Version classiqueVersion mobile

Le Yémen vers la République

 | 
François Burgat
, 
Éric Vallet

III. La révolution en marche

Vers la victoire de la République

نحو انتصار الجمهورية

Entrées d'index

Géographique :

Hodeida

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

(637) L’imam Aḥmad décède le 19 septembre 1962, des suites de l’attentat de Hodeida. Son lit de mort est conservé au palais al-‘Urḍī à Taez

توفي الإمام في ١٩ سبتمبر ١٩٦٢ متأثراً بالجراح التي أصيب بها في محاولة اغتياله في الحديدة

Image 100000000000049D000003167F7DD1D7.png

L’attentat de 1961 à Hodeida

Le 1er avril 1961, alors que l’imam Aḥmad entre dans l’enceinte de l’hôpital de Hodeida où il doit subir une radioscopie, trois officiers ouvrent le feu dans sa direction et l’atteignent de plusieurs balles. L’Imam s’étant jeté à terre, ses trois attaquants, Muḥammad al-‘Ulufī, ‘Abdallāh al-Luqīyya et Muḥsin al-Hindawāna, croient l’avoir tué. Cerné peu après par la garde, Muḥammad al-‘Ulufī tue le Qāḍī Ḥasan al-Raziqī et blesse un soldat avant de retourner son arme contre lui. Ce groupe d’officiers avait participé à un premier attentat contre l’Imam, lors de son retour de Rome, un an plus tôt, cette première tentative étant attribuée au cheikh al-Aḥmar, leader de la confédération des Ḥāshid. Malgré les soins de trois médecins améric...

© Centre français de recherche de la péninsule Arabique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search