohérente. Exclusivement Pokom jusqu’aux xiie-xiiie siècles, ses habitants y avaient développé un mode de vie, une organisation sociale et spatiale et des cultes spécifiques.

L’intrusion des Rabinaleb modifia la personnalité de la région, sans pour autant en faire disparaître la cohérence. Au fur et à mesure de leur installation progressive, les Maya-Quiché Rabinaleb imposèrent leur système social, politique et religieux, remplaçant ainsi une organisation par une autre. Certes, la région ne vivait pas repliée sur...

© Centro de estudios mexicanos y centroamericanos, 1987

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

This digital publication is the result of automatic optical character recognition.
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search