Version classiqueVersion mobile

Les inscriptions de la mosquée de Ḏī Bīn au Yémen

 | 
Nahida Coussonnet
, 
Solange Ory

II. La graphie du cénotaphe de l’imām Aḥmad b. al-Ḥusayn

Les caractères particuliers

Texte intégral

  • 15 Cf. supra p. 20 et note 14.
  • 16 Le grand mystique, al‑Ḥallāğ écrivait: « Le Coran contient la science de toute chose ; or, la scien (...)

1Outre les ‛ayn initiaux polylobés et les ‛ayn médians dont nous avons signalé plus haut l’originalité et l’intérêt15, les lām‑alif jouissent généralement d’un traitement de faveur dans les inscriptions monumentales arabes, vu leur connotation philosophique et leur contenu symbolique16. Dans les inscriptions du cénotaphe, cinq types différents de lām‑alif ont été repérés : dans le premier, les hampes verticales sont croisées deux fois : au centre et juste au‑dessus de la base trilobée et évidée (70). Dans le second, un nœud circulaire tressé se développe au niveau du croisement unique des hampes (128 et 187). Les deux types suivants ne diffèrent que par l’orientation des biseaux des hampes et le tracé de la base, légèrement atrophiée dans le premier (154) et légèrement plus évasée dans le second (177). Les hampes du cinquième type ne se croisent pas. Elles sont entièrement parallèles et une indentation semi‑circulaire marque le centre de chacune d’elles, esquissant ainsi un cercle.

2Le mot Allāh fait également l’objet de certains traitements particuliers.

3Dans cette inscription la différence avec les autres mots est à peine perceptible et se résume dans un allongement de la hampe du hā’ final.

4La basmala se distingue par l’étirement en hauteur de la première lettre (bā’) qui atteint la limite supérieure du bandeau.

Pl. IX. Alphabet du bord du cénotaphe.

Pl. IX. Alphabet du bord du cénotaphe.

Pl. X. Alphabet de la plaque de calcaire de la face sud.

Pl. X. Alphabet de la plaque de calcaire de la face sud.

Notes

15 Cf. supra p. 20 et note 14.

16 Le grand mystique, al‑Ḥallāğ écrivait: « Le Coran contient la science de toute chose ; or, la science du Coran est dans ses Lettres initiales, la science de ses initiales est dans le Lām‑Alif, la science du Lām‑Alif dans l’Alif. la science de l’Alif dans le Point Primordial ». Cf. MASSIGNON (Louis), « L’alphabet philosophique d’Ibn Sînâ et sa philosophie orientale » dans Les Cahiers de l’Oronte, Dar al‑Maaref, Beyrouth, s.d., p. 25 et « La philosophie orientale d’Ibn Sīna et son alphabet philosophique », dans Opera Minora, t. II, Beyrouth, 1963, p. 591‑605.

Table des illustrations

Titre Pl. IX. Alphabet du bord du cénotaphe.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/980/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Titre Pl. X. Alphabet de la plaque de calcaire de la face sud.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/980/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 136k

© Centre français de recherche de la péninsule Arabique, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search