Version classiqueVersion mobile

Le Yémen vers la République

 | 
François Burgat
, 
Éric Vallet

II. La société

Sanaa, une société hiérarchique et patriarcale

التركيب الإجتماعي في صنعاء

Entrées d'index

Géographique :

Sanaa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La hiérarchisation sociale et les clivages religieux du Yémen ont longtemps freiné les mobilisations d’ampleur nationale. L’un des grands défis des promoteurs de la modernisation sociale et politique sera donc de parvenir à en relativiser les effets. Émigrés au Yémen lors de la fondation de la dynastie zaydite, les Hachémites, descendants du prophète, sayyid-s ou sharīf-s, les awlād al-baṭnayn, « fils des deux ventres » de Ḥasan et de Ḥusayn, trônent au sommet de la société sanaanie. Seuls à pouvoir prétendre à l’imamat, ils seront donc longtemps les véritables chalengeurs des imams. Ces sayyid-s jouxtent dans la hiérarchie sociale les qaḍī-s, aristocratie du savoir juridique ou du pouvoir bureaucratique. Ces « juges » sont d’autant plus proches du détenteur du pouvoir qu’ils ne peuvent pas, intuitu personae, le menacer. Ils sont en revanche assez logiquement enclins à contester un système qui les écarte de la voie royale de l’imamat. À Sanaa certaines catégories de commerçants ont,...

© Centre français de recherche de la péninsule Arabique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search