Version classiqueVersion mobile

Les inscriptions de la mosquée de Ḏī Bīn au Yémen

 | 
Nahida Coussonnet
, 
Solange Ory

IV. La petite stèle sur le cénotaphe de l’imām

Introduction

Texte intégral

  • 59 Il nous a été impossible de photographier cette stèle. Nous ne pouvons donc pas en donner un fac‑si (...)
  • 60 Cf. SCHNEIDER (M.), op. cit., J. A., 1‑2, fig. 18 et J. A., 3‑4, fig. 38 et 41.

1La présence de cette stèle sur le cénotaphe de l’imām n’est pas un cas isolé59. À Ẓafār Ḏī Bīn, une toute petite stèle anépigraphe a été plantée dans la terre du cénotaphe de l’imām al‑Manṣūr. Une stèle inscrite a été également déposée sur celui de l’émir al‑Nāṣir li‑dīn Allāh ‛Izz al‑dīn Muḥammad, fils de l’imām al‑Manṣūr60 ; nous en avons vu d’autres, notamment à Ṯulā, sur le cénotaphe en bois de l’imām Šaraf al‑dīn. Celle‑ci est en calcaire, en forme d’arc arrondi ; elle a été déposée sur la terre qui remplit l’intérieur du cénotaphe. Un bandeau inscrit souligne le contour de l’arc. Douze lignes d’écriture cursive fine et serrée remplissent la zone à l’intérieur du bandeau.

Notes

59 Il nous a été impossible de photographier cette stèle. Nous ne pouvons donc pas en donner un fac‑similé.

60 Cf. SCHNEIDER (M.), op. cit., J. A., 1‑2, fig. 18 et J. A., 3‑4, fig. 38 et 41.

© Centre français de recherche de la péninsule Arabique, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search